Compoix de Brignon (1543)

Pierre CASADO

 

Ce compoix est un registre comportant actuellement 153 folios, en dépôt aux Archives départementales du Gard sous la cote EDT 78 / 5. La date de 1543 est indiquée au folio 159, verso, dans un texte de lecture difficile qui semble relater un litige entre divers habitants. Ce compoix est incomplet. Sont en déficit la première couverture, la table des assujettis, le protocole ainsi que les 6 premiers folios du corpus. Les mutations présentes dans la marge de gauche indiquent qu’il s’agit d’un usuel. Les forains sont déclinés à partir du folio 117 avec comme seule indication le nom de leur communauté de résidence, Castel Nou (Castelnau-Valence), Sant Sezari (Saint-Cézaire-de-Gauzignan), Cruvies (Cruviers-Lascour), Boqueyran (Boucoiran), Nozieres, Mosac (Moussac). Le lexique de ce compoix ressortit à la langue occitane mais est rédigée sous une forme francisée (francisation des articles et des finales des mots féminins).

 

Lexique

 

– Le bâti :

+ casau, s. m. ; (ung hostau, court et casau de fores les muralhes ; ung casau et court davant son hostau) ; occitan casal / casau = « petit bâtiment, proche ou loin de la maison et quelquefois sans toiture, perçu comme une annexe de la maison ».

+ court, s. f. ; (ung hostau et court de fores les muralhes) ; francisation de l’occitan cort = « cour ».

+ gias, s. m. ; occitan jaç = « bergerie ».

+ hestable, s. m. ; (ung hestable et gias et court a la Place) ; occitan estable = « étable ».

+ hostau, s. m. ; (un hostau en solier dedans les muralhes de la ville) ; occitan ostal / ostau = « maison ».

+ mas, s. m. ; (mas en Couste Bellugue ; la mitat de ung mas decouvert en Rosiere) ; occitan mas = « petite contruction agricole ou abri pour la commodité des animaux, de la culture des terres voisines ».

+ palhier, s. m. ; (ung palhier et ayre a les Ayres) ; occitan palhièr = « pailler ».

+ porsieu, s. m. ; (un porsieu et ayre a les Ayres) ; occitan porciel / porcieu = « soue », « loge à cochon ».

+ solier, s. m. ; (hostal en solier) ; occitan solièr = « étage formé d’un plancher », « soupente ».

– L’agraire :

+ aparran, s. f. ; (une aparran aqui pres contient deux boycels); forme présentant l’agglutination et mécoupure de l’article féminin de l’occitan parran = « lopin de terre clos de muraille près de la maison ou en bordure d’un chemin ».

+ ayre, s. f.; (ayre a les Ayres) ; occitan aira = « aire à dépiquer les céréales ».

+ faysse, s. f. (certanes faysses de terre en Fontanilhes) ; occitan faissa = « bande de terre ».

+ hermas, s. m. ; (ung hermas a las Costes) ; occitan ermàs = « grand terrain inculte ».

+ holivede, s. f. ; (une terre et holivede) ; occitan oliveda = « oliveraie ».

+ hort, s. m. ; (ung hort desoubz son hostau) ; occitan òrt = « jardin ».

+ plantier, s. m. ; (terre et plantier a las Agavonedes) ; occitan plantièr = « jeune vigne ».

+ prat, s. m. ; (ung prat pres de son hostau) ; occitan prat = « pré ».

+ roviere, s. f. ; (une roviere aqui mesmes) ; occitan rovièra = « bois de chênes blancs ».

+ terre, s. f. ; (terre au Cros) ; francisation de l’occitan tèrra = « terre, superficie que l’on peut labourer et ensemencer ».

+ vigne, s. f. ; (une vigne en Alauziero) ; francisation de l’occitan vinha = « vigne ».

– Points cardinaux :

+ du levant = « du côté est ».

+ du couchant = « du côté ouest ».

+ du marin / de lo marin; occitan de marin = « du côté sud ».

+ d’aure ; occitan d’aura = « du côté nord ».

– Mesures de superficie :

+ sexterade, s. f. ; (deux sexterades et sieys boysseuls) ; occitan sestairada = 2000 m2, environ.

+ emynade, s. f. (une emynade et miege et ung boysseul) ; occitan eiminada = 1000 m2, environ.

+ boycel / boysseul, s. m. ; (terre au Plan contient nou boysseuls) ; occitan boissèl = 125 m2, environ

+ destre, s. m. ; (huictz boyssels et deux destres) ; occitan destre = 20 m2, environ.

Les commentaires sont fermés.