Compoix d’Alès (1405)

 

f°2

Pierre CASADO

 

            Ce compoix est formé d’un registre de 77 feuillets, qui a été l’objet d’une restauration en 1989 ; il y a une lacune de 8 folios (50-56 ; 66). Il est en dépôt aux archives municipales d’Alès sous la cote I G 1. L’encre est un peu pâlie mais reste bien lisible. Il a été rédigé dans un occitan bien normé. Le document commence par un préambule de quelques lignes immédiatement suivi du corpus articulé en 7 pans, chaque pan représentant une unité territoriale de la ville d’Alès : Lo pan de la Roqua, L’Escurgacha, Mercat, Lo pan de la Fabrarias, Lo pan del Pon Vielh, lo Pan de Sant Vincens, lo Pan de la Ayras. Dans ce compoix la superficie des biens n’est pas indiquée ; il semblerait donc que la valeur des biens n’ait pas été calculée suite à un arpentage, mais ait été seulement estimée selon des critères non explicités dans ce document. Comme indiqué dans le préambule il s’agit donc d’une estima effectuée par des estimateurs différents selon que l’on traite du cabal, des maisons ou des biens agraires. L’unité monétaire en usage est la livre / la liura. Pour certains contribuables le cens / la cessa et la leude / la leda à payer sont indiqués, ainsi que le cabal en fin de rôle.

 

Lexique

 

– Le bati :

+ bodosquieyra, s. f. ; (la bodosquieyra doas LL) ; occitan bodosquièira = « atelier de fabrication et de vente de cire, de bougies ».

+ calquyeyra, s. f. ; (mieja calquieyra a las Calquieyras) ; occitan calquièra = « fosse de tanneur ».

+ casal / cazal, s. m. ; (hostal a la Roqua ont estay am lo cazal detras ; casal aqui meteys) ; occitan casal = « petite construction quelquefois sans toiture, proche ou éloignée de la maison, servant de remise ».

+ celhier / selhier, s. m. ; (hostal en Carrieyra Sobeyrana ont fay celhier ; hostal a la Roqua ont fay selhier) ; occitan celièr = « cellier ».

+ forn, s. m. ; (forn am vergier en Mal Borguet) ; occitan forn = « four ».

+ forn de caux, s. m. + s. f. (vinha et forn de caux el Valat del Pi) ; occitan forn de cauç = « four à chaux ».

+ hostal, s. m. ; (hostal davant la Cros de la Peyre) ; occitan ostal = « maison ».

+ hostalet, s. m. ; (hostalet en Carrieyra delz Bans) ; occitan ostalet = « petite maison ».

+ obrador, s. m. ; (hostal en la Frucharia ont fay obrador) ; occitan obrador = « atelier ».

+ palhier, s. m. ; (mieg palhier alz Molins Nous) ; occitan palhièr = « grenier à paille » ou « cuve à fouler la vendange ».

+ possil, s.m. (lo possil detras lo dich hostal) ; occitan porcil = « soue ».

– L’agraire :

+ camp / cam, s. m. ; (camp en Garabieu) ; occitan camp = « champ ».

+ carbonieyra, s. f. (las carbonieyras, una LL) ; occitan carbonièra = « charbonnière ».

+ fayssa, s. f. ; (III fayssas de prat a la Cavalaria) ; occitan faissa = « planche de terre de forme allongée ».

+ herm, s. m. ; (herm en Poget Redont) ; occitan èrm = « terrain inculte ».

+ holivareda / olivareda, s. f. ; (holivareda sot Conilhièras) ; occitan olivareda = « oliveraie ».

+ holiveda, s. f. ; (holiveda en Puech Redon) ; occitan oliveda = « oliveraie ».

+ ort / hort, s. m. ; occitan òrt = « jardin ».

+ plantier, s. m. ; (ort et plantier sot las Ayras) ; occitan plantièr = « jeune vigne ».

+ prat, s. m. ; (prat en la Ylla de Sant Johan ; autre prat petit sot lo Pon Vielh car Gardo l’en ha menat : non re) ; occitan prat = « pré ».

+ tornalh, s. m. ; (vinha am lo tornalh el Valat de Rusant); occitan tornalh = « meule, pressoir ».

+ vergier, s. m. ; (vergier en Carrieyra de las Sorres) ; occitan vergièr = « verger », « lieu clos planté d’arbres fruitiers ».

+ vinha, s. f. ; (vinha a Sant Felis) ; occitan vinha = « vigne ».

 

Transcription du préambule

 An nom de nostre senhr Dieux Jhu Crist sia fach, amen. L’an de la sua

incarnacion, que hom comta M CCCC V et a XVI del mes d’octobre,

estanc cossols sen Bernat Pelet, sen Pe del Mazel, sen Bertholmieu

Alegre et Johan Calvi, fouc facha l’estima delz bens de totz los habitans

de la viela d’Ales per los estimados adonc elegitz, so es ha saber per los cabals

sen Steve Losera, sen Johan Bertran, per los hostals Johan Gibert et Johan de Juou et

per las possessions dedincz et deforas Nadal Boycier et Raymon Blauzac, enayssi

quant si sec desot, per pans.

 

———————————

Répartition des contribuables par pan

graphique Ales

Les commentaires sont fermés.