Compoix d’Alès (1518)

 

 compoix Ales 1518

Pierre CASADO

 

Ce compoix est un registre de 103 folios qui été l’objet d’une restauration dans les années 90. Il est en dépôt aux archives municipales d’Alès sous la cote I G 5. Il débute par un préambule de 25 lignes, avec lacune du bas du texte. S’ensuit le corpus comprenant tous les quartiers d’Alès, lo pan de la Rocquo, lou pan de Scuro Gacho, le pan del Mercat, lo pan de las Fabrariez, lo pan del Pont Vielh, lo pan de Sanct Vincens, lo pan de las Airos. Une huitième partie du corpus intitulée Terres et vignes est consacrée aux forains. Le registre s’achève par une récapitulation de l’allivrement total et de l’allivrement par quartier.

Dans ce compoix la superficie des biens n’est pas indiquée ; la valeur des biens n’a pas été calculée suite à un arpentage, mais a été seulement estimée selon des critères non explicités dans ce document. Comme indiqué dans le préambule il s’agit donc d’une stimo (estime). Pour certains contribuables, en fin de rôle l’imposition pour le cabal, le cabal ho endustryo, l’endustryo ho capatge (cheptel, matériel des artisans) est indiquée.

Sur 38 éléments de vocabulaire relevés dans ce compoix 1 seul ressortit à la langue française (jardin à deux occurrences); 2 peuvent se rattacher à l’une ou l’autre de ces deux langues (estable ; moly / moulin) ; 35 ressortissent exclusivement à la langue occitane. On remarquera que les mots féminins en -a sont systématiquement écrits avec /-o/, à l’exception de vinha qui est presque toujours noté avec -a final. Le son [υ] autrement dit o fermé est tantôt graphié avec la seule lettre /o/ comme en occitan ou est noté à la française par le digramme /ou/ ; le son [ñ] est toujours noté par /nh/. Dans ce document du début du XVIe siècle, plus de 92% d’éléments de vocabulaire appartiennent exclusivement à la langue occitane.

 

Lexique du compoix d’Alès de 1518 :

 

– Le bâti :

+ botiguo, s. f. ; (botiguo et estable ; botiguo en Carrieyro Drecho et uno cambro que respont a la traverso) ; occitan botiga = « boutique ».

+ calquiero / calquieyro, s. f. ; (I calquiero al Portal Daudé; I calquieyro et moulin de rusco) ; occitan calquièra / cauquièra = « fosse de tanneur ».

+ cambro, s. f. ; (botiguo… et uno cambro que respont a la traverso) ; occitan cambra = « chambre ».

+ casal, s. m. ; (casal a la Roquo) ; occitan casal = « petite construction quelquefois sans toiture, proche ou éloignée de la maison, servant de remise ».

+ celier / cellier / celyé, s. m. ; (casal costo son cellier ; I celyé en Carrieyro Sobeirano) ; occitan celièr = « cellier ».

+ colombié, s. m. ; (hostal, hort et colombié) ; occitan colombièr = « pigeonnier ».

+ croto, s. f. ; (casal hont a croto et vitz) ; occitan cròta = « pièce voûtée ».

+ descubert, adj. m. ; (hostal descubert) ; occitan descobert = « sans toiture ».

+ estable, s. m. ; occitan estable ou français moderne estable = « écurie », « étable ».

+ fourt, s. m. ; (fourt de caux) ; forme corrompue de l’occitan forn de cauç = « four à chaux ».

+ hostal, s.m. ; (hostal em Bertholo ont fay botiguo et estable) ; gaphie archaïque de l’occitan ostal = « maison ».

+ mas, s. m.; (I mas, vinhas, cantitat de terros); occitan mas = « petite contruction agricole ou abri pour la commodité des animaux ou de la culture des terres voisines ».

+ moly / moulin, s. m. ; (moly de blat, holy et rusco; moly abourit en Ribieyro; moly de blat en Alzou) ; occitan molin ou français moderne moulin = « moulin ».

+ sallo, s. f. ; (I sallo dariez et lou dessoubz de l’Ostal de Carrieyro Drecho) ; occitan sala = « pièce de maison ».

 

– L’agraire :

+ ayro, s. f. ; (prat et ayro a l’Espital) ; occitan aira = « aire à dépiquer les céréales ».

+ camp, s. m.; (camp et plantié); occitan camp = « champ ».

+ canabieyro, s. f. ; (canabieyro a Camp Resclaux) ; occitan canabièra = « chènevière ».

+ castanhet, s. m. ; (la mytat de I castanhet a Cauvel) ; occitan castanet / castanhet = « châtaigneraie ». 5 parcelles sont des castanhets.

+ cavalhon, s. m. ; (prat et cavalhons) ; occitan cavalhon = « cep de vigne en échalas ».

+ claux, s. m. (claux barrat de palisso soubz Lanuejol) ; occitan claus = « enclos ».

+ cros, s. m. ; (cros al Pont Vielh hont fay femyer) ; occitan cròs = « creux », « trou ».

+ faysso, s. f.; (quatre fayssos de terra al Rieu); occitan faissa = « bande de terre ».

+ femyer, s. m.; (cros al Pont Vielh hont fay femyer) ; occitan femièr = « fosse à fumier ».

+ her, s. m. ; (her em Montaut; her complantat d’oliviez); graphie corrompue de l’occitan èrm = « terrain inculte ».

+ holivedo, s. f. ; (holivedo et vinha); occitan oliveda = « oliveraie ».

+ holivié / olivié, s. m.; (terros et holiviés ; her complantat d’oliviez ; holiviez et castanhet); graphie corrompue de l’occitan olivièr = « olivièr ».

+ hort, s. m. ; (hort a Scant Johan) ; graphie archaïque de l’occitan òrt = « jardin ».

+ jardin, s. m.; (hostal et pauc de jardin; jardin en Carrieyro Orbo); français moderne jardin = « jardin » ; ne se trouve qu’à deux occurrences dans ce compoix.

+ laborativo, adj. f.; (terro laborativo); occitan archaïque laborativa = « labourable ».

+ pesso, s. f.; (pesso de terro em Gravieyro em Bousac); occitan pèça = « parcelle ».

+ pessuc, s. m. ; (II pessucz de terro et I pessuc de vinho) ; occitan peçuc = « petite parcelle ».

+ plantié, s. m.; (plantié al Camy de Scant Alba) ; occitan plantièr = « jeune vigne ».

+ prat, s. m.; (petit prat en Puech Redon); occitan prat = « pré ».

+ safranieyro, s. f.; (grant hort et safranieyro); occitan safranièra = « safranière ».

+ terro, s. f.; (terro a la Calada); occitan tèrra = « parcelle de terre cultivable ».

+ tros, s. m.; (I tros de vinha a la Malautieyro); occitan tròç = « morceau ».

+ vinha / vinho, s. f. ; (vinha a Cogossac) ; occitan vinha = « vigne ». La forme la plus fréquente est vinha.

+ vitz, s. f. ; (prat complantat de vitz); occitan avitz / vitz = « vigne ».

 

Transcription du préambule :

Em nom

de Dieu

et de madona scanta Marye

et de tota la cort celestral de paradis

sie fach tout cant que farem ne

direm. Amen.

L’an de nostre segnour que l’on comta

mil CCCCC et XVIII et lo XIXe del

mes de Jiniye fouc acomenssado aquesto

presento stimo d’aveyrament facho

stans conssulz de la villa d’Allez lous

venerables homes sen Guerguory Villo-

novo, sen Steve Legal, sen Andrieu

Teyssié, sen Anthony Reboul, he foront

elegitz stimairez per estimar toutos

las causos que sunt acostumados en

la present villo d’Allez et contribuens

so es assaber lo noble Crestofle de Rochoblavo,

sen Bertran Ayragno, sen Berthomieu

Bayssier, sen Guilhem Altayrac, sen

Anthony Fornié, sen Peyre Massip

et me dessus nomynat Crestofle

de Rochoblava ay scrich la present

s[…] et fouc per dessus nous aultrez

[…] et co[…].

 

Transcription du récapitulatif :

Sye memorio a toutz aquelz que auran

affaire de la dito stimo que es stado per

lous sobre dichs stimayrez contado et

parcellado como poyretz veser per pans

que tiro de XXI mil III C XXXII L

como vous fasem aparer per lo menut

pan per pan

 

Et primo         lo pan de la Roquo V myllo VIII C LII lieuros

lo pan de Scuro Gacho IIII myllo IIII C XXV lieuros

lo pan del Mercat I myl VII C XXXV lieuros

lo pan de las Fabraries I C LXXXIX lieuros

lo pan del Pont Vielh IIII mylo XXXVI lieuros

lo pan de Scant Vinssens II mylo IX C XIIII lieuros

lo pan de las Ayros I mylo IIII C XVIII lieuros

terros et vinhas VII C LIII lieuros

 

compoix 1518

Les commentaires sont fermés.