Compoix d’Alès (1448)

 

f°18v-f°19-2

Pierre CASADO

            Ce compoix est formé d’un livret de 29 feuillets, de format 40 x 15, en dépôt aux Archives municipales d’Alès, sous la cote I G 2. Rédigé dans un occitan bien normé avec les variantes graphiques habituelles, il est d’une lecture aisée. Le document commence par un préambule de 35 lignes immédiatement suivi du corpus articulé en seulement 3 pans, chaque pan représentant une unité territoriale de la ville d’Alès : lo pan de la Roqua, lo pan de l’Escurgacha, lo pan de Mercat. Dans ce compoix la superficie des biens n’est pas indiquée ; la valeur des biens n’a pas été calculée suite à un arpentage, mais a été seulement estimée selon des critères non explicités dans ce document. Comme indiqué dans le préambule il s’agit donc d’une estima effectuée par 6 estimayres élus par le conseil général des habitants d’Alès. L’unité monétaire en usage est la livre / la liura. Pour certains contribuables, en fin de rôle l’imposition pour le cabal (cheptel, matériel des artisans) est indiqué.

 

Lexique

– Le bâti :

+ calquieyra, s. f. ; (I calquieyra al Portal Dieude) ; occitan calquièra = « fosse de tanneur ».

+ cazal, s. m. ; (I cazal en que fay femorier que se ten an lo tes del Pon Vielh) ; occitan casal = « petite construction quelquefois sans toiture, proche ou éloignée de la maison, servant de remise ».

+ celier, s. m. ; (I celier en Carrieyra Sobeyrana) ; occitan celièr = « cellier ».

+ colombié, s. m. ; (hostal an colombié) ; occitan colombièr = « pigeonnier ».

+ cort, s. f. ; (I cort et calquieyra) ; occitan cort = « cour ».

+ crota, s. f. ; (I crota sot l’ostal) ; occitan cròta = « pièce voûtée ».

+ forn de caux, s. m. + s. f. ; occitan forn de cauç = « four à chaux ».

+ hostal / ostal, s. m. ; (hostal en que estay ; hostal en que demora) ; occitan ostal = « maison ».

+ molin, s. m. ; (molin rot en la Ribieyra) ; occitan molin = « moulin ».

+ palhier, s. m. ; (I palhier en Carrieyra Sobeyrana) ; occitan palhièr = « grenier à paille ».

+ tornalh, s. m. ; (I tornalh en fenodelha) ; occitan tornalh = « meule, pressoir ».

– L’agraire :

+ bosq, s. m. ; (bosq en Servelieyra) ; occitan bòsc = « bois ».

+ camp, s. m. ; (camp a Larnac) ; occitan camp = « champ ».

+ claus, s. m. (I claus de vinha al Pon Vielh) ; occitan claus = « terrain enclos ».

+ fayceta, s. f. ; (I fayceta de prat al Cap Resclaux) ; occitan faisseta = « petite planche de terre ».

+ fayssa, s. f. ; (II fayssas prat aqui meteys) ; occitan faissa = « planche de terre ».

+ formen, s. m.; occitan forment, var. de froment = « froment, blé barbu ».

+ herm, s. m. ; (I herm al Pi) ; occitan èrm = « terrain inculte ».

+ oliveda / holiveda, s. f. ; (oliveda en Calvel ; holiveda al Plan d’Ales) ; occitan oliveda = « oliveraie ».

+ ort / hort, s. m. ; (I ort en Carrieyra Sant Johan ; I hort en la Ylla de Sant Johan) ; occitan òrt = « jardin ».

+ plantier / plantié, s. m.; (I plantier a Brozencs ; I plantié as Sant Felis); occitan plantièr = « jeune vigne ».

+ pradet, s. m.; (I pradet sot lo Pon Vielh); occitan pradet = « petit pré ».

+ prat, s. m. ; (I prat en la Ribieyra) ; occitan prat = « pré ».

+ sauzeda, s. f. ; (I tros de sauzeda a Brozencs) ; occitan sauseda = « saulaie ».

+ terra, s. f. ; (terra a Larnac) ; occitan tèrra = « terre, parcelle cultivable ».

+ tes, s. m. ; (cazal… que se ten an lo tes del Pon Vielh) ; occitan tes = « alluvionnement de gravier dans un cours d’eau ».

+ tros, s. m. ; (I tros de vinha) ; occitan tròç = « morceau ».

+ vergier / vergié, s. m. ; (I vergier en la Carrieyra Nova) ; occitan vergièr = « verger ».

+ vinha, s. f. ; (vinha a la Lobieyra ; vinha que fay censsa I sest. de formen) ; occitan vinha = « vigne ».

– Transcription du préambule :

En nom de Dieu et de madona

sancta Marie et de tota la cort celestral

de paradis sie fach tot quant farem ni

direm, amen.

En l’an de nostre senhor que hom

compta M IIIIC et lo VII jorn

del mes de jenoier fouc convoquat

et congreguat lo conselh general en la

mayso del cosolat d’Alès, estans consols

los venerables homes sen Guilhem Pue-

gaut, sen Bernat Atgier, sen

Guilhem de Tribias et sen Guilhem

Manen, en loqual conselh foron elegits

per estimayres ad estimar tote los bens

et carensas dels habitans de la univer-

sitat de la viela d’Ales et de totz

los autres, los quals han acostumat de

paguar et contribuir en las talhas et

en totz los autres subcides et cartz de

la dicha viela et universitat de Ales,

so es assaber los honorables homes sen

Johan Bruguieyra, sen Alexi Lozera, sen Bernat

de Pradas, sen Jaume Arnaut, sen Peyre

Felguieyras et sen Anthoni Cobe, los

quals han jurat sobre sans Dieus

avvangillis de nostre senhor que ben

et lialmens de faire la dicha esti-

ma segon Dieus et lurs conciensas.

Segon que poyran ni sabran, ne seran

enformatz de so que lurs vendra

a noticia. Et sia an los dichs estimay-

res facha et complida le dicha estima

en aysin coma en aquest cartel s’en

sec et primo

Les commentaires sont fermés.