L’évangélisation des populations andines au XVIe siècle – Policia cristiana et conquête des corps.

 

evangelisation des populations andines Jerome Thomas

Jérôme THOMAS, L’évangélisation des populations andines au XVIe siècle – Policia cristiana et conquête des corps. Paris, Les Indes savantes, 2014, 400 p. Date de parution : 20 mai 2014.

Présentation de l’éditeur :

Une étude de la conquête spirituelle des populations amérindiennes au XVIe siècle et de la longue tradition d’évangélisation dont elle est issue. L’auteur montre comment les chrétiens tentent de changer l’homme américain en transformant son corps, son apparence, son rapport à l’hygiène, ses gestes, son environnement quotidien, etc.

evangelisation des populations andines Jerome Thomas presentation

 « Pour en faire de bons catholiques, il faut tout d’abord que les Indiens deviennent des hommes et ensuite leur enseigner la doctrine chrétienne ». Cette réflexion traverse toute l’époque coloniale. En effet, la découverte de l’Amérique et la conquête des terres andines s’accompagnent d’une politique de transformation des sociétés indigènes en étroite relation avec l’évangélisation, sous le regard de l’Eglise catholique, pièce maîtresse et pilier de cette action.
La conquête spirituelle des populations amérindiennes associée à celle des corps et au remodelage des modes de vie traditionnels est connue sous le nom de policía cristiana. Cette lame de fond puise ses racines dans l’époque médiévale, elle-même héritière d’une longue tradition antique que l’auteur étudie avec précision. Il s’agit de changer l’Homme américain en façonnant son corps, son apparence, autant que son âme en s’attachant à modifier radicalement son rapport à l’hygiène, ses vêtements, ses gestes, son environnement quotidien pour qu’il entre de plein pied dans la « civilisation ».
Cette perspective inédite qui mêle histoire et anthropologie permet à l’auteur de poser la question de la réussite ou non du projet évangélisateur et, dans une optique plus large centrée sur le temps long de l’histoire, Jérôme Thomas examine comment les schèmes de pensée du XVIe siècle, liés aux bons comportements, permettent d’alimenter le débat contemporain sur la question de l’altérité et du sous-développement en relation avec l’idée de civilisation.
Un livre passionnant au cœur des sociétés andines et un regard sensible sur la manière dont est perçu l’« Autre » amérindien depuis le XVIe siècle.

Jérôme Thomas est docteur en anthropologie historique, chargé de cours à l’université de Montpellier III et chercheur associé au Centre de recherches en sciences humaines et sociales (CRISES). Dernier ouvrage paru : Embellir le corps. Les parures corporelles amérindiennes du XVIe au XVIIIe siècle (CNRS, 2011).

Les commentaires sont fermés.