Le « Chapitre » de Saint-Paul-de-Fenouillet. De l’abbaye bénédictine à la Collégiale Saint-Paul histoire et rayonnement spirituel, œuvres d’art, IXème – XVIIIème siècle.

 

St Paul de Fenouillet Gavignaud 1

Geneviève GAVIGNAUD-FONTAINE, Le « Chapitre » de Saint-Paul-de-Fenouillet. De l’abbaye bénédictine à la Collégiale Saint-Paul histoire et rayonnement spirituel, œuvres d’art, IXème – XVIIIème siècle, Montpellier, Orpèges, 2013, 121 p. (avec la contribution de Lucien BAYROU et de Michèle FRANÇOIS).

Présentation de l’éditeur :
Avec son « Chapitre » partie classée (1989) et partie inscrite (2009) au titre des Monuments historiques, Saint-Paul-de-Fenouillet invite à une découverte où se mêlent art, histoire et spiritualité. Installée depuis le neuvième siècle sur les bords de l’Agly, l’abbaye bénédictine san-Pau-de-Valolas a été transformée en Collégiale en 1317, restaurée et embellie sous l’épiscopat de Monseigneur Pavillon, évêque d’Alet. Dans les années 1660, les chanoines ont demandé à maître Sabatier de réaliser, avec la production locale de chaux et de plâtre, d’admirables gypseries dans l’église canoniale et autres lieux de l’enclos. Porté à magnificence, cet art du stuc fait de saint-Paul une ville d’art dont l’emblème est, depuis le Grand siècle, l’élégant clocher-dôme. Il a cessé d’égrener les heures sous le coup des mutilations architecturales qui nt accompagné la Révolution française. et dont les effets sont inscrits dans le site.

Les commentaires sont fermés.