D’herbe, de terre et de sang.

 La Cerdagne du XIVe au XIXe siècle.

Marc Conesa, D’herbe, de terre et de sang. La Cerdagne du XIVe au XIXe siècle, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, « Etudes », 2012, 560 p.

Conesa d'herbe 2012

 

Sommaire
Avertissement et remerciements
Introduction générale

PREMIÈRE PARTIE : LA VILLE ET SES ESPACES
Introduction : La ville et ses espaces

Chapitre I. La ville instituée (XIV e – début XVIIe siècle)

I. Introduction aux privilèges de Puigcerdà ..
1. Le temps des privilèges .
2. Allers / Retours : la ville et le roi

II. Finances et gouvernement urbains
1. La comptabilité urbaine et ses caisses noires
2. Les finances urbaines : un enjeu politique et territorial
3. Rivalités politiques un intérêt commun

III. Faire son blé : la dépendance frumentaire
de la ville et la domination de la campagne
1. Les opportunités de la guerre .
2. Derrière les faux-semblants : la dépendance frumentaire de Puigcerdà .
Conclusion

Chapitre II. La ville destituée (XVIIe-XVIIIe siècle)

I. Espaces, mémoires, sociétés : morphologie d’une ville meurtrie
1. De la ville défaite à la ville-forte (XVIIIe-XVIIe siècle)
2. Une ville, des lieux : espaces et mémoires sociales (XVIe-XVIIIe siècle)

II. Puigcerdà : un déclin démographique isolé ?
1. Un déclin démographique (XVe – XVIIIe s.) ?
2. Puigcerdà et la Catalogne :avers et revers de la croissance démographique catalane
3. Puigcerdà et la Cerdagne :des trajectoires démographiques différentes

III. De la grande ville-centre à la petite ville-marge (XVe – XVIIIe siècle)
1. La contraction de l’espace politique
2. La fermeture de l’espace économique ?
3. Une concurrence accrue entre la ville et les bourgs
Conclusion.
Conclusion de la première partie

DEUXIÈME PARTIE : LA TERRE ET LE SANG

Chapitre III. Enquête sur la seigneurie et ses espaces XVIe – XVIIIe siècle

I. Le cadre général : seigneurs et seigneuries en Roussillon (XIVe-XVIIIe s.)
1. Le poids des héritages et l’importance des recompositions
2. Une institution accommodante ?
3. Au prisme des capbreus : une faible emprise foncière ?
Conclusion.

II. Les mouvements : de la vicomté d’Évol aux espaces pastoraux
1. L’administration d’un archipel féodal
2. Les revenus et les prélèvements seigneuriaux
3. Le changement : la « féodalisation » de l’espace pastoral au XVIIIe siècle
Conclusion.

III. Une perspective inversée : vacants, seigneurs, maisons.
1. L’éclatement des manses et la reconnaissance des maisons
2. Les capmas : rémanences et mutations d’un clivage social
Conclusion

Chapitre IV. Des terres, des maisons et des hommes (XVIe – XVIIIe siècle)

I. L’espace agraire : paysages et productions
1. Terres mouvantes : cultures régulières et temporaires
2. Terres figées ? Les sources seigneuriales et fiscales
Conclusion.

II. La terre et les hommes : d’un système d’échange au marché foncier
1. Les structures de l’échange
2. Les acteurs des mutations foncières et la transformation du rapport à la terre
Conclusion.

III. Posséder, hériter et transmettre la terre
1. Familles et patrimoines
2. Un bilan : concentration foncière et stratification sociale
Conclusion

Conclusion de la deuxième partie

TROISIÈME PARTIE : L’HERBE ET L’AVOIR

Chapitre V. L’élevage et ses espaces

I. L’élevage dans la longue durée
1. Vue d’ensemble
2. Oscillations, variations : le problème des effectifs

II. La ville et ses bêtes. Les logiques spatiales de Puigcerdà  entre le XIVe et le
XVIIIe siècle
1. L’échec d’une domination (XIVe – XVIIe siècle) ?
2. Une autre organisation spatiale (fin XVIIe – XVIIIe siècle)

III. La réorganisation de l’élevage entre fermetures ciblées et ouvertures monnayées des
territoires de l’herbe
1. La maîtrise de l’herbe et le problème de la communauté d’habitants au XVIIIe .
2. Des « espaces-autres » : pasquiers et locations d’hivernage
Conclusion.

Chapitre VI. Genèse d’un autre rapport à l’espace XVIIIe – XIXe siècle

I. Le temps des ruptures (1716-1732)
1. 1732 : la rupture
2. Le cadastre inachevé
Conclusion

II. Le temps des blocages (1732-1785)
1. Contestations
2. Les dynamiques de la paralysie bureaucratique
Conclusion.

III. Le cadastre et l’oubli (1790 – v. 1830)
1. La Révolution et la création des communes
2. Structure foncière et système agraire vers 1830
Conclusion.

Conclusion générale

Les commentaires sont fermés.