Science et exégèse. Les interprétations antiques et médiévales du récit biblique de la création des éléments (Genèse 1,1-8).

BREPOLS

Science et exegese Beatrice Bakhouche

Béatrice BAKHOUCHE, Science et exégèse. Les interprétations antiques et médiévales du récit biblique de la création des éléments (Genèse 1,1-8). Turnhout, Brepols, 2016, 387 p.

Présentation de l’éditeur :
Les huit premiers versets de la Genèse parlent de la création : commencement du monde, principe divin du monde, affirmation d’une toute-puissance en action. Mais du texte hébreu à ses versions grecques et latines, ce texte fondateur pose de nombreuses difficultés de vocabulaire et d’interprétation, difficultés auxquelles se sont confrontés les exégètes du monde antique et médiéval. Que ce soit dans la littérature exégétique, encyclopédique, poétique, voire dans les représentations figurées, l’articulation de l’exégèse n’est pas univoque, mais dépend des langages adoptés, littéraires ou artistiques, tout autant que des objectifs poursuivis. On assiste à la mise en œuvre d’une culture diversifiée, mais cette diversification recoupe souvent une non-diversification dans l’interprétation qui est au moins tendanciellement d’ordre spirituel. Réciproquement, dans le déchiffrement du monde, les différents savoirs constituent autant de degrés qui mènent à Dieu.

Il est d’autres questions, d’ordre plus spécifiquement « littéraire » : comment les exégètes antiques ou médiévaux ont-ils abordé ce récit de la Création ? Quelle(s) logique(s) du texte sacré ont-ils dégagée(s) au fil du temps ? Comment problèmes et réponses évoluent-ils à travers les commentaires en hébreu, grec ou latin ? À l’étude du substrat scientifico-philosophique doit donc s’ajouter celle de la mise en forme du texte.

Béatrice Bakhouche est spécialiste de la transmission des idées, des savoirs et des croyances dans la Rome impériale, et ce à partir de tout ce que l’on trouve dans le Commentaire au Timée de Calcidius (IVe s. ap. J.-C.). Ce très long commentaire de 355 chapitres aborde tous les champs du savoir et se réfère aussi à la Bible. L’œuvre est tributaire de sources grecques, mais évoque également, ponctuellement, les traductions de termes bibliques hébreux en grec, puis en latin.

TABLE DES MATIÈRES

Avant-propos

Béatrice Bakhouche

LES TEXTES FONDATEURS

Pourquoi a-t-on écrit Gn 1, 1-8 ? Quelques indications sur l’origine et le milieu producteur de Gn 1 Dany Nocquet

Le verbe créateur. Réflexions sur le texte hébreu de Genèse 1, 1-8 Jan Joosten

Le rien d’avant le monde. Dieu et Torah dans la lecture rabbinique de la création du monde Ron Naiweld

Genèse 1, 1-8. Texte massorétique et Septante Gilles Dorival

RÉCEPTIONS DANS LE MONDE HELLÉNISTIQUE

Une première théologie de la création. Le De opificio mundi de Philon d’Alexandrie (1-37) Jérôme Moreau

Il firmamento e le acque sopracelesti di Gen 1, 6-8. Gregorio di Nissa tra oriente e occidente Claudio Moreschini

Origène, le corps cosmique comme corps scriptural Christophe Leblanc

L’univers gnostique des ténèbres entre platonisme et Écriture. Notes sur la cosmogonie de l’Écrit sans Titre (NHC 2, 5) Chiara Ombretta Tommasi

La distinction créateur/création. Principe et fondement de l’interprétation de Gn 1, 1-2 chez Éphrem et Narsaï (ive-ve siècles) Colette Pasquet

Cosmas Indicopleustès et Jean Philophon. Deux lectures de la Genèse à Alexandrie au vie siècle Marie-Hélène Congourdeau

RÉCEPTIONS DANS LE MONDE ROMAIN

Et vidit Devs qvod esset bonvm. La paradoxale dignité de la création matérielle dans la tradition chrétienne. Quelques jalons patristiques Paul Mattei

Temps et matière. L’exégèse augustinienne de Gn 1, 1-8, entre discours scientifique et exigence spirituelle Jérôme Lagouanère

« Commencer » et « créer » (Genèse 1, 1-8). L’approche d’historien et d’hébraïsant de saint Jérôme à la lumière de la Préface au Pentateuque Cécile Biasi

Natura creatrix. Jeux d’eau, de lumière et de feu aux deux premiers jours du monde dans l’Hexaméron poétique de Dracontius Paul-Augustin Deproost

Connaissances scientifiques et exégèse de Gn 1, 1-8 dans l’epos biblique des ve-vie siècles Michele Cutino

LECTURES MÉDIÉVALES

Bède et le silence de Gn 1, 8 sur la probatio divina des oeuvres du deuxième jour Alessandra Di Pilla

Science et exégèse dans quelques commentaires carolingiens sur Genèse 1, 1-8. Le ciel, les anges et les hommes Raffaele Savigni

Caro salutis cardo. Mise en forme et métamorphoses des éléments du monde dans la porte de bronze d’Hildesheim Isabelle Marchesin

La création de la lumière primordiale dans les sources monastiques du xiie siècle Annie Noblesse-Rocher

Eckhart, une lecture de Genèse 1, 1 Marie-Anne Vannier

Les deux récits de la Création dans l’exégèse du xiiie et du xive siècles Gilbert Dahan

ET POUR ALLER PLUS LOIN…

La création du monde selon la Genèse et la science moderne Anastasios Brenner

Les commentaires sont fermés.