Les textes fondateurs de l’épistémologie française Duhem, Poincaré, Brunschvicg et autres philosophes

 

les textes fondateurs de l'epistemologie francaise Anastasios Brenner

Anastasios BRENNER, Les textes fondateurs de l’épistémologie française. Duhem, Poincaré, Brunschvicg et autres philosophes. Paris, Hermann, 2015, 310 p.

Présentation de l’éditeur :

Dix penseurs, parmi lesquels Boutroux, Poincaré, Duhem et Brunschvicg, tentent de nouer un dialogue entre philosophie et science. Les multiples découvertes, des géométries non euclidiennes aux atomes, ont bouleversé les conceptions traditionnelles. Ils passent au crible la démarche scientifique et débattent de la valeur des théories. Se cristallise alors un nouveau discours qu’on appellera désormais épistémologie. Il ne s’agit ni d’un positivisme rigoureux ni d’un scientisme réducteur : l’épistémologie française qui s’inscrit au tournant des XIXe et XXe siècles ne rejette pas la métaphysique. Au contraire, elle accorde à la philosophie toute sa dimension sans renier la science. Après un siècle de tentatives de dépassement, d’élimination de la pensée spéculative, successivement démenties, ces grands textes nous rappellent qu’une autre voie est possible : saisir l’unité des choses et leur signification pour l’homme.

Hermann logo

Les commentaires sont fermés.