Lequel suis-je ? Variations sur l’identité

Marlene Zarader Lequel suis je 2015

Marlène ZARADER, – Lequel suis-je ? Variations sur l’identité, Paris, Les Belles Lettres, collection « Encre marine », 2015, 144 p.

Présentation de l’éditeur :
La question de l’identité est ici abordée à partir de ses paradoxes. Prenant pour support un certain nombre de fictions, littéraires ou cinématographiques (Cortázar, Borges, Dostoïevski, Stevenson, Hitchcock), ainsi que quelques témoignages non fictionnels, ce livre tente de dégager le « motif » commun qui s’y joue, et d’interroger le lieu où il s’enracine.
L’hypothèse est que le clivage mis en lumière par les identités divisées traverse souterrainement toute identité – fût-ce en y étant surmonté. Et qu’il trouve son origine dans un conflit entre deux dimensions de l’existence : l’une qui nous porte vers la vie, l’autre qui nous en détourne et aspire à la mort. Cette structure « agonistique » de l’existence est le plus souvent méconnue. Elle peut pourtant être reconnue si l’on porte attention aux traces qu’elle laisse. Or c’est dans le champ de l’identité que ces traces sont le plus parlantes; et ce sont les identités paradoxales qui les font le mieux entendre.

Sommaire  :

Introduction : figures

I. L’un rêve, l’autre pas (Cortázar : Les armes secrètes)

II. Tous des simulacres (Borges : Les ruines circulaires)

III. Une somnambule parfaite (Le cas Félida X.)

IV. État second, vérité première (Dostoïevski : L’idiot)

V. Deux en un (Stevenson : L’étrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde)

VI. Une identité en abyme (Boileau-Narcejac et Hitchcock : Sueurs froides (Vertigo)

VII. L’énigme (Le cas Michel B.)

Conclusion : esquisse de configuration

1. La question

2. Quelques instruments théoriques

3. Une hypothèse

4. Relecture

Bibliographie

Belles Lettres

Les commentaires sont fermés.