Espérer. Études de phénoménologie.

Lavigne Jean Francois Esperer, Etudes de phenomenologie

Jean-François Lavigne et Jean Leclercq (s. dir), Espérer. Études de phénoménologie. Louvain, Presses Universitaires de Louvain-la-neuve, 2015, 150 p. (Collection Empreintes philosophiques).

Présentation de l’éditeur :

En philosophie, l’acte d’espérer est l’objet d’une interrogation renouvelée, surtout en ces temps d’incertitude anxiogène, marqués par des « crises » à répétition: économique, sociale, politique, climatique ou encore culturelle. Mais parce que l’acte d’espérer est un comportement intentionnel spécifique, les études de ce volume cherchent à comprendre, au gré d’un parcours au cœur de l’histoire des idées, sur quel horizon il peut se déployer, quels sont ses contenus, ses fondements, les implications de sa réalisation, ses procédures intentionnelles spécifiques et les enjeux de ce qui reste un pari de la raison. Une interrogation radicale traverse l’ouvrage: si l’horizon de notre désir ne se situe plus nécessairement sur le plan du présent historique et si l’ère techno-scientifique laisse une part à l’imprévisible et ne permet pas de tout anticiper par les moyens de la prospective, quel est alors le sens d’une telle attitude dans l’existence?

Sommaire :

Avant-propos
J-F. Lavigne, Introduction. Vers une phénoménologie de l’espérance
C. Canullo, Du « que m’est-il permis d’espérer ? » de Kant au « comment puis-je espérer ? » : un parcours phénoménologique
N. Monseu, Le possible et l’espérer
J. Leclercq, L’espérance, le temps, la fin : remarques sur l’événement antérieur
G. Jean, La croisée des temps et le paradoxe de l’espérance
D. Popa, Attendre, prévoir, espérer : modalités de la présomption intentionnelle
P. Métral, L’impatience du présent. Espérance, temporalité et effectivité chez Heidegger, Levinas et Rosenzweig
P-J. Fichet, Topologie de l’espoir : comment se situer dans la phénoménalité ?
R. Formisano, Quelle espérance pour la phénoménologie de la vie ? Remarque sur la « crise » de la philosophie moderne de l’histoire, à la lumière de l’interprétation henryenne du christianisme
J-F. Lavigne, L’espérance nue : espérer contre toute espérance

 

Presses-Universitaires-de-Louvain-logo

Les commentaires sont fermés.