Thèses soutenues en 2011

 

– Vanessa FRAGOSO, Le sentiment de la nature dans la peinture « baroque » portugaise : de Baltazar Gomes Figueira (1604-1674) à Jaquim da Rocha (1727-1786), (s. dir. Michèle-Caroline Heck), le 14 janvier 2011.

– Paul MARY, La question du premier principe : entre Plotin et Derrida : volume I : apophase, principe et matière dans les Ennéades : volume II : déconstruction, archéologie et apophase (s. dir. Marlène Zarader), le 5 février 2011.

– Gilles VIDAL, Les théologies contextuelles dans le Pacifique Sud au XXe siècle. Analyse des conditions de production d’un discours religieux en situation (s. dir. Jean-François Zorn), le 16 février 2011.

– Woyo KONATÉ, Universalité des droits de l’homme et mondialisation (s. dir. Jean-Louis Labussière), le 18 juin 2011.

– Serge WUTHRICH, Quand lire une parole c’est croire, analyse sémiotique des chapitres 27 et 28 de l’Évangile de Matthieu (s. dir. Élian Cuvillier), le 1er juillet 2011.

– Emmanuel DUBUS, L’inspection du Midi de Jules Ferry à Jean Zay : études sur les inspecteurs d’académie de l’Aveyron, de l’Aude, du Gard, de l’Hérault, de la Lozère, des Pyrénées-Orientales et du Tarn de 1879 à 1939 (s. dir. Christian Amalvi), le 10 septembre 2011.

– Alina-Viorela BRAESCU-CAILEANU, Imaginea evreului în presa din România (1900-1940). O cercetare comparată / L’image de juif dans la presse de Roumanie (1900-1940). Une recherche comparée (s. dir. Carol Iancu et Alexandre-Florin Platon), le 23 septembre 2011.

– Isabelle MARCHAL-LOUËT, Le geste dramatique dans le théâtre d’Euripide : étude stylistique et dramaturgique (s. dir. Marie-Pierre Noël), le 8 octobre 2011.

– Stéphane LAMOTTE, L’affaire Girard-Cadière : un fait divers à l’épreuve du temps, de 1728 à nos jours (s. dir. Henri Michel), le 4 novembre 2011.

– Jean-Charles MARRAS, Hommes d’ordre, sources de désordre : conflits entre civils et militaires, l’exemple du port de Toulon (1715-1815) (s. dir. Bernard Peschot), le 18 novembre 2011.

– Georges VIDAL, soutenance d’HDR, spécialité Histoire contemporaine, le 18 novembre 2011.

Bruno JAUDONCompoix du Bas-Languedoc méditerranéen et du pays de Gévaudan (XIVe siècle-1789) (s. dir. Élie Pélaquier), le 24 novembre 2011.

– Myriam GOFFARD, La sensibilité du sujet : une nouvelle anthropologie psychanalytique (s. dir. Jean-Bernard Paturet), le 30 novembre 2011.

– Charline HUGUES, La Croix-Rouge française, ethnologie des pratiques locales (s. dir. Élie Pélaquier), le 1er décembre 2011.

– Gérard CAILLAT, Ville modèle, modèles de ville. Nîmes (1476-1789), (s. dir. Élie Pélaquier), le 2 décembre 2011.

– Mohamed ZITOUNI, Les traumatismes psychiques des catastrophes à partir des apports freudiens (s. dir. Bernard Salignon), le 3 décembre 2011.

– Valérie BOIDRON, Culture vigneronne : vignerons, pratiques et ampélographie populaire (s. dir. Jocelyne Bonnet-Carbonell), le 7 décembre 2011.

– Michel ADGÉ, La construction du canal royal de la jonction des mers (Canal du Midi) (s. dir. Henri Michel), le 8 décembre 2011.

– Fouzia BIYI-ABDELLAOUI, La célibataire marocaine, la bayra, approche ethnologique (s. dir. Jocelyne Bonnet-Carbonell), le 8 décembre 2011.

– Peggy CHERRÉ, Une ethnologie du foyer, en France métropolitaine : la mise en culture du foyer : un temps féminin et un espace maternel (s. dir. Jocelyne Bonnet-Carbonell), le 9 décembre 2011.

– Émilie KERN, Représentations et images contrastées de Napoléon dans les commémorations : de 1869 à 2009 (s. dir. Christian Amalvi), le 9 décembre 2011.

– Julien MALIZARD, Dépenses militaires et croissance économique (s. dir.Jacques Aben), le 9 décembre 2011.

– Sophie BARRERE, Le grotesque : petit traité anarchique sur les œuvres d’art (s. dir. Bernard Salignon), le 10 décembre 2011.

– Divna SOLEIL- STEVANOVIC, De Cholos à Cholè : enquête sur les origines de la notion médicale de « Bile » (s. dir. Marie-Pierre Noël), le 12 décembre 2011.

– Ozan ARSLAN, Les faits et les buts de guerre ottomans sur le front caucasien pendant la première guerre mondiale (s. dir. Frédéric Rousseau), le 14 décembre 2011.

Les commentaires sont fermés.