Andrea Cavazzini : « Lukacs, éducation esthétique et révolution »

PENSER LA TRANSFORMATION

CRISES E.A. 4424 QVID NOVI

www.penser-la-transformation.org

Université Paul-Valéry Montpellier III

Jeudi 8 décembre 2016
Site Saint Charles tramway arrêt Albert 1er

18h15 salle des colloques 2

ANDREA CAVAZZINI

« LUKACS DANS LES ANNÉES 1930.

ÉDUCATION ESTHÉTIQUE ET RÉVOLUTION »

Au cours des années 1930, en pleine période stalinienne, György Lukács, l’un des plus grands penseurs marxistes, écrit une longue série d’essais sur la littérature allemande, russe et française entre XVIIIe et XIXe siècles. Il essaie de reconstruire les tendances de la grande culture bourgeoise qui expriment la vision, dont le marxisme a hérité, d’une plénitude des potentialités humaines, d’une harmonie individuelle et collective par-delà les mutilations imposées par la production capitaliste. Mais cette recherche d’une lignée humaniste dans la production littéraire de l’époque bourgeoise relève d’un projet plus vaste et périlleux : « civiliser » la révolution bolchevique et la société qu’elle a engendrée à travers un long processus d’« éducation esthétique ».

Andrea Cavazzini est membre du Groupe de Recherches Matérialistes et de l’Association « Louis Althusser ». Il a travaillé comme chercheur dans les Universités de Liège, Venise « Cà Foscari » et Toulouse II et a enseigné à l’Université « Saint-Louis » de Bruxelles. Il est membre des comités de rédaction de la revue électronique Cahiers du GRM et des collections « Althusseriana » et « Epistemologia » (Mimesis Editions, Milan) et du comité organisateur du séminaire Mamuphi (Ircam, Paris). Il a notamment publié Sciences de la vie, mathesis, infini. Nouvelles études d’archéologie des savoirs (Paris, 2016), Enquête ouvrière et théorie critique. La centralité ouvrière dans la séquence rouge italienne (Liège, 2013), Le sujet et l’étude. Idéologie et savoir dans le discours maoïste (Reims, 2010). Il a édité et commenté, en collaboration avec Jonathan Soskin, les textes de Charles Péguy Note sur M. Bergson et Note conjointe sur M. Descartes (Liège, 2016).

contact : luc.vincenti@univ-montp3.fr

affandcavdec016-1015w

Les commentaires sont fermés.