YAMAMOTO Taeko

Doctorante à l’Université Paul-Valéry Montpellier III

Sujet de thèse : Réforme catholique et sociétés urbaines en France. Les congrégations mariales aux XVIIème et XVIIIème siècles (s. dir. Serge Brunet)

Résumé :

Nos propres recherches portent sur la nature des associations religieuses de laïcs et sur leurs continuités et leurs mutations durant les deux derniers siècles de l’Ancien Régime. Les congrégations mariales, qui se développent autour des collèges jésuites et rassemblent les fidèles appartenant à différents groupes sociaux, constituent un observatoire privilégié. Le but de cette recherche est d’éclaircir la réorganisation des structures d’encadrement des sociétés urbaines dans la dynamique de la Réforme catholique, sa continuité mais aussi sa mutation au Siècle des Lumières.

Les commentaires sont fermés.