VAN CAMP Bieke

Bieke

Doctorante contractuelle en histoire contemporaine

Thèse de doctorat : La Shoah comme expérience sociale et les déportés comme groupes sociaux. Approche socio-historique comparée des déportés italophones et néerlandophones (sous la direction du Pr. Frédéric Rousseau)

Les travaux d’histoire et de sciences sociales, se basant sur les témoignages des rescapés des camps concentrationnaires, sont très nombreux. Toutefois, ils illustrent essentiellement la barbarie nazie et ont tendance à assigner les déportés raciaux au statut de simple victime passive. Précisément, cette thèse propose de décentrer le regard généralement posé sur l’expérience concentrationnaire des Juifs européens, en se dégageant du point de vue des bourreaux, des nazis, voire des négationnistes. C’est donc une voie médiane que nous voulons explorer, en appliquant une approche socio-historique aux témoignages des acteurs-victimes. En effet, c’est une voie qui entend considérer la déportation comme un ensemble d’expériences sociales et la catégorie des « déportés » comme un groupe social à part entière avec ses capacités (relatives) d’adaptation. Au cœur du questionnement se trouve l’énigme de la survie : pourquoi certains et pas d’autres (sans exclure le facteur chance-malchance) ? Ainsi l’hypothèse centrale que nous formulons est d’étudier au-delà des aléas irréductibles qui surgissent dans de telles situations extrêmes, dans quelle mesure le milieu socio-culturel d’origine détermine les chances d’adaptation, voire de survie des déportés Juifs.

Communications et publications :

– Intervention lors de la conférence internationale XXIV Annual International Conference on Jewish Studies (29-31 janvier 2017), Moscou. Intitulé de la communication : « Between Prosopography and Microhistory : How the Socio-cultural Background of Jewish Deportees can decide on Survival Strategies in the Nazi Concentration Camps ».

24th Annual International Conference on jewish Studies Moscow 201724th Annual International Conference on Jewish Studies Moscow : Program ⇒

– Publication témoignage-article « Derrière chaque grand homme se cache une femme » dans un ouvrage collectif sous la direction d’Isabelle Felici, Sur Brassens et autres « enfants d’Italiens, Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, à paraître en mars 2017.

Sur Brassens et autres enfants d'ItaliensBon de commande ⇒

– Intervention lors du séminaire « New perspectives on the Italian canzone d’autore and popular music », NeMLA (Northeast Modern Language Association) Annual Convention, tenue à Hartford, University of Connecticut, le 20 mars 2016 : « War through songs. The Italian Resistance in Reggio Emilia and its anthem »

– Intervention lors du colloque international Chanter la lutte (18 – 20 mars 2015), Université Paul Valéry, Montpellier. Acte de colloque : « L’hymne de la résistance à Reggio Emilia : « La Brigata Garibaldi », naissance et renaissances », in Florence Belmonte, Isabelle Felici, Philippe Martel (sous la direction de), Chanter la lutte : actes du colloque de Montpellier – mars 2015, Lyon, Atelier de Création Libertaire, 2016, p. 129 – 143.

collloque chanter la lutte Montpellier 2015Programme ⇒

Organisation de séminaires :

– Organisation avec Helena Trnkova du séminaire collectif Approches nouvelles : les sciences humaines et sociales à l’épreuve du numérique (session 2017 : Lexicométrie), laboratoire Crises, Université Paul-Valéry, Montpellier (24 février et 12 mai 2017).

sciences-humaines-numerique-fevrier-2017

Lien Academia ⇒: https://paulvalery.academia.edu/BiekeVanCamp

Les commentaires sont fermés.