CUVILLIER Élian

photo cuvillier

Professeur de théologie à l’Institut Protestant de Théologie de Montpellier

Né à Nîmes en 1960, Elian Cuvillier enseigne le Nouveau Testament à l’Institut Protestant de Théologie, faculté de Montpellier. Après avoir soutenu sa thèse de doctorat à Montpellier en 1991, il obtient son HDR en 1999, à l’université Marc Bloch à Strasbourg (section « Théologie Protestante »).

Il est membre de la Studiorum Novi Testamenti Societas (SNTS, Cambridge), de l’Association Catholique Francophone pour l’Etude de la Bible (ACFEB) et membre fondateur du Réseau de recherche en analyse narrative des textes bibliques (RRENAB).

Formé à la pratique de la méthode historico-critique, il a été marqué par la théologie dialectique, en particulier par les travaux de Rudolf Bultmann. Il a suivi les évolutions internes à la critique historique et s’intéresse aujourd’hui à la nouvelle critique littéraire (en particulier la narratologie) sans exclusive.
Dans le cadre de la Faculté de Montpellier, où il a pu bénéficier de l’enseignement du professeur Jean Ansaldi (1934-2010), son travail d’exégète s’articule à un intérêt particulier pour les sciences humaines, en particulier la psychanalyse. La lecture de philosophes comme Paul Ricœur, Alain Badiou, Slavoj Žižek, Giorgio Agamben ou encore Jean-Luc Nancy nourrit sa pratique de l’exégèse.
En ce qui concerne le Nouveau Testament, deux champs de recherche ont d’abord retenu son attention : l’Apocalypse de Jean et l’Évangile de Marc. Actuellement, outre la rédaction sur l’épître de Jacques à paraître en 2013 (en collaboration avec Jacqueline Assaël de l’université de Nice-Sophia Antipolis) et d’un commentaire de l’Évangile de Matthieu en préparation (en collaboration avec François Vouga de l’université de Wuppertal) ses champs de recherche privilégiés sont le paulinisme, en lien avec le judaïsme de son temps, et l’approche anthropologique des textes bibliques. La question épistémologique (lien entre histoire et fiction, articulation exégèse/théologie et théologie/sciences des religions) reste également au cœur de sa réflexion.

Liste des principales publications

1. Monographies et direction d’ouvrages :

Viaje a través del cristianismo. Exégesis, antropología, psicoanálisis. (Jean-Daniel Causse et Élian Cuvillier). Bilbao, Sal Terrae, 2015, 216 p.

Causse Cuvillier viaje-a-traves-del-cristianismo-exegesis-antropologia-psicoanalisisExto de la contracubiterta :
¿Cuál es el gesto central del cristianismo y en qué consiste su singularidad? A lo largo de una entrevista apasionante, Jean-Daniel Causse y Élian Cuvillier nos proponen reinterpretar la herencia del cristianismo recurriendo a la exégesis, la antropología y el psicoanálisis.
Lejos de ceder a cualquier pretensión de restauración o a la nostalgia, el desafío consiste aquí en retomar los grandes símbolos del cristianismo, con el fin de comprender qué es lo que construyen como lógica del pensamiento y lo que estructuran como forma de existencia. Se trata de una reinterpretación crítica que detecta aporías, peligros y perversiones, a la vez que ofrece propuestas, promesas y dinámicas. Pretende descubrir un nuevo sentido, por una parte, situando el cristianismo en una historia que le precede, en una genealogía plural, y, por otra, desplegando lo que ese mismo cristianismo tiene de distinto y de nuevo en el ámbito del pensamiento.
El recorrido que proponen ambos autores ilumina una serie de nociones que suponemos ya conocidas, tal vez obsoletas, o quizá enigmáticas e incluso escandalosas. En contexto posmoderno: ¿cómo repensar la encarnación y el cuerpo, la creación y los orígenes, la noción de «padre», la Trinidad, el pecado original y la culpabilidad, el sacrificio de Cristo, el sepulcro vacío, el papel de la comunidad, el juicio final, etcétera? Paso a paso, los autores muestran que se trata siempre de una forma original de comprender al ser humano y el mundo.
De este modo, el «viaje» contemporáneo a través del cristianismo realizado por ambos autores permite renovar su sorprendente fecundidad en la historia, en la cultura y en nuestras existencias.

– Le sermon sur la montagne. Vivre la confiance et la gratuité, Bière, Cabédita, 2013, 96 p.

Cuvillier Sermon Montagne

Présentation de l’éditeur :
Le Sermon sur la Montagne fait partie des passages les plus commentés du Nouveau Testament. Deux questions, liées l’une à l’autre, ont toujours accompagné la lecture de ce texte au cours des siècles. La première concerne ses destinataires : le Sermon sur la Montagne est-il adressé aux seuls disciples ou plus largement aux foules ? Dit autrement, le Sermon sur la Montagne s’adresse-t-il à un groupe restreint d’auditeurs ou à un public plus vaste ? La seconde question concerne les exigences du SM : sont-elles réellement praticables (cf. par exemple la parole sur l’amour des ennemis) ? Entre la soumission servile à la société matérialiste où le consumérisme règne en maître sur notre désir, et la recherche d’une vie coupée du monde et de sa logique, cet ouvrage veut montrer que le Sermon sur la Montagne trace un chemin pour le lecteur d’aujourd’hui. C’est ce « chemin étroit » que les pages qui suivent se proposent d’explorer à travers un commentaire suivi de l’ensemble du Sermon sur la Montagne et l’étude de quelques uns de ses thèmes centraux : les béatitudes, les « antithèses », le Notre-Père et la question de la non-violence.

– Élian CUVILLIER et Jean-Daniel CAUSSE, Traversée du christianisme. Paris, Bayard Éditions, 2013, 300 p.

Traverseee du christianisme

Présentation de l’éditeur :
Quel est le geste central du christianisme et qu’est-ce qui en fait encore sa singularité ? Comment reprendre aujourd’hui ses grandes élaborations ?
Jean-Daniel Causse et Elian Cuvillier nous proposent, dans un entretien passionnant, de revisiter l’héritage du christianisme en sollicitant les champs de l’exégèse, de l’anthropologie et de la psychanalyse.  Ils font apparaître la logique de pensée du christianisme en traversant ses formes d’existence et ses figures essentielles : l’incarnation et le corps, la création et l’origine, la faute et le péché,  la mort du Christ et le sacrifice… Leur traversée contemporaine du christianisme permet d’en renouveler l’étonnante fécondité dans l’histoire, la culture et nos existences.

 

– Jacqueline ASSAËL et Élian CUVILLIER, L’épitre de Jacques, Genève, Labor et Fides, 2013, 290 p.

Cuvillier épitre jacques 2013

Présentation de l’éditeur :
L’épître de Jacques est un écrit atypique du Nouveau Testament. Luther la nommait « épître de paille » pour signifier sa réserve à son égard, car elle lui paraissait s’opposer à la théologie de l’apôtre Paul sur la justification par la foi. Une philologue et un exégète reprennent le dossier pour comprendre ce qui se révèle à travers l’analyse linguistique, littéraire, historique et théologique de cette épître. A l’encontre du consensus exégétique actuel, les deux auteurs démontrent que cet écrit, datant probablement de la fin du premier siècle, développe une authentique christologie malgré deux seules petites mentions du nom de Jésus-Christ dans la lettre. Fortement marquée par le judaïsme, elle n’est pas constituée de sentences décousues, mais laisse voir un style littéraire très maîtrisé en vertu duquel se succèdent et s’entrelacent des considérations marquées au sceau de la dérision, de la véhémence, de la gravité ou de l’humour. Proposant une traduction originale, ce commentaire s’inscrit dans la collection du CNT à partir d’une thèse appuyée sur une expertise scientifique de premier ordre.
Jacqueline Assaël enseigne la langue et la littérature grecques à la Faculté des lettres de Nice-Sophia Antipolis. Elle a notamment dirigé et publié des ouvrages sur la poésie et le théâtre dans l’Antiquité grecque. Élian Cuvillier est professeur de Nouveau Testament à la Faculté de théologie protestante de Montpellier. Il a notamment publié « Divine violence. Approche exégétique et anthropologique », avec Jean-Daniel Causse et André Wénin (Cerf, 2011), et « L’Evangile de Marc » (Bayard/Labor et Fides, 2002).

Violenza divina. Un problema esegetico e antropologico, (Jean-Daniel Causse, Élian Cuvillier et André Wénin), Bologne, Edizioni Dehoniane Bologna (EDB), 2012, 184 p.

violenza divina

Descrizione dell’opera :
« Quando la domanda riguarda la violenza e, in particolare, la violenza che le Scritture attribuiscono a Dio con maggiore o minore reticenza, l’unione dei punti di vista biblici e antropologici non può che stimolare. È comunque questa la sfida che abbiamo accettato, quando abbiamo deciso di scrivere il libro a più mani e ci siamo messi al lavoro, ognuno a partire dal proprio campo specifico, su questa questione lancinante, che chiunque apra la Bibbia non può schivare, una questione con effetti a volte allarmanti nella vita reale delle nostre società » (dalla Prefazione).
Animati dalla convinzione che l’esegesi biblica abbia grande interesse a nutrirsi di un dialogo con le scienze umane, specialmente con la psicoanalisi, nell’affrontare il tema della violenza di Dio gli autori alternano lo sguardo esegetico e la riflessione antropologica, indagando prima l’Antico e poi il Nuovo Testamento.

Divine violence. Approche exégétique et anthropologique (avec Jean-Daniel Causse et André Wénin), Paris, Cerf, 2011, 224 p.

Divine violence

De Jésus à Jean de Patmos : l’annonce de l’Évangile dans le Nouveau Testament, en coll. avec Emmanulle Steffek, (Commentaires de la Bible), Lyon, Olivétan, 2010.

de jesus a jean patmos

Mythes grecs, mythes bibliques. L’humain face à ses dieux, en collaboration avec Jean-Daniel Causse, Paris, Cerf, 2007.

Causse mythes grecs

Naissance et enfance d’un Dieu. Jésus Christ dans l’Evangile de Matthieu, Paris, Bayard, 2005.

'un dieu

Sola Fide. Mélanges offerts au professeur Jean Ansaldi, Elian Cuvillier éd., (Actes et Recherches), Genève, Labor et Fides, 2004.

sola fide

L’Évangile de Marc. Traduction et lecture, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides, 2002.

evangile de marc

Les apocalypses du Nouveau Testament, Paris, Cerf, 1999.

apocalypses

Le concept de parabolê dans le second évangile, Paris, Gabalda, 1993.

2. Articles scientifiques et contributions à des ouvrages collectifs :

– « Récits de ‘genèse’ dans le Nouveau Testament : raconter une nouvelle origine » dans Catherine Mazellier-Lajarrige – Jean-Louis Breteau – Marie-José Fourtanier – Françoise Knopper, éds., Avatars des commencements : récits de genèse, Bordeaux, Presses Universitaires, 2012, p. 57-68.

– « ‘Références’, ‘allusions’ et ‘citations’ : réflexions sur l’utilisation de l’Ancien Testament en Matthieu 1-2 », dans Claire Clivaz – Corina Combet-Galland – Jean-Daniel Macchi éds., Écritures et réécritures. Colloque International du RRENAB 10-12 juin 2010, (BEThL 248), Leuven, University Press, 2012, p. 229-242.

– « À la (re)découverte de l’‘épître de paille’ : les surprises d’une lecture » dans Gert Van Oyen – André Wénin éds. La surprise dans la Bible. Festschrift Camille Focant (BEThL 247), Leuven, University Press, 2012, p. 371-385.

– Compte rendu de l’ouvrage de Dan Jaffé, Jésus sous la plume des historiens juifs du XXe siècle. Approche historique, perspectives historiographiques, analyses méthodologiques, Paris, Cerf, 2009, dans Revue de l’Histoire des Religions, 229 (2012), p. 128-131.

– « Enjeux ecclésiologiques de Matthieu 1-2 : approche historique et narrative », dans Claire Clivaz – Andreas Dettwiler – Luc Devillers – Enrico Norelli éds., Infancy Gospels. Stories and Identities, (WUNT 281), Tübingen, Mohr, 2011, p. 280-300.

– « Monothéisme et messianisme dans l’évangile de Matthieu. Un déplacement du système de valeurs », dans Eberhard Bons – Thierry Legrand éds., Le monothéisme biblique : évolution, contextes et perspectives, (Lectio Divina 244), Paris, Cerf, 2011, p. 147-161.

– « Symbolique du mal et langage parabolique : la parabole de l’ivraie et du bon grain (Matthieu 13,24-30.36-43) et son lecteur », dans Pierre Bühler – Daniel Frey éds., Paul Ricœur : un philosophe lit la Bible. À l’entrecroisement des herméneutiques philosophique et biblique, (Lieux théologiques), Genève, Labor et Fides, 2011, p. 123-132.

– « ‘Jacques’ et ‘Paul’ en débat. L’épître de Jacques et la tradition paulinienne (Jc 2,14-26 // Ep 2,8-10 ; 2 Ti 1,9 ; Tt 3,5.8) », Novum Testamentum 53 (2011), p. 273-291.

– « Paul entre judaïsme et christianisme : continuités et ruptures », dans Bruno Béthouart – Pierre-Yves Kirchleger éds., Juifs et Chrétiens à travers l’histoire, entre conflits et filiations, Les Cahiers du Littoral – 2 – 10 (2011), p. 19-32.

– « La construction narrative de la mission dans le premier évangile : un déplacement théologique et identitaire », dans Donald Senior éd., The Gospel of Matthew at the crossroads of Early Christianity, (BEThL 243), Leuven, University Press, 2011, p. 159-175.

– en coll. avec Jacqueline Assaël, « À propos de la traduction et de l’interprétation de Jacques 2,1 », New Testament Studies 57 (2011), p. 145-151.

– « Jean de Patmos, prophète de la fin d’un monde », dans Jacques Vermeylen éd., Les prophètes de la Bible et la fin des temps, Actes du XXIIIe Congrès de l’ACFEB, Lille 2009, (Lectio Divina 240), Paris, Cerf, 2010, p. 257-272.

– en collaboration avec Jacqueline Assaël, « Sur quelques éléments de christologie dans l’épître de Jacques : le “beau nom”, “la loi de la liberté”, “le visage originel”, “la parole implantée” », Revue d’Histoire et de Philosophie Religieuses 90 (2010), p. 321-341.

– « La réception de Rudolf Bultmann dans la théologie protestante francophone (1960-1985) » dans Dominique Avon – Michel Fourcade éds., Un nouvel âge de la théologie ? 1965-1980. Colloque de Montpellier, juin 2007, (Signes des Temps), Paris, Karthala, 2009, p. 239-248.

– « Réflexions autour de la fonction de la Loi dans trois textes juifs du premier siècle et dans l’évangile de Matthieu » dans Andreas Dettwiler – Uta Poplutz éds., Studien zu Matthäus und Johannes / Études sur Matthieu et Jean. Festschrift für Jean Zumstein zu seinem 65. Geburstag / Mélanges offerts à Jean Zumstein pour son 65e anniversaire, (AThANT 97), Zurich, TVZ, 2009, p. 63-77.

– « La parabole d’un père et de ses deux fils. Une exégèse de Luc 15,11-32 » dans Béatrice Jongy – Yves Chevrel – Véronique Léonard-Roques éds., Le fils prodigue et les siens (XXe-XXIe siècles) : amour, violence et perversion, Paris, Cerf, 2009, p. 31-56.

– « La conversion de Paul : regards croisés », revue électronique « Cahiers d’Études du Religieux – Recherches interdisciplinaires » du Centre Interdisciplinaire d’Étude du Religieux (Université Paul-Valéry, Montpellier III).

– « Torah Observance and Radicalization in the First Gospel. Matthew and First-Century Judaism : A Contribution to the Debate », New Testament Studies 55 (2009), p. 144-159.

– « Place et fonction de l’hymne aux Philippiens. Approches historique, théologique et anthropologique », dans Daniel Gerber – Pierre Keith éds., Les hymnes du Nouveau Testament et leurs fonctions. Actes du XIIe congrès de l’ACFEB (Strasbourg 2007), (Lectio Divina 225), Paris, Cerf, 2009, p. 137-157.

– « Urgence eschatologique et comportement humain dans quelques paraboles de l’évangile de Luc » dans Olivier Artus éd., Eschatologie et Morale, (Théologie à l’Université), Paris, Desclée de Brouwer – Institut Catholique de Paris, 2009, p. 261-280.

– « Das apokalyptische Denken im Neuen Testament. Paulus und Johannes von Patmos als Beispiele » ZNT 11 (2008), p. 2-12.

– « Jésus de l’histoire et Christ de la foi. Quelques points de repères », Theophilyon 13 (2008), p. 11-34.

– « Le personnage de Judas dans l’Évangile de Matthieu », dans Regards croisés sur la Bible. Études sur le point de vue. Actes du troisième colloque International du RRENAB, Paris 8-10 juin 2006, (Lectio Divina Hors Série), Paris, Cerf, 2007, p. 315-321.

– « Bible et Psychanalyse. Quelques éléments de réflexion », Etudes Théologiques et Religieuses 82 (2007), p. 159-177.

– « Paul le converti ? » dans Jan Borm – Bernard Cottret – Jean-François. Zorn éd., Convertir/Se convertir. Regards croisés sur l’histoire des missions chrétiennes, Paris, Nolin, 2006, p. 23-29.

– « Mission vers Israël ou mission vers les païens ? À propos d’une tension féconde dans le premier évangile », dans André Wénin – Camille Focant éd., Analyse narrative et Bible. Deuxième colloque international du RRENAB, Louvain-La-Neuve, avril 2004, Leuven, University Press, 2005, p. 251-258.

– « La ‘vision’ comme contestation de l’idole. Apocalypse de Jean et Empire romain », dans Jean-Marie Marconot – Bernard Tabuce éd., Iconoclasme et vandalisme. La violence de l’image, Montpellier, Université Montpellier III, 2005, p. 97-103.
– « La temporalité chez Paul » dans Andreas Dettwiler – Jean-Daniel Kaestli – Daniel Marguerat éd., Paul. Une théologie en construction, Genève, Labor et Fides, 2004, p. 215-224.

– « Lire les lettres de Paul » dans Pierre Debergé – Jacques Nieuviarts éd., Guide de lecture du Nouveau Testament, Paris, Bayard, 2004, p. 391-448.

– « La croix chez Marc : approche exégétique et théologique » dans Jean-Marc Prieur éd., La Croix. Représentations théologiques et symboliques, Genève, Labor et Fides, 2004, p. 25-36.

– « Maurice Goguel (1880-1955) », Bulletin de la Société de l’Histoire du Protestantisme Français 149 (2003), p. 549-567.

– « La Loi comme réalité avant-dernière : Mt 5,17-20 et son déploiement narratif dans l’évangile de Matthieu », dans Yvan Bourquin – Emmanuelle Steffek éd., Raconter, interpréter, annoncer. Parcours de Nouveau Testament. Mélanges offerts à Daniel Marguerat pour son 60e anniversaire, Genève, Labor et Fides, 2003, p. 81-91.

– « Filiation humaine, filiation divine : Jésus fils dans l’évangile de Matthieu », Le Supplément, 225 (2003), p. 69-86.

– « La résurrection dans l’évangile de Marc ou : La finale courte… et puis avant ? », dans Daniel Marguerat éd., Quand la Bible se raconte, Paris, Cerf, 2003, p. 105-122.

– « Die ‘Kreuzestheologie’ als Leseschlüssel zum Markusevangelium », dans Andreas Dettwiler – Jean Zumstein ed., Kreuzestheologie im Neuen Testament, Tübingen, Mohr, 2002, p. 107-150.

– « Christ Ressuscité ou Bête immortelle ? Proclamation pascale et propagande impériale dans l’Apocalypse de Jean », dans Daniel Marguerat – Odette Mainville éd., Résurrection. L’après-mort dans le monde ancien et le Nouveau Testament, Genève/Montréal, Labor et Fides/MédiasPaul 2001, p. 237-254.

– « Entre théologie de la croix et éthique de l’excès : une lecture de 1 Co 13 », Études Théologiques et Religieuses 75 (2000), p. 349-361.

– « Jésus aux prises avec la violence dans l’évangile de Matthieu », Études Théologiques et Religieuses 74 (1999), p. 335-349.

– « La mort de Jésus : du sacré à la folie » dans Jean-Marie Marconot – Sidney Aufrère éd., L’interdit et le sacré dans les religions de la Bible et de l’Égypte, Montpellier, Éditions de l’Université Paul-Valéry, 1998, p. 115-124.

– « Filiation », dans Jean-Yves Lacoste dir., Dictionnaire critique de théologie, Paris, PUF, 1998, 20022, p. 466-467.

– « Particularisme et universalisme chez Matthieu : quelques hypothèses à l’épreuve du texte », Biblica 78 (1997), p. 481-502.

– « Le sacrifice d’Isaac : quelques aspects de l’histoire de la réception », dans Jean-Marie Marconot éd., Le héros et l’héroïne biblique dans la culture, Montpellier, Éditions de l’Université Paul-Valéry, 1997, p. 35-52.

– « Justes et petits dans le premier évangile : Matthieu à la croisée des chemins », Études Théologiques et Religieuses 72 (1997), p. 345-364.

– « Coopération interprétative et questionnement du lecteur dans le récit d’envoi en mission (Mc 6,6b-13 // Mt 10) », Revue d’Histoire et de Philosophie Religieuses 76 (1996), p. 139-156.

– « La figure des disciples en Jn 4 », New Testament Studies 42 (1996), p. 245-259.

– « Romains 13 : quelques points d’exégèse », dans M. Peronnet éd. Tout pouvoir vient de Dieu, (Actes du Colloque Jean-Boisset 1991 Université Paul-Valéry, Montpellier III), Montpellier, Sauramps, 1993, p. 29-50.

– « Le discours sur l’avenir en Apocalypse 21,1-22,5 », Graphé 1 (1992), p. 51-66.

– « Marc, Justin, Thomas et les autres : variations autour de la péricope du denier à César », Études Théologiques et Religieuses 67 (1992), p. 359-373.

– « Tradition et Rédaction en Marc 7, 1-23 », Novum Testamentum 34 (1992), p. 169-192.

Les commentaires sont fermés.