ABEN Jacques

Aben Jacques

Professeur émérite à l’Université de Montpellier

Conseiller académique honoraire de l’École de l’air

– Commissaire en chef de première classe des armées (rc) à l’École des commissaires des armées

– Chargé d’enseignements à l’Université Paul-Valéry

– Conseiller scientifique du cercle d’étude sur les enseignements de défense de l’académie de Montpellier.

Enseignements spécialisés :

Économie de la défense ;

Gestion des crises et actions civilo-militaires ;

Bibliographie récente

 

– « L’homogénéité du capital : dialogues avec Robert Badouin », REM, n° spécial Hommage à Robert Badouin, mars 2016, pp. 25-30.

Des Etudiants face à la Grande Guerre, (textes préparés et présentés), tome 1, Actes du Concours du centenaire de la Grande Guerre, Montpellier, 2015,104 p.

– « Le 14 juillet ou le cérémonial militaire instrument du discours politique », communication au colloque international Le cérémonial dans les sphères politiques et religieuses à travers les âges, Sousse (Tunisie), 19-21 novembre 2015.

ceremonial dans les spheres politiques et religieuses Sousse 2015

– « The consent to pay for defence and its determinants » (avec Julien Malizard), communication à la 19th International Conference on Economics and Security, Grenoble, 25-26 juin 2015, www.defense-realms.com/wp-content/uploads/2015/07/(…).

– « The spirit of defence and its determinants, the case of France », conférence invitée, XVIIème conférence internationale AFASES, Brasov (Roumanie), 28-30 mai 2015. Publié in Laurian Gherman (éd.), AFASES 2015, HCAFA, Brasov, 2015, vol 1, pp.13-24.

– « 1945 – Les économistes face à la paix », communication au colloque 1945 la construction de la paix, Trinôme académique, Montpellier, 18 mars 2015.

– « Le Kosovo en quête de paix 1945-2013 », in La fabrique de la paix. Acteurs, processus, mémoires (s. dir. Antoine Coppolani, Charles-Philippe David et Jean-François Thomas), Laval, Presses Universitaires de Laval, 2015, p. 225-238.

Servir, obéir, commander – Recueil de textes, Préface du général Gilles Modéré, EOAA, Salon-de-Provence, 2013.

Aben servir obeir commander

– « L’attentat du « Drakkar », contexte et prolégomènes », communication au colloque national L’attentat du « Drakkar », quels échos ? Quelle résonance ?, ONAC-6ème BLB, Nîmes, 10 octobre 2013.

– « La quête de la paix au Kosovo », contribution au colloque international La fabrique de la paix, CRISES-Chaire Raoul Dandurand, Montpellier, 2-4 octobre 2013.

– « The Experience of French Air Force Academy in Training Evaluation », contribution au colloque international Best Practices in Training Evaluation and the Impact of Training on Job, ARADO-EGPA, Marseille, 13-15 mai 2013.

– « Sécurité nationale et décentralisation : les élus locaux et la défense de la France », (avec Julien Malizard), in Liliane Bensahel (éd.), Liber amicorum de Jacques Fontanel, L’Harmattan, Paris, 2013, pp. 22-36.

Les Écoles d’officiers de l’armée de l’air, Salon-de-Provence, Ouvrage collectif, préface du général Jean-Paul Paloméros chef d’état-major de l’armée de l’air, Privat, Paris, 2012.

– « Quelques conséquences économiques de l’actualisation d’une programmation militaire », contribution invitée à la journée d’étude internationale L’investissement de défense comme levier de croissance, Institut des Hautes Études de Défense Nationale, Paris, 11 avril 2012.

– « Crise et sortie de crise au Kosovo », Annales de l’université Toulouse 1 Capitole, tome LIII, 2011-2012, pp. 257-274.

– « L’évolution du regard des économistes sur la Défense », in Histoire militaire, études de défense et politiques de sécurité des années 1960 à nos jours, s. dir. Hubert Heyriès, Paris, Economica, 2012, pp. 259-270.

– « D’Alger à Suez : le Front républicain face au financement de ses guerres », Gestion et Finances publiques, janvier 2012, pp. 63-70.

– « What realms for defence economics? », communication au colloque international Defense and its realms, ENSTA-UBO, Brest, 14-15 avril 2011.

Défense et sécurité au XXIème siècle, collectif sous la direction d’Evelyne Farcy-Magdenel et Chantal Tissier-Dauphin, scérén-CNDP-CRDP, Montpellier, 2011, 226 p.

– « La production de défense entre régie et délégation », in Laurent Henninger (éd.) Armées privées-armées d’États, IRSEM, Paris, 2010, pp. 357-377.

– « Sorties de crise et promotion des intérêts nationaux », in Combats, Hommages à Jules Maurin, collectif, sous la direction de Frédéric Rousseau et François Muracciole, Michel Houdiard Éditeur, Paris, 2010, pp. 449-458.

– « A ka Kosova shumë pompa benzine ? » (Existe-t-il trop de stations service au Kosovo ?), Zëri, 4 décembre 2009, p. 25.

– « Les lois de programmation militaire : une incursion de la politique militaire dans la production du droit », (avec Mustapha Adib), in J.L. Autin et L. Weil, (éd.), Le droit figure du politique, UM1, Montpellier, 2008, pp. 501-512.

 

– « The New French Military Reserve and the Test of Overseas Operations », Defense and Security Analysis, juin 2008, pp. 197-202.

– « De la politique au droit : le cas Alfred Dreyfus », in J.L. Autin et L. Weil, (éd.), Le droit figure du politique, UM1, Montpellier, 2008, pp. 227-240.

– « Le réserviste en opération extérieure, une nouvelle forme du volontariat ? », in H. Heyriès et J-F Muracciole, Le soldat volontaire en Europe au XX° siècle : de l’engagement politique à l’engagement professionnel, PIM, Montpellier, 2007, pp. 423-434.

– « De la réserve d’hier à la réserve d’aujourd’hui », Défense Nationale et Sécurité Collective, décembre 2007, pp.103-110.

– « La méthode de la biographie, exemple : Les vies de John M. Keynes d’Alain Minc », in A. Coppolani et F. Rousseau (dir.), La biographie en histoire, Michel Houdiard, Paris, 2007, pp.131-132.

« The New French Military Reserve and the Test of Overseas Operations », Defense and Security Analysis, juin 2008, pp. 197-202.

« Les lois de programmation militaire : une incursion de la politique militaire dans la production du droit », (avec Mustapha Adib), in J.-L. Autin et L. Weil (éd.), Le droit figure du politique, Mélanges offerts au professeur Michel Miaille, UM1, Montpellier, 2008, pp. 501-512.- « De la politique au droit : le cas Alfred Dreyfus », in J.-L. Autin et L. Weil, Le droit figure du politique, Mélanges offerts au professeur Michel Miaille, UM1, Montpellier, 2008, pp. 227-240.- « Le réserviste en opération extérieure, une nouvelle forme du volontariat ? », in H. Heyriès et J-F Muracciole, Le soldat volontaire en Europe au XX° siècle : de l’engagement politique à l’engagement professionnel, PUM, Montpellier, 2007, pp. 423-434.

soldat_volontaire

Présentation de l’éditeur :
« Au seuil du XXIe siècle, la conscription tend à disparaître en Europe au profit d’armées professionnelles ou en voie de professionnalisation. L’Europe se construit dans son acception la plus large, de l’Atlantique à l’Oural, dans un contexte de paix et de défense commune ; les efforts pour élaborer une défense européenne (Eurocorps, Eurofor) préparent les forces professionnelles et opérationnelles de demain. De fait, le recrutement des militaires passe de plus en plus par l’appel au volontariat. Sur ce point, certains pays comme la Grande-Bretagne, où la tradition d’une armée professionnelle est fortement enracinée, sont mieux préparés que d’autres, comme la France, l’Italie ou l’Allemagne, historiquement attachés à la conscription. Ainsi, une double mutation s’opère-t-elle : le recrutement de masse, longtemps principale expression des devoirs de défense, s’efface progressivement au profit du volontariat, tandis que le volontariat lui-même change de signification, l’engagement politique disparaissant au profit d’un engagement professionnel.
Qui est donc l’engagé volontaire ? Quelles sont ses motivations : raisons idéologiques, politiques, sociales, professionnelles, goût de l’aventure ? Malgré la grande diversité des situations, peut-on mettre en évidence des milieux (professionnels, familiaux, politiques) ou des époques qui favorisent l’engagement ? En outre, quelles sont les frontières qui séparent l’engagement politique ou intellectuel de l’engagement militaire ? Par quelles étapes passe-t-on de l’un à l’autre ? Dans quels cas, au contraire, cette frontière demeure-t-elle infranchissable et pour quelles raisons ? En définitive, existe-t-il une spécificité de l’engagement militaire ou celui-ci n’est-il qu’une continuation, un prolongement d’engagements politiques ou idéologiques ?
Ce colloque tente d’apporter quelques éléments de réponse en respectant une approche chronologique scandée par les principaux conflits qui ont émaillé l’histoire tragique de l’Europe au XXe siècle, tout en permettant de souligner l’évolution qui conduit d’engagements largement suscités, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, par des motifs politiques ou idéologiques aux recrutements de la fin du siècle principalement fondés sur un choix professionnel. »

– « La réserve d’aujourd’hui face au test des OPEX », Défense Nationale et Sécurité Collective, décembre 2007, pp. 111-118.

– « De la réserve d’hier à la réserve d’aujourd’hui », Défense Nationale et Sécurité Collective, décembre 2007, pp. 103-110.

– « La méthode de la biographie, exemple : Les vies de John M. Keynes d’Alain Minc », in A. Coppolani et F. Rousseau (dir.), La biographie en histoire, Michel Houdiard, Paris, 2007, pp. 131-132.

 Coppolani Rousseau biographie en histoire

Présentation de l’éditeur :
« Cet ouvrage de réflexion épistémologique et méthodologique réalisé au sein de l’équipe d’histoire de Montpellier III (ESID-FRE 3016 du CNRS) est le premier volume d’une collection consacrée aux pratiques, aux sources, aux méthodes mises en œuvre par l’historien, mais aussi et plus largement, par le chercheur en sciences humaines et sociales, par le croisement des regards disciplinaires.
Avant son récent retour en grâce, la biographie a longtemps été un genre délaissé, sinon méprisé par les historiens de profession. Ce livre revient sur cette mutation profonde de la discipline ; en questionnant le genre biographique en histoire, il s’intéresse aux jeux et aux multiples enjeux de son écriture. Grâce à plusieurs retours sur expérience, il montre de quelle manière le défi biographique a été relevé par les historiens de toutes les périodes.
A ces titres, ce livre s’adresse particulièrement aux étudiants préparant les concours de l’enseignement mais aussi à tous les chercheurs confrontés à l’écriture de biographies, des hommes les plus illustres aux plus humbles. »

– « Les pratiques de l’Éducation Nationale en matière d’enseignement de défense », contribution au colloque L’enseignement de défense : bilan et perspectives, IDPD-C2SD, Nice-Sophia Antipolis, 18-19 janvier 2007.

– « Les actions civilo-militaires » et « Les actions civilo-militaires au Kosovo », questions 48 et 49 in 99 questions sur la défense, P.H. Garcia (éd.), 2° édition, CNDP, Paris, 2007.

Les commentaires sont fermés.