BRENNER Anastasios

Professeur de philosophie à l’Université Paul-Valéry Montpellier

Epistemonlogo

– Membre du Comité National Français d’Histoire et Philosophie des Sciences (Académie des Sciences).

– Coordinateur d’Epistemon (Epistémologie Philosophie hIstoire des Sciences et des TEchniques de MONtpellier)

– Membre du programme de recherche européen Research networking programme. The Philosophy of Science in a European Perspective, Fondation européenne pour la Science (European Science Foundation ESF).

Principaux axes de recherche :
– L’épistémologie historique
– L’histoire de la philosophie des sciences
– La philosophie française des sciences et son impact sur la philosophie analytique
– L’histoire de la philosophie dans ses rapports avec les sciences
– Les valeurs rationnelles

—————————————————————————————————————————————————————————–

PUBLICATIONS

Ouvrages :

[2015] Les textes fondateurs de l’épistémologie française. Duhem, Poincaré, Brunschvicg et autres philosophes. Paris, Hermann, 2015, 310 p.

les textes fondateurs de l'epistemologie francaise Anastasios BrennerPrésentation de l’éditeur :
Dix penseurs, parmi lesquels Boutroux, Poincaré, Duhem et Brunschvicg, tentent de nouer un dialogue entre philosophie et science. Les multiples découvertes, des géométries non euclidiennes aux atomes, ont bouleversé les conceptions traditionnelles. Ils passent au crible la démarche scientifique et débattent de la valeur des théories. Se cristallise alors un nouveau discours qu’on appellera désormais épistémologie. Il ne s’agit ni d’un positivisme rigoureux ni d’un scientisme réducteur : l’épistémologie française qui s’inscrit au tournant des XIXe et XXe siècles ne rejette pas la métaphysique. Au contraire, elle accorde à la philosophie toute sa dimension sans renier la science. Après un siècle de tentatives de dépassement, d’élimination de la pensée spéculative, successivement démenties, ces grands textes nous rappellent qu’une autre voie est possible : saisir l’unité des choses et leur signification pour l’homme.

[2014] De la logique philosophique à la logique mathématique, numéro spécial, en collaboration avec Michel Bourdeau (dir.), Revue d’histoire des sciences (Armand Colin), 67, 2, 182 p.

Revue d'Histoire des Sciences 2014

[2011] Raison scientifique et valeurs humaines, Paris, Presses Universitaires de France, 156 p.

brenner raison scientifique

Présentation de l’éditeur :
Les valeurs rationnelles interviennent dans les choix décisifs accomplis par l’homme au cours de l’histoire. Elles en sont venues à caractériser la science dans sa nature, dans sa forme et dans son but, définissant une vision du monde et guidant la conduite du scientifique.
D’où proviennent ces valeurs et comment se sont-elles développées ? Les notions de précision, de cohérence, de simplicité, de complétude et de fécondité sont censées dessiner les contours de la scientificité. En décrivant leurs variations et leurs trajectoires, nous constatons qu’elles se remodèlent et se redéfinissent. La science est créatrice de valeurs, et ces valeurs ont une teneur philosophique. Elle ne peut être isolée de l’homme qui la produit et de la vie sociale qui la rend possible.
En soumettant ces notions constitutives à une véritable analyse, cet essai aborde les grandes questions qui traversent la philosophie : la vérité, la décision, la liberté.

[2009] French Studies in the Philosophy of Science. Contemporary Research in France, avec Jean Gayon (dir.), Springer, Vienne/New York, 376 p.

Brenner french-studies-in-the-philosophy-of-science-contemporary-research-in-france

[2009] Science, histoire et philosophie selon Gaston Milhaud. La constitution d’un champ disciplinaire sous la IIIe République, avec A. Petit (dir.), Vuibert, 2009, 278 p.

Brenner science histoire philosophie Gaston Milhaud

[2005] L’Enseignement de l’histoire des sciences en France sous la Troisième République, numéro spécial (dir.), Revue d’histoire des sciences, 58, 2, 128 p.

Revue d'histoire des sciences 58

[2003] Les Origines françaises de la philosophie des sciences, Paris, PUF, 226 p.

Brenner Les origines françaises de la philosophie des sciences

[1997] L’Aube du savoir. Épitomé du Système du monde : histoire des doctrines cosmologiques de Platon à Copernic de Pierre Duhem, (éd.), Paris, Hermann, LX et 612 p.

L'aube du savoir Epitomé Duhem

[1992] Pierre Duhem, numéro spécial (dir.), Revue internationale de philosophie, 46, 3,120 p.

[1992] L’Évolution de la mécanique de Pierre Duhem, suivie de « Les théories de la chaleur » et « Analyse de La mécanique de Ernst Mach », (éd.), Vrin, Paris, XXI, 474 p.

l-evolution-de-la-mecanique-pierre-duhem-

[1990] Duhem : science, réalité et apparence. La relation entre philosophie et histoire dans l’œuvre de Pierre Duhem, Paris, Vrin, 253 p.

Brenner Duhem science réalité et apparence

[1989] Questions of Form : Logic and the Analytic Proposition from Kant to Carnap de Joëlle Proust (trad.), University of Minnesota Press, 302 p.

Questions of form

Articles et chapitres d’ouvrages (publiés depuis 2004) :

 [2014] « Epistemology Historicized: The French Tradition », dans New Directions in the Philosophy of Science, Maria Carla Galavotti et al., Springer, p. 727‑736.

[2014] « Atomisme scientifique et atomisme philosophique », dans Les atomes de Jean Perrin, rééd. du texte original, CNRS édition, p. 51‑64.

[2014] « La réception du logicisme en France en réaction à la controverse Poincaré-Russell », dans De la logique philosophique à la logique mathématique, M. Bourdeau et A. Brenner (dir.), Revue d’histoire des sciences, 67, 2, p.  231‑255.

[2013] « La philosophie des sciences à la Belle Époque », dans Mélanges d’histoire et de philosophie des sciences offerts à Michel Blay, M. Malpangotto, V. Jullien et E. Nicolaïdis (dir.), Brepols, p. 367‑375.

 [2013] « Newton, Galilée et les anciens : scientia et sciences exactes » dans Quid Novi ? Vivre, penser et dire la nouveauté, L. Échalier, C. Guérin, S. Luciani et B. Pérez-Jean (dir.), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, p. 141‑155.

 [2013] « Les sciences exactes pour quoi faire ? Plaidoyer pour une réflexion épistémologique », dans Fau‑il brûler les humanités et les sciences humaines et sociales ?, M. Conesa, P.Y. Lacour, F. Rousseau et J.-F. Thomas (dir.), Paris, Michel Houdiard éditeur, p. 185‑194.

[2013] « Chemistry and French Philosophy of Science. A comparison of Historical and Contemporary views », avec François Henn, dans New Challenges to Philosophy of Science, H. Andersen, D. Dieks, J. Gonzalez, T. Uebel (eds), Springer, mars 2013.

[2012]  « La transformation des valeurs scientifiques au XVIIe siècle », dans Europe et sciences modernes : histoire d’un engendrement mutuel, V. Jullien, E. Nicolaïdis, M. Blay (dir.), Peter Lang, Éditions internationales, 2012, p. 215‑231.

[2012] Préface à la troisième édition de Carl Hempel, Éléments d’épistémologie, trad. fr. B. Saint‑Sernin, Paris, Armand‑Colin, 2012, p. 7‑18.

[2012] Entretien recueilli par Nicolas Chevassus‑au‑Louis, La Recherche, hors série « Les plus belles énigmes de la sciences », 50, 2012, p. 8‑11.

[2011] avec P. Needham, D. Stump, R. Deltete, « New perspectives on Pierre Duhem’s The Aim and structure of physical theory », Metascience, vol. 20, 1, p. 1‑25.

[2011] « Le positivisme logique : le cas du Cercle de Vienne », numéro spécial, Les positivismes : d’Auguste Comte au Cercle de Vienne, A. Viala (dir.), Revue interdisciplinaire d’études juridiques, 67, p. 119‑135.

[2011] « Bergson, James et le pragmatisme scientifique », dans Bergson et James cent ans après, S. Madelrieux (dir.), Paris, PUF, p. 57-69.

[2011] « Piaget et l’épistémologie française du début du XXe siècle », dans Jean Piaget, psicologo, epistemologo, svizzero all’avanguardia, A. Gainotti et J.J. Ducret (dir.), Presses de l’Institut Suisse de Rome, p. 43‑55.

[2011] « Les discours des physiciens sur l’esprit : Helmholtz, Mach et Poincaré », in Sciences du vivant et représentation du monde en Europe (XVIIIe-XXe siècles), H. Jeanblanc (dir.), Presses universitaires de la Méditerranée, pp. 127‑137.

[2011] « Le vitalisme d’Édouard Le Roy : entre mathématiques et religion », dans Repenser le vitalisme, P. Nouvel (dir.), Paris, PUF, p. 179‑188.

[2010] « Reflections on Chimisso: French philosophy of science and the historical method », dans F. Stadler (dir.), The present situation in the philosophy of science, Vienne/New York, Springer, p. 57‑67.

[2010] « Essai d’une sémantique philosophique de la notion de convention » dans J. Baillé (dir.), Du mot au concept : convention, Presses universitaires de Grenoble, p. 69‑81.

[2010] « Meyerson et le mouvement conventionnaliste », dans et E. Telkes Klein et E. Yakira (dir.), L’histoire et la philosophie des sciences en France à la lumière de l’œuvre d’Émile Meyerson, Paris, Champion, p. 59‑67.

[2010] « Action, réaction et interaction : Le Roy et la nouvelle philosophie de 1900 », dans Energie, science et philosophie au tournant des XIXe et XXe siècles, D. Gesquier Pourcin, M. Guedj, G. Gohau et M. Paty (dir.), Paris, Hermann, vol. 2, p. 247‑259.

[2010] « Quelle histoire des sciences : mentalités, styles de raisonnement ou sémantique historique ? », dans A.L. Rey (dir.), Méthode et histoire : quelle histoire font les historiens des sciences et des techniques ? Paris, Publications de la SFHST, p. 433‑446.

[2010] « Sur Émile Meyerson et son œuvre : revue critique », Revue d’histoire des sciences, 63, p. 299-302.

[2009] Entretien recueilli par Dante Flavio da Costa Reis « Conversas sobre o pensamento : Anastasios Brenner e o gene frances na epistemologia das ciencias », Geografia, 34/2, p. 371-384.

[2009] « Science et scientisme », Raison présente, 171, p. 15‑29.

[2009] « De l’harmonie à la cohérence: réflexions à partir de D. Parrochia sur les transformation d’une valeur » dans Mathématisation du sensible. Sur l’œuvre de Daniel Parrochia, J.C. Beaune, G. Chazal (dir.), Presses universitaires de Dijon (EUD)

[2009] Participation à l’établissement et à l’annotation de la correspondance, Émile Meyerson. Lettres françaises, B. Bensaude-Vincent et Eva Telkes-Klein (Dir.), CNRS éditions, (990 p.).

[2009] « A problem in general philosophy of science: the rational criteria of science » dans French Studies in the Philosophy of Science. Contemporary Research in France, A.Brenner et G. Gayon (dir.), Springer, Vienne/New York, p. 73‑91.

[2009] « Introduction » avec Jean Gayon, dans French Studies in the Philosophy of Science. Contemporary Research in France, A. Brenner et G. Gayon (dir.), Springer, Vienne/New York, p. 1‑25.

[2009] « La conception philosophique de Milhaud », dans A. Brenner et A. Petit (dir.), Science, histoire et philosophie selon Gaston Milhaud : la constitution d’un champ disciplinaire sous la IIIe République, Paris, Vuibert, p. 19‑31.

[2008] « Bachelard, Le Roy et l’épistémologie bergsonienne », dans Bachelard et Bergson. Continuité et discontinuité, F. Worms et J.J. Wunenburger (dir.), Paris, PUF, p. 96-105.

[2008] « Y a-t-il une vérité des hypothèses scientifiques selon Duhem ? », Recherches philosophiques, 4, p. 77‑88.

[2008] « Eudoxe, Platon et la mathématisation des phénomènes astronomiques », dans Platon et les pythagoriciens, J.L. Périllié (dir.), Bruxelles, Ousia, p. 209‑223.

[2008] « Préface/Prefazione » à Tra esperimento e ragione. Storia dello spirito scientifico tra Ottocento e Novecento de Mirella Fortino, Rome, Aracne Editrice, p. 15-23.

[2007] « Classification des sciences et encyclopédie : Neurath et la tradition française », dans Le tout et les parties dans les systèmes naturels, Th. Martin (dir.), Paris, Vuibert, p. 193‑201.

[2007] « Le statut de l’épistémologie selon Meyerson », Archives de philosophie, 70, 3, p. 375‑385.

[2007] « L’épistémologie française et la trajectoire historique des concepts et des pratiques », dans Automates, réseaux, interfaces. Sur l’oeuvre de Gérard Chazal, J.C. Beaune, F. Dagognet, D. Parrochia (dir.), Publications de la Faculté de philosophie de L’université Lyon III, p. 87‑99.

[2006] « Un positivisme nouveau en France au début du XXe siècle : Milhaud, Le Roy, Duhem et Poincaré », dans M. Bitbol et J. Gayon (dir.), L’épistémologie française 1830‑1970, Paris, PUF, p. 11‑27.

[2006] « Quelle épistémologie historique ? Kuhn, Feyerabend, Hacking et l’école bachelardienne », Revue de métaphysique et de morale, 1, pp. 113‑127.

[2005] « Histoire et logique dans l’écriture encyclopédique », dans E. Nemeth, A. Roudet (dir.), Paris-Wien Enzyklopädien im Vergleich, Wien, Springer, p. 89‑105.

[2005] « Les valeurs rationnelles », Science et avenir, hors série, 144, 2005, p. 60‑66.

[2005] « Le jeune Bachelard et les conséquences philosophiques de la révolution en physique », dans G. Chazal (dir.), Bachelard et la physique, Cahiers Gaston Bachelard, 7, p. 25‑36.

[2005] « L’œuvre philosophique de Gaston Milhaud », Le Dit de l’Université Paul Valéry, 87, p. 4.

[2005] « Réconcilier les sciences et les lettres : le rôle de l’histoire des sciences selon Paul Tannery, Gaston Milhaud et Abel Rey », dans L’Enseignement de l’histoire des sciences en France sous la IIIe République, numéro spécial, A. Brenner (dir.), Revue d’histoire des sciences, 58, 2, p. 433‑454.

[2004] « Genèse, évolution et continuité du développement scientifique selon Duhem », Revue des questions scientifiques, 175(1), pp. 35‑56.

[2004] « Le conventionnalisme : crise de la physique et réflexion philosophique », dans F. Worms (dir.), Le moment 1900 en philosophie, Lille, Presses du Septentrion, pp. 227‑234.

[2004] « Essay Review of Pierre Duhem’s Mixture and chemical combinaison and related essays, edited and translated by P. Needham », en collaboration avec R. Deltete, Foundations of chemistry, 6, pp. 203‑232.

[2004] « Géométrie et genèse de l’espace selon Poincaré », Philosophiques, 31(1), pp. 115‑130.

[2004] « Lettres d’Henri Bergson à Gaston Milhaud », en collaboration avec D. Milhaud‑Cappe, Revue d’histoire des sciences, 57, 2, pp. 475‑493.

Responsabilités scientifiques :

– Membre correspondant de l’Académie Internationale d’Histoire des Sciences.

– Membre du Comité de rédaction de la revue CNRS Histoire de la recherche contemporaine.

– Membre du Conseil d’Administration de la Société française d’histoire des sciences et des techniques (SFHST) (2005-2011).

– Membre du Conseil scientifique du Centre Georges Canguilhem/Université Paris 7-Denis Diderot.

– Membre de The Editorial Board de HOPOS: The Journal of the International Society for the History of Philosophy of Science.

– Membre du Steering Committee de The International Society for the History of Philosophy of Science (HOPOS) (2009‑2011).

– Membre fondateur et vice-président de la Société de philosophie des sciences (SPS) (2002‑2009).

– Membre du Comité de rédaction de la Revue d’histoire des sciences (depuis 1996).

Programme de recherche international :

– Membre du programme de recherche européen The Philosophy of Science in a European Perspective (European Science Foundation ESF), section « History of the philosophy of science » (2008 2013).

Organisation de congrés, de colloques et de séminaires :

– Séminaire d’histoire et philosophie des sciences, CRISES, Épistémon (responsable avec Pierre-Yves Lacour).

Responsable scientifique avec Muriel Guedj du programme « Science et société », MSH-M. (2012-2014).

Bachelard et le règne du langage, Université Paul Valéry et MSH-M (co-responsable avec O. Abel et R. Calin), 22-24 novembre 2012.

Histoire des disciplines scientifiques philosophiquement négligées/The Philosophy of the Sciences that Received Philosophy of Science Neglected : Historical Perspectives, Atelier de recherche/Workshop, dans le cadre du programme de la Fondation européenne pour la science (ESF) « The philosophy of science in a European perspective », Université Paul Valéry (co-responsable avec Th. Uebel, Université de Manchester), 18‑19 novembre 2011.

Third Conference of the European Philosophy of Science Association EPSA (membre du Comité de programme), Athènes, 5‑8 octobre 2011. 

Séminaire inter-universitaire d’histoire et philosophie des sciences (HiPhiS), (responsable avec Thierry Lavabre-Bertrand UM1 et Thomas Hausberger UM2), (2009-2012).

Vie, vivant vital : vitalisme. Histoire et philosophie du vitalisme (UM1, UM2, UM3), colloque international (Thierry Lavabre-Bertrand et Pascal Nouvel, responsables), Faculté de médecine de Montpellier (Membre du Comité d’organisation), 24-27 juin 2009.

Science et philosophie, Gaston Milhaud ou l’interdisciplinarité, Université Paul-Valéry Montpellier III, avec la collaboration des universités de Genève et Lyon III (Co-responsable avec Annie Petit) 15-17 mars 2007.

6th International Congress of the Society for the History of Philosophy of Science (HOPOS) in cooperation with the Société de philosophie des sciences, École normale supérieure Paris, 280 communications (Président du Comité d’organisation), 14-18 juin 2006.

Le tout et la partie, 1er congrès international de la Société de philosophie des sciences (SPS), École normale supérieure Paris, 80 communications (Membre des Comités de programme et d’organisation), 21-22 janvier 2005 : actes parus.

Les commentaires sont fermés.