FIALON Sabine

Docteur en Histoire romaine

Spécialité : christianisme dans l’Afrique de l’Antiquité tardive

Thèse en cours de publication

ATER en Lettres classiques à l’Université Paul-Valéry Montpellier III

Post-doctorat : Y a-t-il une africitas ? Pour une analyse statistique et quantitative de l’hagiographie africaine.

Post-doctorat européen BeIPD-Cofund, programme Marie-Curie, EURAXESS, sous la direction de D. Longrée, professeur de langue et littérature latines à l’Université de Liège et à l’Université Saint-Louis de Bruxelles et directeur du LASLA (Laboratoire d’Analyse Statistique des Langues Anciennes).

Doctorat :

Mens immobilis. Recherches sur le corpus hagiographique latin des actes et des passions d’Afrique romaine (IIe-VIe siècles), 3 vols., 1218 p., sous la direction de Chr. Hamdoune, professeur émérite d’Histoire romaine, Montpellier III, et de J. Meyers, professeur de langue et de littérature latines, Montpellier III.

Composition du jury :
– Chr. Hamdoune, professeur émérite d’Histoire romaine, Montpellier III
– J. Meyers, professeur de langue et de littérature latines, Montpellier III
– M. Goullet, directrice de recherches, CNRS-LAMOP, Paris
– H. Inglebert, professeur d’Histoire romaine, Université Paris-Ouest-La Défense
– D. Longrée, professeur de langue et littérature latines, Université de Liège et Université Saint-Louis de Bruxelles
– E. Zocca, professeur d’Histoire du christianisme antique, Université La Sapienza, Rome

Membre du GRAA depuis 2007

graa

Collaboratrice scientifique du LASLA (Laboratoire d’Analyse Statistique des Langues Anciennes)

LASLA

 Publications :

Co-édition d’ouvrages :

Tertullianus Afer. Tertullien et la littérature chrétienne d’Afrique (IIe-VIe siècles). Jérôme Lagouanère et Sabine Fialon (eds), Turnhout, Brepols, 2015, 380 p. (Instrumenta patristica et mediaevalia, 70).

tertullianus Afer Tertullien litterature chretienne d'AfriquePrésentation de l’éditeur :
Premier Père de l’Église latin d’Afrique, Tertullien (160-220) a marqué de son empreinte le christianisme de l’Occident. Cependant, si son influence sur des auteurs comme Jérôme ou Isidore de Séville a souvent été soulignée, peu d’études ont été consacrées au rôle théologique, spirituel et littéraire que son œuvre volumineuse a joué dans le développement de la pensée et de la langue des écrivains chrétiens d’Afrique durant l’Antiquité tardive. Pourtant, ce rôle est assez bien documenté, comme l’attestent les témoignages, certes parfois contradictoires, de grands écrivains chrétiens africains comme Cyprien, Lactance ou Augustin. Aussi nous semblait-il nécessaire de nous interroger à nouveaux frais sur l’influence de Tertullien sur la littérature chrétienne d’Afrique du Nord (IIe-VIe siècles), à travers une étude tant des formes littéraires, des contenus dogmatiques, que des contextes ecclésiologiques de sa réception. Au final, les travaux de cette journée d’étude, organisée dans le cadre du programme de recherche du G.R.A.A., « Tradition, évolution et mutation des formes littéraires en Afrique romaine », offrent quelques éclaircissements à la question fondamentale de la construction, réelle, imaginaire ou fantasmée, d’une « africanité » de la littérature chrétienne d’Afrique du Nord.

Jérôme Lagouanère, maître de conférences de Langue et littératures latines à l’Université Paul-Valéry Montpellier, membre de CRISES (EA 4424) et membre associé de l’Institut d’Etudes Augustiniennes (UMR 8584), travaille sur la pensée de saint Augustin et les rapports entre philosophie antique et patristique latine.
Sabine Fialon, docteur en Histoire romaine, a soutenu en décembre 2012 une thèse intitulée « Mens immobilis. Recherches sur le corpus hagiographique latin des actes et des passions d’Afrique romaine (IIe-VIe siècles) », sous la direction de Chr. Hamdoune et de J. Meyers, à l’Université Paul-Valery, Montpellier III (en cours de publication aux Études Augustiniennes). Après un post-doctorat de deux ans au LASLA (Laboratoire d’Analyse Statistique des Langues Anciennes) à l’Université de Liège, financé par le programme européen Euraxess CoFund-Marie Curie, elle est à présent ATER de latin à l’Université Paul-Valery, Montpellier III.

–  Avec D. Longrée, P. Pietquin (éd.), Langues anciennes et analyse statistique : cinquante ans après – Distances textuelles et intertextualités, Bruxelles-Namur, 2014 (Les Études classiques, 82, 1-2).
lien vers le sommaire : http://lesetudesclassiques.be/index.php/lec

– Avec J. Meyers (éd.), La Passio sanctae Salsae (BHL 7467). Recherches sur une passion tardive d’Afrique du Nord. Avec une nouvelle édition critique d’A. M. Piredda et une traduction annotée du G.R.A.A. Bordeaux, Ausonius, Collection Sripta antiqua, 2015, 316 p.

Passio Salsae Sabine Fialon Jean Meyers edPrésentation de l’éditeur :
La Passion de sainte Salsa, jeune chrétienne de Tipasa martyrisée pour avoir décapité une statue du dieu Draco, est restée longtemps dans l’oubli. Cette passion “épique” ou plutôt “romanesque”, datée ici des premières décennies du ve siècle, offre pourtant un témoignage exceptionnel sur le niveau culturel de la Maurétanie Césarienne à la veille ou au moment de l’invasion vandale. L’hagiographe, doté d’un talent rare, pratique une prose d’art, maniériste et poétique, caractérisée par le mélange des genres tardif et par le “style de joaillerie”. On trouvera dans ce volume une nouvelle édition critique du texte avec une traduction annotée et une série d’articles qui étudient les restes archéologiques du culte de Salsa à Tipasa et abordent tous les aspects littéraires de l’œuvre en la comparant notamment aux Passions contemporaines de Marciana et de Fabius, qui ont souvent été attribuées au même auteur.

Presentation :
The Passio sanctae Salsae, a young Christian girl martyrised in Tipasa for having beheaded a statue of the god Draco, has been forgotten for a long time. This “epic” or rather “fictionalized” passion, dated here by the early decades of the fifth century, yet provides an exceptional testimony to the cultural level of Mauretania Caesarensis just before or at the time of the Vandal invasion. The hagiographer, with a rare talent, practice an mannerist and poetic art prose, characterized by the late mixture of genres and by the “jeweled style”. This volume includes a new critical edition of the text with an annotated translation and a series of articles studying the archaeological remains of the cult of Salsa in Tipasa and all the literary aspects of the work by comparing it particularly to the contemporary Passions of Marciana and Fabius, that have often been attributed to the same author.

Articles :

– « La Passio sanctae Marcianae (BHL 5256) : editio princeps », Sacris Erudiri, 53 (2014), p. 15-67.

– « L’imprégnation virgilienne dans l’imaginaire marin de deux passions africaines : la Passio sanctae Salsae et la Passio sancti Fabii », Latomus, 72, 1 (2013), p. 208-220.

– « Notice d’hagiographie africaine. À propos de la datation de la Passio Isaac et Maximiani », Karthago, 28 (2008-2013), p. 79-95.

Contribution à des ouvrages collectifs et des actes de colloques :

– « Semen est sanguis christianorum (Apol. 50, 13). Tertullien et l’hagiographie africaine (IIe-VIe siècles) », in Tertullianus Afer. Tertullien et la littérature chrétienne d’Afrique (IIe-VIe siècles), s. dir. de Jérôme Lagouanère et Sabine Fialon, Turnhout, Brepols, 2015, (Instrumenta patristica et mediaevalia, 70), p. 105-138.

– « Y a-t-il une Africitas ? Une analyse statistique et quantitative trois passions de Maurétanie Césarienne », dans S. Fialon, D. Longrée et P. Pietquin, (éd.), Langues anciennes et analyse statistique : cinquante ans après – Distances textuelles et intertextualités, Bruxelles-Namur, 2014 (Les Études classiques, 82, 1-2), p. 125-182.

– « Arianisme “vandale” et controverse religieuse : le cas de la Disputatio Cerealis contra Maximinum », dans E. Wolff (éd.), Littérature, politique et religion en Afrique vandale, Paris, Institut d’Études augustiniennes, 2015 (Collection des Études augustiniennes, série Antiquité, 200), p. 137-155.
lien : http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782851212764-1

– « L’auteur de la Passio sanctae Salsae a-t-il aussi écrit la Passio sancti Fabii ? », dans S. Fialon et J. Meyers (éd.), La Passio sanctae Salsae. Recherches sur une passion tardive d’Afrique du Nord. Avec une nouvelle édition critique d’A. M. Piredda et une traduction annotée du G.R.A.A., Bordeaux, Ausonius, 2015, p. 191-216.

– « Images de guerre dans quelques passions donatistes africaines », dans Y. Le Bohec et M. Coltelloni-Trannoy (éd.), La guerre dans l’Afrique romaine sous le Haut-Empire, Paris, Éditions du CTHS, 2014, p. 229-243.
lien : http://cths.fr/ed/edition.php?id=5884

– « Des royaumes aux nations ? L’Europe barbare aux Ve-VIe siècles », dans le cadre du colloque « Les royaumes barbares de Rome à Tolède Ve-VIIe siècles », organisé par M. Chapot-Blanquet, Lodève, 12 octobre 2013

conférence grand public disponible à l’adresse suivante : http://occitanica.eu/omeka/items/show/3711.

– « Images du pouvoir persécuteur dans les passions des martyrs africains (IIIe-VIe siècles) », dans M. Bastiana Cocco, A. Gavini et A. Ibba (éd.), L’Africa romana. Trasformazione dei paesaggi del potere nell’Africa settentrionale fino alla fine del mondo antico. Atti del XIX convegno di studio, Sassari, 16-19 dicembre 2010, Rome, Carocci Editore, 2012, I, p. 1013-1030.

Organisation de colloques, de journées d’étude et d’ateliers de formation :

– Avec D. Longrée, « Traitements logométriques des bases de données textuelles latines du LASLA : DVD Hyperbase-Latin et Hyperbase Web Edition », Academia Belgica de Rome, 6-8 mai 2015.

– Avec J. Lagouanère, « Tertullianus Afer. Tertullien et la littérature chrétienne d’Afrique (IIè-VIè siècles)», Université Paul-Valery, 4 avril 2014.

Tertullien 4 avril 2014

– Avec D. Longrée et C. Philippart de Foy, « Recherches hagiologiques et bases de données », Université de Liège, 25-26 octobre 2013.

– Avec C. Hamdoune et J. Meyers, « Autour de la Passion de sainte Salsa : Spécificité et originalité de l’hagiographie latine africaine (IVe-Ve siècle) », Montpellier III, 25-26 mars 2011.
affiche sur la page de Jean Meyers ou du GRAA ?

Communications dans des colloques et des journées d’étude :

– « Rhétorique de l’éloge et construction des modèles de sainteté dans l’hagiographie africaine (IIe-VIe siècles) », dans le cadre du colloque Holy Hero(in)es. Literary Constructions of Heroism in Late Antique and Early Medieval Hagiography, organisé par K. Staat, J. Van Pelt et K. De Temmerman,  Université de Gand, 20 février 2016.

Rhetorique eloge 2016Programme ⇒

– « Virtus et miracles d’images dans l’Antiquité tardive (IIe-VIe siècles) », dans le cadre de la Table ronde Image et droit III. Du refus à la régulation des images, organisé par N. Ghermani et C. Michel D’Annoville, École française de Rome, 24 novembre 2015.

virtus et miracles 2015Programme ⇒

– « History, hagiography and narrative : the case of North Africa », dans le cadre du Late Roman Seminar organisé par B. Ward-Perkins et N. McLynn, Corpus Christi College, Oxford, 29 octobre 2015.

– «  Rome et Auguste dans la vision des premiers chrétiens », dans le cadre du cycle de conférences organisé par D. Engels et la Chaire d’Histoire du Monde Romain, Université Libre de Bruxelles, 5 mars 2015.

Plakat Fialon Rome et Auguste dans la vision des premiers chretiens 2015

– « Hagiographie latine et analyse statistique : l’exemple du corpus des Actes et Passions d’Afrique romaine (IIe-VIe siècles) », dans le cadre du séminaire Pratiques médiévales de l’écrit, organisé par X. Hermand, Université de Namur, 4 décembre 2014.

– « L’historien face aux sources hagiographiques : une étude de la Passio sancti Mammarii (BHL 5205-5206) », dans le cadre de la journée d’étude Actualité de la recherche des doctorants et postdoctorants sur l’Afrique du Nord antique, organisée par A.-Fl. Baroni, Z. Kasdi et K. Zinaï, École normale supérieure, Paris, 15 novembre 2014.

– Avec D. Longrée et C. Philippart de Foy, « De l’emploi des démonstratifs et déictiques dans un corpus hagiographique de l’Antiquité tardive et du Haut Moyen Age : une étude statistique des variations diachroniques, diatopiques ou diaphasiques », dans le cadre du colloque international Latin Vulgaire – Latin Tardif XI, organisé sous la direction de A. García Leal, Oviedo, 1er-5 septembre 2014.

– « Y a-t-il une africitas ? Analyse statistique et quantitative de l’hagiographie africaine », dans le cadre de l’atelier de recherche Histoire et informatique. Textométrie des sources historiques, École française de Rome, 2-6 juin 2014.

– Avec C. Philippart de Foy, « Les bases de données hagiographiques et leurs possibilités d’exploitation sous Hyperbase », dans le cadre des journées d’étude Recherches hagiologiques et bases de données, organisées par C. Philippart de Foy, D. Longrée et S. Fialon, Université de Liège, 25-26 octobre 2013.

Formations :

– Formation à la lemmatisation et à l’utilisation d’Hyperbase avec M. Vandersmissen (Université de Liège) à l’Université de Nice, 10-12 juin 2015.

– Formation à la lemmatisation et à l’utilisation d’Hyperbase avec M. Vandersmissen (Université de Liège) lors du colloque international Humanités numériques : l’exemple de l’Antiquité, organisé par I. Cogitore et E. Pierazzo, MSH-Alpes, Grenoble, 2 septembre 2015.

Les commentaires sont fermés.