ÉCHALIER Laure

Maître de conférences de langue et littérature latines à l’Université Paul-Valéry Montpellier III

Docteur de l’Université Paris IV (Études Latines)
Agrégée de Lettres Classiques

Thèse soutenue en janvier 1999 : Recherches sur le banditisme et la piraterie dans la pensée et la culture du Haut Empire romain.

Thématiques de recherches :

– Histoire des idées, stéréotypes, marginalité, banditisme.

– Littérature romanesque, satires, historiographie.

Membre du G.R.A.A. (groupe de recherche sur l’Afrique Antique)

graa

Ouvrage :

– Quid novi. Vivre, penser et dire la nouveauté Ouvrage coordonné par  Laure ÉCHALIER, Charles GUÉRIN, Sabine LUCIANI et Brigitte PÉREZ-JEAN, Montpellier, PULM, 2013, 514 p.

quidnovi

Présentation de l’éditeur :
La nouveauté prend des formes différentes selon que l’environnement social et culturel dans lequel elle s’inscrit la valorise ou cherche à l’étouffer : subversion, révolution, transformation, changement, innovation, renouveau, renaissance ou rupture. Si la « fureur de la nouveauté » est considérée, d’Euripide à Goethe, comme un facteur agissant de la psychologie humaine, la notion de rupture, aujourd’hui nettement valorisée, comportait un statut problématique dans les mondes anciens. Comment en effet vivre et penser la fracture temporelle au sein d’une culture qui conçoit la nouveauté comme une transformation de la tradition ? Quels outils les lettrés qui choisissent de se faire les agents d’une révolution intellectuelle peuvent-ils employer pour se libérer de l’autorité d’une tradition ? Quels types de discours et d’actes viennent accompagner ces phénomènes de rupture ? C’est cette problématique, au confluent de l’histoire des idées et des mentalités, que se proposent d’éclairer les contributions rassemblées dans le présent volume. Il s’agit de confronter les époques, les traditions et, plus encore, les méthodes d’analyse afin de répondre au défi que pose la notion de nouveauté depuis l’Antiquité.

Articles et communications :

– « Faire de l’adversaire un bandit : latro et praedo dans les discours cicéroniens », in La Pomme d’Éris. Le conflit et sa représentation dans l’Antiquité, Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2012, pp. 527-540.

Vie, mort et poésie dans l’Afrique romaine d’après un choix de Carmina Latina Epigraphica, Christine Hamdoune (éd.), avec la collaboration de Laure Échalier, Jean Meyers et Jean-Noël Michaud, Bruxelles, Éditions Latomus, volume 330, 2011, 397 p, XXVIII planches (ouvrage publié avec le concours de l’EPHE et de l’Université Paul-Valéry Montpellier III).

vie mort poesie latomus

Tlépolème émule d’Ulysse ? L’invention d’un discours autobiographique mensonger (Apulée, Métamorphoses VII, 4-5), dans Euphrosyne 35, 2007, pp. 141- 157.

De l’univers épique à l’univers impérial, l’histoire de Plotine (Apulée, Métamorphoses, VII, 5-9) dans Latomus, 67, 3, 2008, pp.721-736.

La geste de Masinissa : digression romanesque ou exemplum éthique (Tite Live XXIX, 29, 33) dans Cartes Blanches 3, 2008, pp. 17-49.

– « Pouvoir des mots, faiblesse des hommes. Un discours électoral dans les Métamorphoses d’Apulée », in Pouvoirs des hommes, pouvoir des mots, des Gracques à Trajan. Hommages au Professeur Paul Marius Martin. Textes rassemblés et édités par Olivier Devillers et Jean Meyers. Louvain : Éditions Peeters, Bibliothèque d’Études classiques, 2009, pp. 101-117.

– « Faire de l’adversaire un bandit : latro et praedo dans les discours cicéroniens », dans H. Ménard, P. Sauzeau, J.-F. Thomas (dir.), La Pomme d’Eris. Le conflit et sa représentation dans l’Antiquité, Montpellier, PULM, 2011.

– Pauvreté visible et pauvreté invisible dans les Satires de Juvénal, in La fabrique du regard Marie-France Badie, Michèle-Caroline Heck, Philippe Monbrun (dir.), Paris, 2011.

– « Ce que les morts disent aux vivants », in Vie, mort et poésie dans l’Afrique romaine d’après un choix de Carmina Latina Epigraphica, Bruxelles, Éditions Latomus, volume 330, 2011, pp. 349-363.

Un âne au pays des bandits (Apulée, Métamorphoses IV, 6 – 8), Colloque « Présence du roman grec et latin » (Clermont-Ferrand, novembre 2006), à paraître dans la série « Caesarodunum-Présence de l’Antiquité » (R. Poignault éd.).

 

Les commentaires sont fermés.