PINCHON Jean-François

Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université Paul-Valéry Montpellier III

Perspectives :

– Préparation pour fin 2013 d’une publication et d’une exposition sur Les Grands Ensembles en Languedoc-Roussillon, en collaboration avec Laurent Duport, architecte et enseignant à L’ENSAMA pour la DRAC-LR.

– Organisation avec Jean Sagnes (ancien Président de l’Université de Perpignan) du colloque Béziers, constructeurs et mécènes, financement par voie associative/ville, Printemps 2014.

– Journée d’étude « Le style méditerranéen », une figure de style ? Un mythe ? début 2014
Dans le cadre de l’avenant 2013 à la convention liant l’Université Paul-Valéry et l’ESBAN (Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes) Jean-François PINCHON fera une intervention sur l’histoire du commissariat d’exposition, dans le cadre du séminaire de recherche de l’ESBAN en novembre 2013.

– En outre, Jean-François PINCHON, travaille avec l’Unité de recherche de l’ESBAN : Pratique et théorie de l’exposition (PRA/THEX). Il participe aux travaux de cette unité dans la perspective de la préparation d’un colloque dont il est le co-organisateur : Le temps exposé 2, les temporalités paradoxales de l’image en mouvement, qui aura lieu à Carré d’art au printemps 2014.

– Monsieur Jean-François Pinchon, poursuit sa participation aux travaux de l’unité de recherche Pra/Thex.

– Colloque international « Le style méditerranéen », une figure de style ? Un mythe ? l’année suivante.

Jean-François Pinchon dirige la mention de master Histoire-Histoire de l’art de l’Université Paul-Valéry Montpellier III (7 spécialités).
Il est Responsable pédagogique de la spécialité Conservation, Gestion et Diffusion des Œuvres d’Art des XXe et XXIe siècles.
Depuis 2012, Jean-François Pinchon effectue une mission annuelle (30 heures de cours) dans le cadre du programme « Master-doctorat » (coordonné par MM. Les professeurs Alain Tallon et Patrick Gilli) associant Paris IV-Sorbonne, Euromed Management et l’Université Paul-Valéry à l’Institut Franco-Chinois de Renmin University of China (université du Peuple de Chine, classée au 1er rang national pour les SHS). En 2012/2013, il dirige deux étudiantes en master 2, ayant participé à la première promotion de ce nouvel institut (première promotion de 18 étudiants en 2012 ; 20 étudiants en 2013).
Jean-François Pinchon participe activement aux manifestations (journées d’études, colloques, séminaires) des « Réseaux de la villégiature aux XIXe et XXe siècles » organisées par Bernard Toulier, conservateur général du patrimoine (Centre André-Chastel-UMR 22, l’ERHAM). Ce sont des communications, notamment lors du colloque sur « Villégiature et paysage », 12-15 octobre 2010 à Biarritz ; « De la villégiature aux lieux de loisirs » Cité de l’Architecture et du Patrimoine, Paris 8 juin 2011. Jean-François Pinchon participera à la prochaine manifestation, le colloque international « Les Bains de mer, de la Manche au Monde » au prestigieux Centre Culturel international du Château de Cérisy (10-17 juin 2013). Sa contribution au colloque s’intitule : Les unités touristiques du Languedoc-Roussillon de la Mission Racine (1963-1982),  retour sur la genèse des partis-pris urbains et architecturaux et l’observation  des modèles étrangers pour la conception des stations nouvelles. Les actes seront publiés aux Presses Universitaires de Rennes.

Pour la DRAC Languedoc-Roussillon, il participe aux délibérations du groupe « Label patrimoine bâti du XXe siècle », une action qui a notamment abouti la labélisation par la CRPS des stations de Gruissan,  Le Cap-d’Agde, La Grande-Motte, Leucate-Barcarès ou encore le campus de l’Université Paul-Valéry Montpellier III. Jean-François Pinchon prépare pour fin 2013 une publication et une exposition sur les grands ensembles en Languedoc-Roussillon, en collaboration avec Laurent Duport, architecte et enseignant à L’ENSAMA. Pour cette opération, il a obtenu un contrat d’étude géré par CRISES pour M. Gaël Rivalin.
Jean-François Pinchon participe à un séminaire initié avec l’Université des Baléares (Mme Llado-Pol) et Perpignan (M. Castaner CRISHM) sur la villégiature. Le premier séminaire dans lequel M. Pinchon a fait une longue communication s’est tenue à Perpignan en janvier 2013.
Jean-François Pinchon est membre du bureau et trésorier du Fonds Régional d’Art Contemporain du Languedoc-Roussillon.

Exposition :

Le temps des Styrènes, installation de Jean-François Gavoty, Musée des moulages de l’Université Paul-Valéry, exposition produite par l’UPV, l’ESBAN, Les musées de Montpellier Agglomération, le FRAC-LR et le soutien de la DRAC.

Ouvrage :

Le Temps des Styrènes, actes du colloque international, 17 et 18 novembre 2011, Musée Henri-Prades et Musée Fabre/Montpellier agglomération, textes réunis par Jean-François Pinchon et Rosa Plana, PULM, avec la participation de CRISES, Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2012, 256 p.

temps des tyrenesPrésentation de l’éditeur :
Ce volume, conçu comme un triptyque, regroupe les nombreuses interventions qui se sont succédées lors du colloque Le Temps des Styrènes (17 et 18 novembre 2011, Montpellier) sur les thématiques : « Œuvres contemporaines et archéologie : quels dialogues ? » et « La perception de l’Antique par les artistes contemporains ». En complément, Le Chant des Styrènes, d’Emmanuel Latreille, accompagne et retrace l’exposition de Jean-François Gavoty au Musée des Moulages de Montpellier.
L’ouvrage présente les actions organisées dans le cadre de la manifestation Le Temps des Styrènes : la conférence de Marie-Laure Bernadac, le colloque Le Temps des Styrènes des 17 et 18 novembre 2011, une exposition éponyme de Jean-François Gavoty.
Cet événement a été organisé par le Musée des Moulages et le Master-pro « Conservation, gestion et diffusion des œuvres d’art des XXe et XXIe siècles » de l’université Paul-Valéry Montpellier 3, en partenariat avec l’École supérieure des beaux-arts de Nîmes, la DRAC Languedoc-Roussillon, le musée Fabre, le site archéologique Lattara, musée Henri-Prades et le FRAC Languedoc-Roussillon.

Articles :

– « La Fabrique du regard sur les stations balnéaires à construire en Languedoc-Roussillon (1963—1982) », La Fabrique du regard (sous la direction de M.-C. Heck et Ph. Monbrun), Paris, Michel Houdiard, 2011, pp. 136-148.

– « Polémiques autour du style architectural adopté par Jean-Le Couteur », Le Cap-d’Agde et son histoire (sous la direction de Jean Sagnes) actes du colloque tenu les 16 et 17 septembre 2011 au palais des congrès du Cap-d’Agde, Les Cahiers du GRISTHA n°4, 2012, pp. 149-168.

– « les vacances du plus grand nombre. L’aventure de la Mission Racine », in Dix ans de culture partagée avec le CAUE du Gard, sous la direction d’Anne-Marie Llanta, Nîmes, CAUE du Gard, 2013, pp. 172-186.

– « Musées, archéologie, artistes contemporains, moulages… et retour à l’Antique », Le Temps des Styrènes, actes du colloque international, 17 et 18 novembre 2011, Musée Henri-Prades et Musée Fabre/Montpellier agglomération, textes réunis par Jean-François Pinchon et Rosa Plana, PULM (sous presse).

– « Les Stations de la Mission Racine et le renouvellement des paysages du Languedoc et du Roussillon », In Situ revue des Patrimoines (revue scientifique publiée par la direction des patrimoines du Ministère de la culture et de la communication sur Revue.org), n°20 (parution annoncée).

– « Villégiatures en utopie », In Situ revue des Patrimoines (revue scientifique publiée par la direction des patrimoines du Ministère de la culture et de la communication sur Revue.org), n°20 (parution annoncée).

Thèse :

– GANIBENC Dominique,  Les Bâtiments du monde vitivinicole en Languedoc-Roussillon des années 1860 à nos jours, étude d’une infrastructure privée et communautaire, sous la direction de jean-François Pinchon, jury composé de Mme Barlangue (Le Mirail), MM. Castaner-Munoz (Perpignan), Massu (Paris I), Pinchon (UPV), Sagnes (émérite Perpignan).

Doctorants :

– DESO Gaétan, L’art contemporain du Pacifique ou la quête de reconnaissance (s. dir. Jean-François Pinchon et Paul van der Grijp).

– GUERIN Hélène, Fançois Sabatier (Montpellier, 1818- Florence,1891), singularité et complexité de l’itinéraire d’un mécène dans le champ artistique européen.

– RUSTAMOVA Mehriban, BAKOU (AZERBADJAN), refondation d’une capitale. Projet(s) de ville et projet(s) de territoire. Histoire de l’art contemporain (sous la direction de J.-F. Pinchon et Daniel Bartement, Mcf-hdr).

Les commentaires sont fermés.