Conférences /Journées d’étude / Séminaires / Tables rondes / Interventions audio-visuelles / / Lectures / Discussions / Seminars / Debates / TV interviews

 Frank CLAUSTRAT

Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Paul-Valéry Montpellier III
frank.claustrat@univ-montp3.fr / 3000fc@free.fr

⇒ Publications

Direction de la revue ARTnord / Direction of ARTnord magazine

Colloques et séminaires internationaux / International symposiums and workshops

Conseiller et commissaire scientifiques d’exposition / Exhibition curator and consultant

——————————————————————————————————————————————————————————-

Conférences /Journées d’étude / Séminaires / Tables rondes / Interventions audio-visuelles / / Lectures / Discussions / Seminars / Debates / TV interviews

« L’Impressionnisme en Scandinavie et en Finlande : l’exemple du Norvégien Frits Thaulow (1847-1906). » Conférence organisée par le Département de la Seine-Maritime, le Département de l’Eure et la Région Normandie, dans le cadre du cycle « Portraits d’une Europe impressionniste » (29 avril-10 septembre 2016), de la démarche « Itinéraire culturel européen », et en lien avec la 3e édition du Festival Normandie Impressionniste 2016. Rouen, auditorium des Archives Départementales de la Seine-Maritime, Pôle Culturel Grammont, 29 avril 2016, 17h-19h.

Frank Claustrat l'impressionisme en Scandinavie Rouen avril 2016Programme du cycle des conférences Portraits d’une Europe impressionniste

–  « Le Norvégien Frits Thaulow (1847-1906) : peintre impressionniste ou écologiste? » Conférence organisée par l’Association des Amis du Musée des Beaux-Arts de Caen, dans le cadre de l’exposition Frits Thaulow. Paysagiste par nature (Caen, Musée des Beaux-Arts, 16 avril-26 septembre 2016. Commissariat scientifique : Frank Claustrat) et de la 3e édition du Festival Normandie Impressionniste 2016. Caen, Auditorium du Musée des Beaux-Arts, 27 avril 2016, 17h45-19h45.

  « L’énigmatique Vilhelm Hammershøi (1864-1916) ». Conférence. Hôtel Drouot (Paris, mercredi 10 février 2016, 19h30) :
Du 10 au 11 février 2016, la salle d’exposition du « 12 Drouot » accueille quatorze chefs-d’œuvre de l’école symboliste danoise (paysages, scènes d’intérieur et portraits) présentés par la maison de ventes aux enchères Bruun Rasmussen avant la vente du 1er mars, à Copenhague : huit peintures et dessins de Vilhelm Hammershøi, deux peintures de son beau-frère Peter Ilsted (1861-1933) et quatre de son compatriote Carl Holsøe (1863-1935). C’est l’occasion de revenir sur le génie danois et sur sa portée universelle : magnétique, cette peinture moderne, unique en son genre, simultanément poétique, intimiste et mystique, inspirera notamment les cinéastes Carl Dreyer et Ingmar Bergman. Conférence organisée par Cécile Bernard (Directrice du Développement de Drouot Patrimoine) et Ditte Herborg Krogh (Représentante France et Belgique Brunn Rasmussen Auctioneers – Copenhague.

Communiqué de presse (13 janvier 2016) ⇒

conference Claustrat Drouot

« Einar et Gerda Wegener dans The Danish Girl : fiction ou réalité? ». Conférence. Maison du Danemark (Paris, lundi 8 février 2016) :
Einar et Gerda Wegener – peintres d’avant-garde qui vécurent à Paris de 1912 aux années 1930 – font partie de ces artistes – pas simplement danois – dont l’histoire de l’art n’a rien voulu retenir (ou presque). C’est dire combien le mérite du Britannique Tom Hooper est grand en réalisant The Danish Girl en 2015 (sortie prévue en France le 20 janvier 2016). Inspiré du roman de l’Américain David Ebershoff (The Danish Girl, publié aux États-Unis en 2000), le film de Tom Hooper offre à Eddie Redmayne le rôle d’Einar Wegener et à Alicia Vikander celui de Gerda Wegener. Quel regard contemporain porte Tom Hooper à ce couple d’artistes unique dans l’histoire de l’art et que le poète Guillaume Apollinaire (notamment) appréciait tant? Pouquoi leur consacrer aujourd’hui une biographie filmée? De quelle manière la vie et l’oeuvre commune d’Einar et de Gerda Wegener correspondent-elles aux nécessités cinématographiques de l’archétype de l’artiste créateur? Comment définir le génie d’Einar et de Gerda Wegener? Et que raconte, finalement, le film de Tom Hooper : un mythe ou une histoire vraie?. Lundi 8 février 2016, 19h.

Gerda Wegener fevrier 20161er extrait du film ⇒      2ème extrait du film ⇒

« La tradition du paysage danois ». Conférence. Maison du Danemark (Paris) : Entre l’artiste et la nature mais également entre figuration et abstraction, comment l’art du paysage s’est-il élaboré dans la peinture danoise depuis la fin du XVIIIe siècle ? De Nicolai Abildgaard à Søren Martinsen, quelles stratégies théoriques seront inventées pour activer de nouvelles approches plastiques et visuelles du paysage? Vendredi 10 octobre 2014, 19h.

Claustrat tradition paysage danois

« D’Anna-Eva Bergman à Søren Martinsen : quand le paysage bascule de l’abstraction au virtuel », Paysage(s)/Dépaysage(s) I. Séminaire inscrit dans le programme « L’atelier du paysage », dont l’objet vise à élargir le champ de recherches dans le domaine de l’histoire de l’art du paysage. Ce programme, créé en 2013 dans le cadre des activités du Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines et Sociales de l’Université Paul-Valéry Montpellier III (CRISES E. A. 424) est placé sous la responsabilité scientifique de Françoise Pellicer, maître de conférences en histoire de l’art moderne, et Frank Claustrat, maître de conférences en histoire de l’art contemporain. Cette année, trois enseignants-chercheurs et un conservateur de musée s’attachent à rendre compte de leurs dernières enquêtes sur une période spécifique : Moyen-Age, Temps modernes et Epoques contemporaines (XIX-XXIe siècles). Leur dénominateur commun est constitué des différentes déclinaisons de l’espace dans ses interactions avec l’être humain, le territoire et la nature. Fondation Hartung-Bergman, Antibes, 18-20 septembre 2014.

fondation Hartung Bergman

Anna Eva Bergman (1909-1987), sa vie, son œuvre. Paris, table ronde animée par Christine Lamothe (Experte de l’œuvre d’Anna-Eva Bergman, chargée des collections et des publications à la Fondation Hartung-Bergman, Antibes) et Jérôme Poggi (Historien, critique d’art et galeriste), à l’occasion de l’exposition « Anna-Eva Bergman. Les dernières années, 1977-1987 », Paris, Galerie Jérôme Poggi (28 juin-23 août 2014). Avec Frank Claustrat (Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Paul-Valéry, Montpellier III), Henri-Claude Cousseau (Historien de l’art), Catherine Gonnard (Historienne et critique d’art) et Élisabeth Lebovici (Historienne et critique d’art), résidence de l’Ambassadeur de Norvège, 26 juin 2014.

Au nom du bonheur : la modernité à rebours de Carl Larsson. Conférence. Auditorium du Musée du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, dans le cadre de l’exposition « Carl Larsson. L’imagier de la Suède » (7 mars – 7 juin 2014), jeudi 13 mars 2014, 18 h.
Rétro ou altermoderne? Comment situer la peinture si personnelle de Carl Larsson (1853-1919)? En 2014, Carl Larsson est-il encore un bon exemple du « modèle suédois » dans le domaine des arts plastiques et des arts décoratifs? Contemporain d’August Strindberg et d’Hilma af Klint – mais aussi de Munch, Kandinsky, Matisse et Picasso – quelle place l’histoire de l’art devrait-elle attribuer à Carl Larsson au coeur de la diversité des formes et des discours artistiques inventés en Europe et en Amérique du Nord entre 1901 et 1919?

L’héritage de l’Age d’or danois (1850-1900). Conférence. École du Louvre (Roubaix), cycle « L’art danois au XIXe siècle : de l’intimisme de l’Age d’or au plein-airisme de l’École de Skagen », Musée d’Art et  d’Industrie, La Piscine, Roubaix, 7 janvier 2014.

Les peintres de l’Age d’or danois (1800-1850). Conférence. École du Louvre (Roubaix), cycle « L’art danois au XIXe siècle : de l’intimisme de l’Age d’or au plein-airisme de l’École de Skagen », Musée d’Art et d’Industrie, La Piscine, Roubaix, 20 décembre 2013.

Au seuil d’un Age d’or : le Danemark vers l’an 1800. Conférence. École du Louvre (Roubaix), cycle « L’art danois au XIXe siècle : de l’intimisme de l’Age d’or au plein-airisme de l’École de Skagen », Musée d’Art et d’Industrie, La Piscine, Roubaix, 13 décembre 2013. La première moitié du XIXe siècle voit s’épanouir au Danemark une école moderne de peinture dégagée en partie des influences étrangères, notamment française. L’identité danoise y apparaît subtilement par un réalisme rigoureux, un imaginaire fécond et un sens de l’intimité raffiné. Scènes de genre, portraits et paysages racontent merveilleusement le cadre de vie d’un peuple patriotique et conquérant, composé de navigateurs, de commerçants, de voyageurs, mais aussi de colons, de l’Islande jusqu’à Trankebar, en Inde. Cette école danoise dite de l’Age d’or correspond enfin à une période de gloire pour l’Académie royale des beaux-arts de Copenhague, dont l’héritage marquera profondément ses élèves à l’époque de l’impressionnisme et du symbolisme. Les plus grands noms – de réputation internationale –  seront évoqués dans ce cycle inédit sur le génie danois : Nicolai  Abildgaard, Christoffer Wilhelm Eckersberg, Bertel Thorvaldsen, Peder Severin Krøyer, Vilhelm Hammershøi, Jens Ferdinand Willumsen…

Les territoires inconnus de l’abstraction. Le cas d’Hilma af Klint (1862-1944), peintre spirite, à la biennale de Venise 2013. Séminaire interdisciplinaire PO.TE.RE (Pouvoirs-Territoires-Représentations) : « La temporalité des territoires », dir. Françoise Pellicer (Maître de conférences en histoire de l’art moderne) et Thierry Allain (Maître de  conférences en histoire moderne), Montpellier, Université Paul-Valéry, Montpellier III – C.R.I.S.E.S. (Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines et Sociales de Montpellier) – EA 4424. Université Paul-Valéry, Montpellier III, site Saint-Charles, 6 décembre 2013. Hilma af Klint (1862-1944) est-elle un peintre de son temps? Quelle place doit-on attribuer à cette Suédoise dans l’histoire du symbolisme et de l’abstraction? Son territoire visuel est-il anachronique ou visionnaire? Le temps vécu par l’artiste ne se confond-il pas dans un cadre marginal où dominent a contrario des valeurs intemporelles et avec des images universelles? Notre communication se propose de présenter le destin exceptionnel d’une artiste redécouverte en 2013 à la Biennale de Venise, et de mesurer son oeuvre complexe, hybride, mystérieuse. Ce sera l’occasion de reconsidérer deux dogmes propres à l’histoire de l’art : la chronologie « officielle » des styles/mouvements/appellations/labels… et la notion de représentation du réel, notamment aux XXe et XXIe siècles.

Microsoft Word - 6 décembre

Carl Larsson (1853-1919), peintre du modèle suédois ? Conférence, Caen, Bibliothèque de Caen Centre-ville. Dans le cadre des « Automnales normandes 2013 : autour de Philippe Delerm », (12-18 octobre 2013) (dir. Bernard Huchet, Conservateur en chef, Bibliothèque de Caen – Documentation normande & Patrimoine). Jeudi 17 octobre 2013. Carl Larsson, visionnaire du « modèle suédois »? Ulrik Tercier, personnage central du roman de Philippe Delerm, Sundborn ou les jours de lumière (Ed. du Rocher, 1996), défend dès les années 1880 un mode de vie scandinave empli de bonheur et de confort, comme dans les aquarelles de Carl Larsson.  Ulrik Tercier s’en remettra finalement à l’avis plus nuancé d’August Strindberg, dont le modèle de société ne se situe plus dans le monde des apparences.

La Création du Monde. Dessin de Fernand Léger pour les Ballets Suédois. Conférence. Paris, INHA/BNF, cycle « Les conférences du quadrilatère. Des hommes et des oeuvres », Auditorium de l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), 19 février 2013 (avec Mathias Auclair, conservateur en chef à la Bibliothèque-musée de l’Opéra, BNF). Programme de la saison 2012-2013 (à télécharger)

La Suède d’August Strindberg (1849-1912). Conférence. Ecole du Louvre (Angers), cycle « L’art scandinave, de la modernité aux avant-gardes (V) », Association Angers Musées Vivants, 12 février 2013.

La Norvège d’Edvard Munch (1863-1944). Conférence. Ecole du Louvre (Angers), cycle « L’art scandinave, de la modernité aux avant-gardes (IV) », Association Angers Musées Vivants, 5 février 2013.

Le Danemark de Vilhelm Hammershøi (1864-1916). Conférence. Ecole du Louvre (Angers), cycle « L’art scandinave, de la modernité aux avant-gardes (III) », Association Angers Musées Vivants, 29 janvier 2013.

La Finlande d’Akseli Gallen-Kallela (1865-1931). Conférence. Ecole du Louvre (Angers), cycle « L’art scandinave, de la modernité aux avant-gardes (II) », Association Angers Musées Vivants, 22 janvier 2013.

Les artistes scandinaves et l’Europe – 1867/1937. Conférence. Ecole du Louvre (Angers), cycle « L’art scandinave, de la modernité aux avant-gardes (I) », Association Angers Musées Vivants, 15 janvier 2013.

Le dessin contemporain dans tous ses états. Conférence. Ecole du Louvre (Montpellier), cycle « L’atelier de l’œuvre (VI) », Musée Fabre, 11 décembre 2012.

Edvard Munch et la bohème européenne. Conférence. Bayeux, Association des donateurs et amis du Musée Baron Gérard, Musée Baron Gérard, 8 décembre 2012.

Du Cap Nord à l’abstraction du paysage : les carnets de voyage et les photographies d’Anna-Eva Bergman (1909-1987). Journée d’étude : « Paysages et littérature de voyage », dir. Françoise Pellicer (Maître de conférences en histoire de l’art moderne, Université Paul-Valéry,Montpellier III) et Michel Hilaire (Conservateur général du patrimoine, directeur du musée Fabre – Montpellier Agglomération). Montpellier, Université Paul-Valéry Montpellier III – C.R.I.S.E.S. (Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines et Sociales de Montpellier) – EA 4424 – et Musée Fabre – Montpellier Agglomération, auditorium du musée Fabre, 22 novembre 2012.

Programme ⇒

paysages-et-litterature-de-voyage-2012

L’humour et l’absurde dans Ciné-Sketch (1924), ou le désenchantement comme source d’invention. Journée d’étude : Le désenchantement dans l’art. XIXe-XXIe siècles (cycle « Le Cafard après la Fête»), dir. Valérie Dupont (Maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Université de Bourgogne) et Bertrand Tillier (Professeur d’histoire de l’art contemporain, Université de Bourgogne), Dijon, Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier (UMR 5605), 5 juin 2012 (enregistrement audio en ligne).

Edvard Munch en 2011. Conférence. Caen, Association des Amis du Musée des Beaux-Arts de Caen, dans le cadre de l’exposition L’Univers d’Edvard Munch. Peintures du Bergen Kunstmuseum. Estampes de la collection Gundersen (Caen, Musée des Beaux-Arts, 21 septembre 2011-24 janvier 2012) et de la XXe édition du Festival Les Boréales, plateforme de création nordique (5 novembre 2011-22 janvier 2012), auditorium du Musée des Beaux-Arts, 19 octobre 2011.

Colonies d’artistes et modernité 1848-1914. Conférence. Paris, musée d’Orsay, cours d’histoire de l’art (dir. Scarlett Reliquet), programme « Approches sociologiques de l’art du XIXe siècle – III », cycle Territoires de l’artiste (dir. Frédérique Desbuissons, Maître de conférences en histoire de l’art moderne et contemporain, Université de Reims Champagne-Ardenne), auditorium du musée d’Orsay, 27 mai 2011 (enregistrement audio en ligne ).

La vie moderne selon Jais Nielsen. Conférence. Paris, Service culturel de l’Ambassade de Danemark et Association France-Danemark, à l’occasion de l’exposition Jais Nielsen (1885-1961). La naissance du modernisme danois. Peinture, céramique (Paris, Maison du Danemark, 16 septembre-24 octobre 2010), Maison du Danemark, 25 septembre 2010.

Asger Jorn et l’art nordique au XXe siècle. Conférence. Colombes, dans le cadre de l’exposition Asger Jorn. Estampes et « dé-collages » (Colombes, Musée municipal d’Art et d’Histoire, 17 avril-17 juillet 2000), auditorium du Conservatoire de Musique et de Danse de Colombes, 29 mai 2010.

L’imaginaire et l’âme nordiques : de la nature aux symboles. Conférence. Lille, dans le cadre de l’exposition Echappées nordiques. Les artistes scandinaves et finlandais en France 1870-1914 (Palais des Beaux-Arts de Lille, 10 octobre 2008-11 janvier 2009), en partenariat avec les Amis des Musées de Lille, auditorium du Palais des Beaux-Arts, 6 décembre 2008.

Les succès des pays nordiques aux Expositions universelles (1878-1900). Conférence. Lille, dans le cadre de l’exposition Echappées nordiques. Les artistes scandinaves et finlandais en France 1870-1914 (Palais des Beaux-Arts de Lille, 10 octobre 2008-11 janvier 2009), en partenariat avec les Amis des Musées de Lille, auditorium du Palais des Beaux-Arts, 29 novembre 2008.

Edvard Munch : La danse de la vie, d’après le film de Peter Watkins. Conférence. Lille, à l’occasion de la projection du film de Peter Watkins, Edvard Munch, La danse de la vie (1974) et dans le cadre de l’exposition Echappées nordiques. Les artistes scandinaves et finlandais en France 1870-1914 (Palais des Beaux-Arts de Lille, 10 octobre 2008-11 janvier 2009), auditorium du Palais des Beaux-Arts, 26 novembre 2008.

Prélude à l’aventure des Ballets suédois : Jean Börlin, Paris, 24 mars 1920. Journée d’étude internationale : Vestige – Vertige. L’archive en danse contemporaine (Temps II). Paris, à l’initiative du Mas de la Danse (Dominique et Françoise Dupuy), avec La Chartreuse de Villeneuve-Lez-Avignon, L’institut Mémoires de l’Edition Contemporaine, l’Institut national de l’audiovisuel, le Théâtre de la Cité internationale et la participation de la Cinémathèque de la Danse. Théâtre de la Cité internationale de Paris, 2-6 novembre 2007.

Un critique d’art au temps des Impressionnistes : Charles Ponsonailhe (Pézenas 1855-Pézenas 1915). Conférence. Pézenas, Les Amis de Pézenas, Salons de l’Hôtel Molière, 8 avril 2006.

Edvard Munch, portraits d’un visionnaire. Conférence. Caen, dans le cadre du Festival Les Boréales, XIXe plate-forme de création nordique (« La Norvège au-delà des fjords »), proposée par le Centre régional des Lettres de Basse-Normandie à l’occasion de la projection du film Edvard Munch de Peter Watkins (1974), auditorium du Musée des beaux-arts, 26 novembre 2005.

Jean-Antoine Injalbert (1845-1933) et les sculpteurs scandinaves. Conférence. Béziers, Les Amis du Musée, musée des Beaux-Arts, Hôtel Fabrégat, 18 mars 2005.

La modernité suédoise depuis les années 1960. Conférence. Paris, à l’occasion de l’exposition Modernité/Modernitet. Œuvres suédoises de la collection du Centre Pompidou. De Viking Eggeling à Pontus Hultén (Paris, Centre culturel suédois, 27 janvier-10 avril 2005), Centre culturel suédois, 15 mars 2005.

Les enjeux de l’art contemporain nordique : arts plastiques, vidéo, installations, design. Conférence. Sérignan, dans le cadre de l’exposition Parallèle 64. Art contemporain islandais (Sérignan, Espace d’art contemporain Gustave Fayet, 2 octobre-24 décembre 2004), Espace d’art contemporain Gustave Fayet, 10 décembre 2004.

Akseli Gallen-Kallela et Albert Edelfelt : deux peintres étrangers, deux célébrités parisiennes. Conférence. Paris, dans le cadre de la 3e édition de la Semaine des cultures étrangères (« L’étranger dans la ville », Paris, 27 septembre-3 octobre 2004), Institut Finlandais, cycle « Grande figures de l’éveil national finlandais », 29 septembre 2004.

La réception du Nord en France en Histoire de l’art. Séminaire de recherche : « Histoire des relations culturelles internationales ». Paris, Institut d’Etudes Politique, cycle Supérieur d’Histoire du XXe siècle (dir. Laurence Bertrand-Dorléac, Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Picardie Jules Verne, membre de l’Institut Universitaire de France), 10 décembre 2003.

Hommage à Gunnar W. Lundberg. Les collections de l’Institut Tessin. Paris, table ronde animée par Frank Claustrat (Maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Université Paul Valéry, Montpellier 3), avec Xavier Dufestel (Historien de l’art, spécialiste du peintre Alexandre Roslin) et Marie-Jo Bonnet (Historienne, spécialiste du peintre Marie Suzanne Giroust), Centre culturel suédois, 18 novembre 2003.

L’esprit d’une collection. Hommage à Gunnar W. Lundberg (1903-1986), fondateur de l’Institut Tessin. Conférence. Paris, à l’occasion du centenaire de la naissance de l’historien d’art Gunnar W. Lundberg et de l’exposition L’époque gustavienne dans les collections de l’Institut Tessin-Hommage à Gunnar W. Lundberg 1903-1986 (20 septembre-31 décembre 2003, Paris, Centre culturel suédois), Centre culturel suédois, 28 octobre 2003.

La revue de l’art Art Nordique : histoire d’une réception. Séminaire de recherche : « Arts et Sociétés ». Paris, Institut d’Etudes politiques, cycle Supérieur d’Histoire du XXe siècle (dir. Laurence Bertrand-Dorléac, Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Picardie Jules Verne, membre de l’Institut Universitaire de France), 14 mai 2003.

La revue ARTnord 2003. Conférence. Paris, Association France-Danemark, Maison du Danemark, 14 mai 2003.

Paul Gauguin, quel impact sur l’art contemporain ? Pont-Aven, table ronde organisée par Pont-Aven School of Art/Centre International d’Art contemporain et animée par Christophe Pichon (ancien responsable de l’action culturelle au Centre d’art contemporain de Quimper Le Quartier), avec Frank Claustrat (Maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Université de Bretagne Occidentale UBO-Quimper, Jöelle Le Saux (Professeur d’histoire de l’art à l’Ecole des beaux-arts de Quimper) et Françoise Daniel (Conservatrice en chef du musée des Beaux-Arts de Brest), Salle Gauguin, 29 juin 2003.

Comment repenser l’art et son enseignement en 2003 ? Paul Gauguin et l’Ecole de Pont-Aven : un modèle à suivre ? Conférence. Pont-Aven, dans le cadre de « L’année Gauguin en Cornouaille », cycle « Paul Gauguin, quel impact sur l’art contemporain ? », School of Art/Centre International d’Art Contemporain, 7 juin 2003.

L’art en France sous la IIIe République [L’art académique, l’art officiel, l’art du Salon, l’art indépendant, les institutions artistiques publiques et privées, les tendances esthétiques et leurs interprétations « étrangères », les étapes de l’avant-garde, les collections françaises du musée des Beaux-Arts de l’Ateneum, la collection Ester et Jalo Sihtola au musée de Jyväskylä]. Conférences. Université de Jyväskylä (Finlande), Département d’Histoire de l’Art (dir. Professeur Annika Waenerberg) et Département des Langues romanes (Jaana Simola, Maître de conférences), cycle de cours et de travaux dirigés « Histoire de l’art/Lettres », 2-16 novembre 2000.

La beauté du diable : le nu dans l’art vitaliste à la fin du XIXe siècle. Conférence. Caen, dans le cadre d’une Journée de formation à l’intention des enseignants et des bibliothécaires (en collaboration avec le Centre de formation aux carrières des bibliothèques et le Rectorat de l’Académie de Caen) et du IXe Festival d’art et de littératures nordiques Les Boréales de Normandie, 16-25 novembre 2000, Université de Caen, Maison de l’Etudiant, 19 octobre 2000.

Albert Edelfelt, suédophone et peintre de la Finlande. Conférence. Paris, dans le cadre de la Série Suédophone, cycle consacré à la Culture suédoise de Finlande, Institut Finlandais, 10 mai 2000.

La peinture nordique contemporaine : présentation, orientations, méthodologie. Séminaire de Maîtrise : « Les arts au XXe siècle » (dir. Catherine Wermester, Maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 5 janvier 2000.

Helene Schjerfbeck, de l’expressionnisme à l’abstraction finlandais. Conférence. Lille, à l’occasion de l’exposition L’horizon inconnu. L’art en Finlande de 1870 à 1920 (Palais des Beaux-Arts de Lille, 8 octobre 1999-3 janvier 2000), auditorium du Palais des Beaux-Arts, 8 décembre 1999.

Akseli Gallen-Kallela, dieux et héros, l’art Kalévaléen. Conférence. Lille, à l’occasion de l’exposition L’horizon inconnu. L’art en Finlande de 1870 à 1920 (Palais des Beaux-Arts de Lille, 8 octobre 1999-3 janvier 2000), auditorium du Palais des Beaux-Arts, 24 novembre 1999.

Albert Edelfelt : la peinture de plein-air, la lumière du Nord. Conférence. Lille, à l’occasion de l’exposition L’horizon inconnu. L’art en Finlande de 1870 à 1920 (Palais des Beaux-Arts de Lille, 8 octobre 1999-3 janvier 2000), auditorium du Palais des Beaux-Arts, 10 novembre 1999.

Masson, Miro, Dali : la question de l’automatisme. Conférence. Angers, Société des Amis des Musées d’Angers, cycle sur le mouvement surréaliste, Maison des Etudiants, Faculté des Lettres, 2 mars 1999.

– Les modalités d’exercice et contenus des relations culturelles internationales à l’époque contemporaine : le cas scandinave. Séminaire de recherche : « Arts et Sociétés ». Paris, Institut d’Etudes politiques, cycle Supérieur d’Histoire du XXe siècle (dir. Laurence Bertrand-Dorléac, Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Picardie Jules Verne, membre de l’Institut Universitaire de France), 13 janvier 1999.

Aspects de la création contemporaine depuis 1945. Conférences. Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, cours magistraux d’histoire de l’art dans le cadre de la Formation permanente, semestre 2, 1999.

CoBrA : 50e anniversaire de la création à Paris. Intervention audio-visuelle, la Cinq, « Les écrans du savoir ». Interviewé par Bernard Matignon, 5 novembre 1998, 8h40/10h30.

Les grandes étapes du modernisme en Europe du Nord, de l’expressionnisme germanique au modèle scandinave. Conférences. Besançon, Université de Franche-Comté, cours magistraux Licence et Maîtrise dans le cadre du D.U.A.A. (Diplôme Universitaire d’Assistant Artistique), 22 octobre et 26 novembre 1998.

Les artistes suédois en France, XVIIe-XXe siècles. Conférence. Angers, dans le cadre de la manifestation « Angers à l’heure suédoise », Maison des Etudiants, Faculté des Lettres, 5 mai 1998.

Un siècle de peinture danoise : de Hammershøi à Kirkeby. Conférence. Paris, en marge de l’exposition Visions du Nord. Lumière du monde. Lumière du ciel (Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 7 février-17 mai 1998), Association France-Danemark, Maison du Danemark, 2 avril 1998.

Bengt Olson et la peinture nordique contemporaine. Conférence. Mont-Saint-Aignan, dans le cadre du XIème Festival du Cinéma Nordique (Rouen, 18-29 mars 1998) et en marge de l’exposition Bengt Olson. Peintures (Galerie du Bellay, Mont-Saint-Aignan, 24 mars-9 avril 1998), Galerie du Bellay, Cité universitaire La Pléiade, 25 mars 1998.

La peinture danoise au XIXe siècle, de l’Age d’or à Hammershøi. Conférence. Paris, à l’occasion de l’exposition L’univers poétique de Vilhelm Hammershøi (1864-1916), Musée d’Orsay (17 novembre 1997-1er mars 1998), Bibliothèque Nordique, 24 février 1998.

Sigrid Hjertén (1885-1948) et le Colorisme : introduction à la peinture expressionniste suédoise. Conférence. Paris, à l’occasion de l’exposition Sigrid Hjertén (1885-1948) l’héritière nordique de Matisse (Centre culturel suédois, 29 janvier-29 mars 1998), Centre culturel suédois, 10 février 1998.

Vilhelm Hammershøi et la peinture nordique fin-de-siècle. Conférence. Paris, à l’occasion de l’exposition L’univers poétique de Vilhelm Hammershøi (1864-1916) (Musée d’Orsay, 17 novembre 1997-1er mars 1998), auditorium du Musée d’Orsay, 17 janvier 1998.

Les élèves nordiques de Fernand Léger. Conférence. Paris, Association artistique suédoise à Paris, Cercle Suédois, 12 décembre 1996.

L’art scandinave dans les collections publiques françaises. Conférence. Ecole du Louvre (Nice), cycle « L’art des pays scandinaves et nordiques : Danemark, Norvège, Suède, Finlande et Islande (VI), Musée d’art moderne et contemporain, 5 et 6 avril 1996.

Le retour aux sources : le concept de nature et les nouvelles mythologies dans la création artistique nordique contemporaine. Conférence. Ecole du Louvre (Nice), cycle « L’art des pays scandinaves et nordiques : Danemark, Norvège, Suède, Finlande et Islande (V) », Musée d’art moderne et contemporain, 29 et 30 mars 1996.

Les artistes nordiques et l’avant-garde internationale parisienne, de l’expressionnisme au surréalisme. Conférence. Ecole du Louvre (Nice), cycle « L’art des pays scandinaves et nordiques : Danemark, Norvège, Suède, Finlande et Islande (IV) », Musée d’art moderne et contemporain, 15 et 16 mars 1996.

L’art des pays nordiques au XIXe siècle : entre culture et nature, l’identité nationale retrouvée. Conférence. Ecole du Louvre (Nice), cycle « L’art des pays scandinaves et nordiques : Danemark, Norvège, Suède, Finlande et Islande (III) », Musée d’art moderne et contemporain, 16 et 17 février 1996.

L’art suédois et danois au XVIIIe siècle : l’adaptation du modèle français. Conférence. Ecole du Louvre (Nice), cycle « L’art des pays scandinaves et nordiques : Danemark, Norvège, Suède, Finlande et Islande (II) », Musée d’art moderne et contemporain, 2 et 3 février 1996.

Aux origines de l’art scandinave : l’art viking. Conférence. Ecole du Louvre (Nice), cycle « L’art des pays scandinaves et nordiques : Danemark, Norvège, Suède, Finlande et Islande (I) », Musée d’art moderne et contemporain, 19 et 20 janvier 1996.

Les commentaires sont fermés.