FRATISSIER Michel

Maître de conférences d’histoire
(IUFM de Montpellier)

Maire de la ville de Ganges (depuis 2011)

Grade/Diplômes :

– 1er Octobre 2004 : Docteur en Histoire. Mention très honorable et félicitations du jury. Avec autorisation de publication en l’état. Membres du jury : Gérard Cholvy, professeur émérite Université Paul Valéry-Montpellier III. Jean-Pierre Rioux (Président), inspecteur général émérite de l’Education nationale. Philippe Joutard, professeur émérite des Universités. Patrick Cabanel, professeur à l’Université de Toulouse II-le-Mirail. Christian Amalvi, professeur à l’Université Paul Valéry-Montpellier III. Gérard Cholvy.
Le sujet : « Jean Moulin : enjeux et lieux de mémoire, 1945-2000 ». Ce travail s’inscrit dans le renouveau de l’histoire culturelle et politique, au travers d’une étude de cas, première thèse sur la biographie posthume d’un personnage. Il permet de saisir comment la figure de Jean Moulin est devenue dans la mémoire collective cette figure emblématique de la Résistance et plus globalement comment la République choisit ses héros. Il permet aussi de mieux saisir à cette échelle les enjeux de mémoire de la Seconde Guerre mondiale.
Il s’inscrit donc pleinement dans le renouveau épistémologique de l’histoire au travers de l’historiographie, de la biographie, de l’intégration d’une réflexion sur la mémoire…
– 1998 : DEA d’Histoire. Sujet : « Historiographie sur Jean Moulin, les batailles de la mémoire ». L’analyse de l’ensemble des écrits sur Jean Moulin y compris les manuels scolaires, permettent de saisir une partie des enjeux de mémoire sur le personnage. Mention très bien.
– 1996 : Agrégation interne d’Histoire et Géographie. Reçu 1er à l’écrit / 9ième, au classement final.

Enseignement :

– Depuis 2006, MCFU, 9ième échelon : IUFM de Montpellier.
– 2004-2006 : IUFM de Montpellier, formation des PE1 (depuis 2005, nouveau concours), PE2, PLC1 (en histoire géographie, éducation civique, et en documentation), PLC2, PLP2 ; intervenant pour le concours de l’agrégation interne ; intervenant en formation continue premier et second degré. L’ensemble de ces formations mettent en jeu des réflexions épistémologiques et didactiques.
Mon implication en formation continue et initiale dans l’ensemble des dispositifs, des niveaux scolaires et des concours, m’a permis d’élargir et d’approfondir ma culture scientifique, épistémologique et d’analyser les dispositifs didactiques et pédagogiques.
– 2001-2004 : IUFM de Montpellier, formation des PE2, PLC1, PLC2, PLP2, coordonnateur et intervenant pour les concours internes du CAPES et de l’agrégation jusqu’en 2003.
– 2000-2001 : Collège Louise Michel à Ganges dans l’Hérault et IUFM de Montpellier (temps partagé : formation en PE2 et coordonnateur et intervenant pour les concours internes du CAPES et de l’agrégation). Intervenant en formation continue dans le secondaire.
– 1986-2000 : Collège Louise Michel à Ganges. Intervenant en formation continue dans le secondaire.
– 1985-1986 : Collège La Croix Blanche, Bourg en Bresse dans l’Ain.
– 1984-1985 : Lycée Montaury à Nîmes dans le Gard.
– 1983-1984 : Centre Pédagogique Régional de Montpellier, stage en responsabilité au Lycée Camargue à Nîmes dans le Gard.

Recherches et interventions dans le cadre des recherches :

– Préparation du colloque en 2010, Université Montpellier III, thème proposé et accepté par Hubert Heyries, « L’histoire des deux guerres mondiales dans les manuels scolaires de la fin des années 60 à nos jours ».
– Recherches sur la didactique de l’histoire dans le cadre du laboratoire de l’IRDEF sur les gestes professionnels en lien avec la lecture des documents en cours d’histoire et l’écriture des élèves.
– Recherches dans le cadre du laboratoire de Montpellier III, CRISES, sur la muséographie de la seconde Guerre mondiale.
– Intervention à Salon le 27 mai 2009 pour le 40ième anniversaire de la création du mémorial de Salon.
– Intervention du 22 février 2007, à l’initiative du Comité du Mémorial de Salon : « La création du Mémorial de Salon et sa place dans la construction de la mémoire de Jean Moulin ».
– Intervention en 2005, à Bordeaux au Musée Jean Moulin, à l’invitation de Madame la Directrice du Musée : « La mise en mémoire de Jean Moulin : comment comprendre le choix de Jean Moulin ? ».
– Intervention en 2003, à la demande du Centre National de la Résistance et de la Déportation à Lyon, à la Fnac, sur le thème : « Ecritures et enjeux de mémoire sur l’arrestation de Jean Moulin, 1945 à nous jours ».
– 2000 : Participation au colloque destiné aux enseignants sur le thème : « La Résistance, la Déportation, Mémoire et transmission ». Thème de l’intervention : « Entre mémoire et histoire : à partir de l’historiographie actuelle et des témoignages, quel sens donner à l’enseignement de la Résistance et de la déportation ? ».
– Intervention en 2000, à Chartres à la demande de la collectivité dans le cadre des cérémonies du 17.06.2000, commémorant la tentative de suicide du Préfet Jean Moulin. Thème de l’intervention : « La construction de la mémoire sur Jean Moulin en France, ses particularités par rapport à celle d’Eure et Loir ».
– Participation en 1999 à deux colloques organisés dans le cadre des cérémonies commémorant le centième anniversaire de la naissance de Jean Moulin.
« Jean Moulin, enfant du Languedoc et de Provence », journée d’étude doctorale sous la Présidence de Madame Christine Levisse-Touzé et de Monsieur Jules Maurin. Intervention sur le thème des « Lieux de mémoire de Jean Moulin dans le Sud ».
« Jean Moulin et son temps (1899-1943 », rencontres de Béziers, sous la direction de Monsieur Jean Sagnes. Intervention sur le thème : « L’origine de la panthéonisation de Jean Moulin ».

Publications en cours ou effectuées :

– En cours de publication participation à l’ouvrage « La fabrique de l’événement » sous la direction de Frédéric Rousseau, « 17 juin 1940, du geste à la commémoration nationale ».
– Travail de publication de thèse. Cette publication mettra en avant, à partir de quelques études de cas de grands vecteurs de mémoire les principales conclusions auxquelles j’ai abouties et qui permettent de nuancer, voire d’infirmer les thèses soutenues jusque là sur les enjeux de mémoire sur la Seconde Guerre mondiale.
– Article proposé à la publication : « Jean Moulin, les réseaux de la mémoire », pour la revue Histoire, Défense, Société, Montpellier III, UMR 5609.
– Collectif, sous la direction de Nicolas Offenstadt, Laurence de Cock, Fanny Madeline, Sophie Wahnich, Comment Nicolas Sarkozy écrit l’histoire de France, « Jean Moulin », Agone, 2008.
– « Les lieux de mémoire de Jean Moulin dans le Sud », in « Jean Moulin, enfant du Languedoc et de Provence », Les cahiers de Montpellier, Histoire et Défense, Hors série 2001, Musée Jean Moulin de la ville de Paris, UMR 5609 du CNRS, Montpellier III, 2003.
– « La commémoration du centenaire de la naissance de Jean Moulin : Entre mémoire et histoire, le héros humanisé », in « Le plus illustre des Héraultais », Jean Moulin, sous la direction de Jean-Claude Richard, Etudes Héraultaises, 2001.
– « A l’origine de la panthéoniation de Jean Moulin », in « Jean Moulin et son temps (1899-1943 », sous la direction de Jean Sagnes, Ville de Béziers, Presses universitaires de Perpignan, 2000.

Édition :

– Coauteur aux éditions Belin des manuels scolaires en collège (5e, 4e , Ier ST2S, 6e 2008). J’ai pu lors de ces collaborations comprendre au sein même d’une équipe comment s’élaborer concrètement un manuel scolaire en tenant compte de l’évolution de la réflexion épistémologique, didactique et pédagogique tout en évitant les ruptures avec l’attente des collègues. Comment se font les choix ? Pourquoi. Pour qui ? En fonction de quoi ?
– Coauteur du livre « 99 questions sur la Défense », CRDP de Montpellier. Réédition en 2008. Cette édition est la résultante d’un travail d’équipe entre rédacteurs historiens, militaires, membres de L’IHEDN.

Missions d’animation et de coordination :

– Animation de nombreux colloques organisés chaque année dans l’académie de Montpellier : penser et enseigner le fait colonial, penser et enseigner la fait religieux…Ces colloques s’inscrivent dans l’action que mène le trinôme académique (IUFM, IHEDN, RECTORAT).
– 2004-2008 : Pilote (depuis 2005) du cercle d’études sur la défense dans le cadre du trinôme académique. Ce cercle d’études a pour but de renouveler l’approche didactique et pédagogique des programmes de l’enseignement secondaire au travers d’une sensibilisation à la culture de défense.
– 2006-2007, chargé de mission d’inspections dans le secondaire, par le Recteur. Cette mission m’a permis d’élargir ma réflexion épistémologique, didactique et pédagogique par les nombreuses inspections que j’ai faites auprès de collègues qui ne sont plus des stagiaires.
– Jusqu’en 2006 : Coordonnateur de la préparation au concours du CAPES pour l’épreuve sur dossier à l’IUFM de Montpellier. Cette épreuve porte sur l’épistémologie, l’historiographie, les grands concepts et notions de nos disciplines, sur la place et le rôle des historiens et des géographies au sein des sociétés. Cette mission de coordination ma permis d’animer et de construire un réseau de formateur. L’académie de Montpellier a été une des premières académies dans la réussite au concours de l’agrégation interne.
– Depuis septembre 2006 pilote de la formation sur les sections d’enseignement en langues étrangères.
– 2001-2004 : Coordonnateur de la préparation au CAPES d’Histoire-Géographie pour l’IUFM de Montpellier. Coordonnateur, pendant deux années de GAP, pour des groupes de PE2.
– 2000-2003 : Coordonnateur des concours internes du CAPES et de l’agrégation d’Histoire et de Géographie pour l’Académie de Montpellier.
– 2000-2002 : Pilote du Groupe d’Etudes et de Recherches sur le « savoir argumenter » comprenant des professeurs d’Histoire et Géographie, de Français, de Physique. Ce groupe d’études qui a rendu un rapport au Recteur a permis de saisir ce qu’impliquait pour un élève d’argumenter et donc de mettre en place une réflexion sur une nécessaire progression pour atteindre les objectifs fixés par les Instructions Officielles. Cette réflexion nous a aussi conduit à analyser les différentes pratiques et à penser la place laissée dans nos séances à la construction de l’écrit et de l’oral chez les enfants. Ce groupe a été ensuite amené à animer des formations dans ces domaines.
– 1999-2002 : Pilote du Groupe d’Etudes et de Recherches sur la « rénovation pédagogique de l’Histoire et de la Géographie », comprenant des professeurs enseignant ces disciplines en collège, lycée ou à l’université. Comme pour le précédant GER, mais cette fois seulement en Histoire et géographie, nous avons pendant deux années progressivement aborder certaines questions fondamentales qui touchent non seulement à notre discipline mais à l’enseignement en général : comment donner du sens ? Comment aider à l’argumentation ? Quelle réflexion sur la place de l’écrit et de l’oral ? Comment évaluer ? Quelle place pour le récit ? Quelle place pour l’étude de cas ? Autant de questions qui touchent à la professionnalisation de notre métier.
– 1998-2001 ; Responsable de l’ingénierie de formation pour le domaine de l’Histoire, la Géographie, l’Education civique, le Patrimoine, pour l’Académie de Montpellier. Animateur en collaboration avec les Inspecteurs Pédagogiques Régionaux d’Histoire-Géographie, du réseau académique des formateurs intervenant en formation continue pour le second degré. J’ai pendant ces années monté l’ensemble du dispositif de formation : analyse des besoins ; détermination de priorités ; puis proposition et formartion des formateurs ; animation de ces équipes….

Formation :

– Depuis 2001 j’ai pu intervenir dans l’ensemble des formations dispensées à l’IUFM et dans l’Académie de Montpellier, tant en formation initiale que continue dans mes disciplines ou pour d’autres domaines de compétences.

Formation initiale :

PE1 : Préparation au concours pour l’épreuve écrite d’Histoire et Géographie. Correction de l’épreuve pour la session 2006.
PE2 : Formation et sensibilisation à l’enseignement de l’Histoire-Géographie. Tuteur de mémoires. Visites formatives et évaluatives. Mise en place de projets innovants pour tisser des liens entre écoles et formation des PE2 et professionnaliser davantage encore la formation. Les PE2 peuvent s’intégrer dans ces projets par l’intermédiaire de PFC.
PLC1 : Préparation à l’épreuve sur dossier du CAPES d’Histoire-Géographie.
PLC1 Documentation : Formation sur les finalités de l’enseignement de l’Histoire-Géographie.
PLP2 : Formation en géographie pour la préparation aux épreuves écrites et orales (fin de ces interventions en 2005).
PLC2 : Formation des stagiaires en Histoire, Géographie, Education civique. Visites formatives et évaluatives. Tuteur de mémoires.

Formation continue :

Agrégation interne : formation pour la méthodologie de la dissertation.
Formations pour le second degré : stages de formation dans des domaines variés comme « l’Histoire du temps présent », « l’enseignement du politique », les « enjeux de mémoire sur le phénomène colonial »…
Formations pour le premier degré : intervention dans des stages de courte durée pour sensibiliser à l’enseignement de l’Histoire et de la Géographie dans le premier degré. Participation à des réunions de travail dans ce domaine avec des IEN de l’Hérault. Membre chaque année de plusieurs jurys de CAFIPEMF.
Pilote du Cercle d’Etudes de la Défense : interventions sur les thématiques liées à la culture de défense. Animation du groupe comprenant des professeurs de différentes disciplines, des chefs d’établissement, des IA-IPR, des militaires.
Interventions et animation de différents colloques académiques organisés chaque année en Histoire et Géographie : « Fait religieux » ; « Enjeux de mémoire sur le fait colonial »…

– Avant 2001 :

Formation initiale :

PE2 : Formation et sensibilisation à l’enseignement de l’Histoire-Géographie. Tuteur de mémoires. Visites formatives et évaluatives.
PLC2 : Interventions à l’IUFM de Montpellier sur le thème de « l’utilisation de l’image en Histoire et Géographie ». Conseiller pédagogique et tuteur de stagiaires à Ganges.

Formation continue :

Formateur en Histoire-Géographie pour le CAPES interne et en Géographie pour l’Agrégation interne, pour les épreuves écrites et orales.
Formateur pour des stages d’une journée, dans le secondaire, dans différents domaines comme la « lecture de l’image ».

Concours :

– Depuis 2007 : membre du jury de l’agrégation interne d’Histoire-Géographie.
– 2001-2005 : Membre du jury du CAPES externe d’Histoire et Géographie, écrit et oral (épreuve sur dossier). Epistémologie, Historiographie, notions et concepts des disciplines…
– 2002 : Admissible au concours d’IA-IPR d’Histoire et Géographie. La préparation au concours m’a permis d’accompagner des collègues IA-IPR dans des établissements (audit), dans des réunions de sensibilisation aux nouveaux programmes….

Les commentaires sont fermés.