Zénobia Halabiyé, campagnes 2007

halabiya oct 2010

Mission franco-syrienne : Sylvie BLÉTRY Université Paul-Valéry, Montpellier III / Direction Générale des Antiquités et des Musées de Syrie, avec le soutien du Ministère des Affaires Étrangères, de l’Institut Français du Proche Orient de Damas, en collaboration avec l’Universidad Politecnica de Valencia et grâce au mécénat de la Fondation Osmane Aïdi, Damas.

1 vue_generale_depuis_le_Sud

Vue du site depuis le sud

2 vue_du_rempart_sur_l_Euphrate

Le rempart Est sur l’Euphrate

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La campagne 2007 s’est déroulée en deux temps : mission archéologique en août-septembre et mission de restauration de l’église nord-ouest en décembre. L’équipe était constituée de Sylvie Blétry (UPV/CERCAM), Yasser Showhan et Khattab el Sayej, (DGAMS),Valérie Serdon (Université de Nancy II), Hélène Duval (INRAP Grand Est), Jean-Claude Bessac (UMR 5140), C. Mileto et F. Vegas (Universidad Politecnica de Valencia), Stephane Garcia (Ingénieur Bureau d’Etudes), Hervé Thillard et Christophe Dragovic, artisans restaurateurs, et les étudiants Moussab Albesso, Matthieu Berton, Estelle Brun, Emilie Prost, Bertrand Riba, Grégory Gilmet (France) et Adnan Dakhelle, Tarek Sakr, Ahmed Saleh, Abdullateef Toima (Syrie) et douze ouvriers de Halabiyyé sous la direction de Hussein Abu Bachar Alaf.

6 equipe_a_5_h_du_matin

L’équipe dans les brumes du petit matin

7 etudiants_UPV_francais_et_syrien

Étudiants syrien et français de l’Université Paul-Valéry

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Traitement des données au Musée

 

En été, trois nouveaux secteurs ont été ouverts, l’un aux abords de l’église nord-ouest afin de repérer les vestiges d’une abside (zone 4 et 5), un autre en contrebas de la même église pour mener entre une série de pièces contre le bâtiment et le « forum » des recherches stratigraphiques (zone 6), et enfin, en zone 3, pour dégager un îlot d’habitations.

HalabiyŽ mission 2007#91CA3.ppt

Les fouilles en secteur 1 se sont poursuivies avec le même objectif de localisation du rempart antérieur à Justinien. Une extension du sondage a permis de mettre au jour un massif de maçonnerie (US 1040) qui correspond sans doute aux fondations de cet ouvrage. Son emprise étant plus large que notre sondage, il conviendra de la déterminer avec plus de précision au cours de la prochaine campagne.

PrŽsentation2

Aux abords du secteur 1, la Direction des Antiquités a procédé, en mai 2007, à un décapage qui a permis de retrouver l’aboutissement du portique est du cardo au niveau de la porte nord. Cette zone fera l’objet d’un nouveau décapage, mais les vestiges découverts cette année et qui sont menacés, car très accessibles à tous les visiteurs, ont été relevés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les sondages des secteurs 4 et 5 ont permis de localiser l’absid qui apparaissait encore en surface sur les photographies aériennes des années 30-40, abside qui semble correspondre à l’extrémité d’un portique qui longeait le complexe ecclésial nord-ouest. Les sondages du secteur 6 ont permis de confirmer que le forum justinien, aménagé en contrebas de cette même église, correspondait auparavant à une zone d’habitat. Ce secteur a été par ailleurs choisi pour y poursuivre les recherches stratigraphiques destinées à préciser, à terme, le terminus post quem du site.

Le secteur 3 correspond à l’îlot d’habitation le plus visible en surface. La moitié de l’îlot correspondant à six pièces d’une même maison a été dégagée. L’occupation omeyyade, constituée de murs en blocs de basalte non équarris a pu être identifiée. Il est probable que ces murs reprennent le tracé des murs byzantins dont les premières assises ont parfois été atteintes. En janvier 200, la seconde partie de l’îlot sera dégagée jusqu’au même niveau afin de permettre d’avancer la fouille sur un niveau homogène en juillet 2008.

12 secteur_3

La topographe de l’équipe a commencé la reprise systématique du plan de Jean Lauffray sur AUTOCAD. D’ores et déjà, un certain nombre de corrections ont pu être faites.

Enfin, le relevé architectural de tout le prétorium a été mené à bien en collaboration avec l’Université de Valence (Espagne). Cette étude a pu permettre d’étudier les pathologies du monument et de mesurer sa dégradation depuis l’étude de Jean Lauffray. Elle permettra de proposer pour le monument le plus prestigieux du site un protocole de restaurations, proposé aux autorités syriennes.

13 vue_du_pretorium1

Vue du prétorium intra muros

14 vue_du_pretorium2

Vue du prétorium depuis l’extérieur du rempart nord

15 arcature_interieure

Arcature intérieure du prétorium

16 arcature_ouest

Pour valider les techniques à mettre en œuvre lors de cette opération, nous avons poursuivi la consolidation de l’église nord-ouest (murs ouest de la sacristie et murs nord et sud de l’abside centrale sur une hauteur de douze assises).

17 Diapositive1

zone de consolidation de l’église en décembre 2007

18 Diapositive2

 

Les commentaires sont fermés.