VAREILLES Guillaume

Professeur certifié de lycée
Docteur de l’Université Paul-Valéry Montpellier III

A soutenu en 2008, une thèse d’histoire intitulée Les frontières de la Palestine de 1914 à 1947, sous la direction du professeur Carol Iancu

 

Principale publication :

Les frontières de la Palestine (1914-1947). Paris, L’Harmattan, 2010, 320 p.

guillaume vareilles palestine Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage, issu d’une thèse remaniée de doctorat, s’intéresse aux frontières de la Palestine à travers les archives diplomatiques françaises et britanniques entre 1914 et 1947. Dans le cadre d’une approche qui se veut à la fois géohistorique et géopolitique, nous verrons les mises en relation des hommes, des territoires et des idéologies. L’objectif de cette étude est de montrer que les frontières ont joué un rôle important de la Première Guerre mondiale, qui verra la fin de l’Empire ottoman, à la création de l’État d’Israël, en particulier pendant la période du mandat britannique. La Palestine fut l’objet de réclamations en ce qui concerne sa délimitation, le partage de la terre est ainsi une question centrale au Proche-Orient. Les nationalismes juif et arabe se sont retrouvés sur la définition territoriale de la Palestine, chacun y apportant une réponse en fonction de leurs intérêts et de leur idéologie. Le résultat de ce travail montre que les frontières, longtemps floues en Palestine, se précisèrent peu à peu sous les pressions nationalistes et les variations des politiques britannique et internationale au sens large. La création de l’État d’Israël en 1948 est ainsi le résultat d’une lente séparation des communautés juive et arabe pendant la période du mandat, le tracé des frontières du nouvel État fut une conséquence de cette évolution.

Les commentaires sont fermés.