ROTHÉA Xavier

Docteur de l’Université Paul-Valéry Montpellier III
Enseignant d’histoire et de géographie

 

Thèmes de recherches :

– Histoire contemporaine des populations dites Tsiganes en Europe
– Traitement des minorités en Europe au XXe siècle
– Construction et utilisation des normes et déviances sociales
– Histoire de la criminologie

Recherches universitaires :

– Mémoire de maîtrise : Les Roms : de la République Fédérale Socialiste Yougoslave aux États nés de son éclatement, 1945- 1999, Université Paul-Valéry Montpellier III, 2000.

– Thèse de Doctorat : Construire la différence : élaboration et utilisation de l’image des Gitans dans l’Espagne franquiste. 1936-1975, sous la direction du professeur Carol Iancu. Université Paul-Valéry Montpellier III, 2008, 2 vol. 924 p.

 

Principales publications :

Ouvrage :

France, pays des droits des Roms ? Gitans, « Bohémiens », « gens du voyage », Tsiganes… face aux pouvoirs publics depuis le 19e siècle. Éditions carobella, Lyon, 2003, 120 p.

Xavier Rothea France droits des roms

Description de l’auteur :
L’adoption récente (janvier 2003) de la loi sur la sécurité intérieure (dite loi Sarkozy) qui prévoit, entre autres dispositifs répressifs, le durcissement de la criminalisation des gens du voyage nous rappelle que l’Etat français a de tout temps privilégié une approche discriminante et sécuritaire des populations romanies : des différents textes relatifs aux Vagabonds et aux errants au XIXe siècle à la loi de 1912 instituant le carnet anthropométrique pour les nomades de l’internement des Roms sous Vichy aux insuffisances des lois Besson (1990 et 2000), la continuité frappante de cette volonté de coercition éclaire la construction d’un véritable antiromisme institutionnel. L’auteur expose quelques mécanismes et expressions des préjugés les plus caricaturaux qui nourrissent ces politiques discriminatoires. Ces logiques ont cloisonné les Roms dans un rôle d’étrangers-à-perpétuité, les maintenant ainsi dans une précarité sanitaire, économique et sociale souvent désastreuse. Rien n’est irrémédiable et les Roms l’ont bien compris, se mobilisant aujourd’hui de plus en plus contre ces législations.

 Articles :

– « Les Roms, une nation sans territoire ? », Réfractions, n°8, 2002.

– « Les Roms : étrangers en temps de paix, ennemis en temps de guerre. Le cas de l’ex-Yougoslavie », Études Tsiganes, n°23/24, 3e trimestre 2005.

– « Hygiénisme racial et criminobiologie : l’influence nazie dans l’appréhension des Gitans en Espagne pendant la dictature franquiste », Études Tsiganes, n°31, décembre 2007.

« Enseigner l’Histoire des Tsiganes », sur le site Une mémoire française, l’internement des Tsiganes en France pendant la seconde guerre mondiale.1939-1946, octobre 2009.

– « Pistes pour une historiographie des Tsiganes », Études Tsiganes, n°37, juin 2010.

– « Juifs et Gitans face à l’hispanidad franquiste. L’affirmation tronquée d’un universalisme chrétien non raciste dans l’Espagne du Caudillo » Revue ReCHerches, Université de Strasbourg, Septembre 2010.

Les commentaires sont fermés.