GARDETTE Philippe

Gardette essai2(1)

Post-doc à l’Université de Cluj Napoca (Roumanie), laboratoire Phantasma.
Sujet : Les Turcs dans les chroniques françaises de la croisade de Nicopolis à la croisade de Varna.

phantasma

Nouveaux axes de recherche :
– Ferenczi et la relation entre hypnose et psychanalyse.

I. Études universitaires :

2010-2012 :

Thèse de doctorat en psychanalyse. (université de Montpellier, département de philosophie). Sujet: Spécularité et psychanalyse : recherches à partir de la « Leçon III » de Pierre Legendre ou la représentation au centre de la cure psychanalytique. Directeur, Pr. Dezeuze.

Soutenance effectuée le 12 novembre 2012.

2009-2010 :

Master II en psychanalyse (université de Montpellier, département de philosophie). Sujet: Imagologie, psychologie et psychanalyse , pour une approche interdisciplinaire. (titre provisoire) Directeur, Pr. Causse. Mention Bien.

2006-2007 :

Certificat d’aptitude professeur des écoles à l’IUFM (Aix-en-Provence) option « professeur des écoles ». Mémoire d’habilitation : Enseigner le fait religieux à l’école primaire.

2003-2004 :

–  Post-doctorat, Trinity College (Cambridge University).

Certificate of Postgraduate Studies (théologie), Trinity College (Cambridge University). Directeur : Nicholas de Lange. Sujet : Les sciences dans la culture romaniote (14e-15e s.) (en anglais)

 1999-2003 :

– Préparation d’une thèse d’histoire byzantine à Toulouse-le Mirail sous la direction de M. DUCELLIER. Soutenance le 15 décembre, félicitations du jury.

2001-2002 :

– Première année de thèse de doctorat en Littératures française et québécoise à l’université Laval sous la direction de Sabrina VERVACKE.

Titre du sujet : La représentation des peuples de l’Est méditerranéen (Turcs, Byzantins Mongols et Slaves) dans les chroniques de France du XIVe et XVe siècles.

– Troisième année de thèse d’histoire byzantine à Toulouse-le Mirail sous la direction de M. DUCELLIER.

1999-2000 :

– Maîtrise de Lettres modernes à l’Université d’Avignon.

Titre du sujet : Des Balkans à la Turquie, l’image de l’Orient dans les chroniques de France du XIVe siècle.

Jury :
M. Christian Petr, directeur du département Lettres et Sciences humaines, professeur d’université en Avignon.
M. Michel Balivet, Professeur en civilisation turque et byzantinologue à l’université Aix-Marseille 1.

Mention : Très bien.

1998-1999 :

DEA en Monde africain, arabe et asiatique, option histoire. Laboratoire de rattachement : IREMAM, université Aix-Marseille 1.

Titre du sujet : Le statut des croyants des religions abrahamiques chez Raymond Lulle, Rabbi Abraham Aboulafia et Djalâl-od-Dîn Rûmî.

Jury :
M. Michel Balivet, Professeur en civilisation turque et byzantinologue à l’Université Aix-Marseille 1 et directeur de la recherche.
M. Parviz Abolgassemi, Maître de conférence en civilisation iranienne et langue persane à l’Université Aix-Marseille 1.
M. Philippe CASSUTO, Maître de conférence en histoire du judaïsme et langue hébraïque à l’Université Aix-Marseille 1.

Mention : Très bien.

 

II. Prix et distinctions dans le secteur universitaire :

2003-2004 :

– Bourse Knox Studentship (Trinity college, Cambridge).

Montant : 8800 livres sterling par an.

– Bourse « Jewish Fund in History », Faculté de Théologie, Cambridge.

Montant : 250 livres sterling.

2002-2003 :

– Bourses de la faculté de Arts et du département de langue et littérature française. Université Mc Gill.

Montant : 5 000 $ chacune. (refusée)

2001-2002 :

– Bourse Fonds de soutien des doctorants (FSD). Université Laval dans le cadre d’un temps d’accueil à cette université.

Montant : 12000$

1999-2000 :

– Bourse honorifique Walter Zelidja proposé par l’Académie française.

Montant : 40 000 francs

– Bourse proposée par le gouvernement grec (IKI) et relayée par le Ministère des Affaires Etrangères français.

Montant : 150 000 drachmes par mois (3000 francs).

IV. Enseignement et recherche universitaires :

Premier semestre 2001-2002 :

– Cours de panorama de la littérature française. Niveau Baccalauréat. Professeur responsable Mme Vervacke (Québec).

Septembre 1998- mai 2000 :

Professeur suppléant de littérature du XXe siècle au sein du CTL (Centre de Traduction Littéraire).

Responsable du projet : M. STILIANOU, professeur de philosophie à l’université Aristote de Thessalonique.

Lieu : Institut Français de Thessalonique, section cours universitaires.

V. Communications :

17 mai 2004 :

Intervention au séminaire « Hebrew language and Jewish Civilization » organisé par le professeur Nicholas de Lange.

Thème : Histoire et culture juive.

 Titre de la communication : Histoire des sciences et judaïsme : le cas byzantin.

18 Mars 2003 :

Séminaire organisé par N. MICHEL (Université Aix-en-Provence)

Thème : Diversités dans l’Empire ottoman

Titre de la communication : Quelques réflexions sur les romaniotes sous domination ottomane (XIIIe-XVe siècles).

22-25 Mai 2002 :

Colloque organisé par Mme KAPPLER. Actes publiés.

Thème du colloque : L’inspiration en Orient et en Occident.

Titre de la communication : Les apocalyptiques juifs-byzantins comme source d’inspiration pour l’orthodoxie byzantine (XIVe siècle).

22 Mars 2002 :

Journée doctorale option méditerranée médiévale (Université de Toulouse).

Thème de la journée : Marchands et réseaux de négoce dans le monde médiéval.

Titre de la communication : autour des juifs à Byzance (XIVe- XVe siècle).

21 Janvier 2002 :

Intervention au Midi des Études Anciennes (Université Laval, Québec). Responsable, M. Migeotte.

Titre de la communication : Les mouvements messianiques juifs comme source d’éveil des mouvements apocalyptiques chrétiens dans l’Empire byzantin du VIIIe au XVe siècle, une tentative d’approche.

15 janvier 2002 :

Intervention aux Conférences philologiques.

Responsable : Mme Schultz-Busacker (Université de Montréal, département de linguistique)

Titre de la communication : La représentation des Turcs dans les chroniques de France des XIVe et XVe siècles.

29 Avril 2001 :

Conférences organisées par le groupe de recherche ARLIOCOR (Mme Kappler)

Thème de l’année : « Arts et littératures Occident-Orient »

Titre de la communication : La chevalerie sacrée selon Raymond Lulle.

20 Mars 2001 :

Conférences organisées par l’IREMAM concernant l’Histoire mameluk et ottomane.

Thème de l’année : Espaces et limites : fonctions et représentations.

Titre de la communication : Évolution de la notion de Romanie dans les chroniques françaises du Moyen âge.

VI. Publications :

Ouvrages :

– Djalâl-od-Dîn Rûmî, Raymond Lulle, Rabbi Abraham Aboulafia ou l’amour du dialogue interconfessionnel. Istambul, Éditions Isis, 2002, 164 p.

Philippe Gardette dialogue interconfessionnel

– « Un aspect du messianisme romaniote à l’époque des Paléologues. » Contribution au livre Byzance et ses périphéries (Mondes grec, balkanique et musulman). Hommage à Alain Ducellier, éd. Bernard Doumerc et Christophe Picard, Toulouse, CNRS, Université de Toulouse Le Mirail, 2004, 473 p.

Byzance et ses peripheries

Présentation de l’éditeur :
Dans ce volume de 470 pages, trente élèves et collègues d’Alain Ducellier, français et étrangers, présentent des textes inédits portant, pour l’essentiel, sur l’Histoire médiévale de l’Orient méditerranéen

Réédition du livre d’Edouard Thouvenel, La Hongrie et la Valachie (Souvenirs de voyage et notices historiques), Paris, 1840 agrémentée d’une introduction originale de quinze pages. Istambul, Éditions Isis, 2004, 180 p.

Gardette Hongrie et la Valachie Thouvenel

Études imagologiques et relations interconfessionnelles en zone byzantino-ottomane. Istambul, Éditions Isis, 2006, 180 p.

Gardette etudes imagologiques

Une culture entre Renaissance italienne et Orient : prolégomènes à la culture juive byzantine. Istambul, Éditions Isis, 2010, 200 p.

Philippe Gardette culture entre Renaissance italienne et Orient

Déconstruction des stéréotypes autour de la culture juive à Byzance ou brève tentative de réhabilitation d’une civilisation oubliée. Éditions universitaires européennes, Sarrebruck, 2010, 352 p.

Philippe Gardette Deconstruction des stereotypes autour de la culture juive a Byzance

Présentation de l’éditeur :
Le judaïsme byzantin est le parent pauvre des études juives. Alors que les conditions des juifs en Occident et, dans une moindre mesure, en pays musulmans ont été l »objet de nombreuses études, ceux que les experts appellent « romaniotes » (ceux qui appartiennent à l »Empire romain d »Orient) laissent pratiquement indifférents. Qu »en est-il au juste? Ce désintérêt est-il légitime? Plus encore, le manque d »image et les stéréotypes liés aux juifs de Byzance renvoient-ils à une réalité historique ou à des présupposés? C »est ce que l »auteur, dont la thèse de doctorat portait sur ces romaniotes à la fin de l »Empire byzantin, a tenté d »élucider. Et loin de tomber dans l »angélisme, il décrit une culture bien plus riche et complexe que l »on peut penser au premier abord… Ce livre est donc une invitation au voyage pour veux qui souhaitent aiguiser une pensée transversale!

– Traduction de l’ouvrage, Djalâl-od-Dîn Rûmî, Raymond Lulle, Rabbi Abraham Aboulafia ou l’amour du dialogue interconfessionnel. Istambul, Éditions Isis, 2012, 162 p.

gardette dialogue interconfessionnel

Chapitre dans Robert Bonfil, Oded Ir Shai, Guy G. Stroumsa, Rina Talgam, eds., Jews in Byzantium, Dialectics of Minority and Majority Cultures, Brill (2012) : « The Judaizing Christians of Byzantium : An Objectionable. »

– Image et miroir en psychanalyse : l’apport de la culture byzantino-turque à la pensée occidentale. Triptyque 1. Istambul Éditions Isis, 2012, 252 p.

Gardette apport de la culture byzantino turque a la pensee occidentalePrésentation de l’éditeur :
Introduction Partie I : Système spéculaire chez Legendre, pour une réflexion sur l’évolution spéculaire en Occident. I. Pierre Legendre ou la spécularité dans tous ses états 1. La spécularité comme fondement de l’être humain et comme passage au niveau sociétal. 2. Image, représentation et narcissisme: de l’être humain à la culture 3. Altérité 4. Inconscient et premier point 5. Tiers et corps 6. Généalogie et mythe adéquate Le lien social, sacré et Raison My-the et société: critique des sapeurs des fondements spéculaires II. Limites et questionnements autour de la leçon III de Pierre Legen-dre 1. Quelques considérations sur le stéréotype et sa relation à la généalogie 2. Une étude biblique amputée 3. Legendre se limite-t-il à une autopsie? 4. Une œuvre teintée de nihilisme? 5. Transcendan-ce et foi 6. Une mise au banc du scientisme encore d’actualité? III. Le retour au religieux comme témoin du briscolage des bris de glace du miroir. 1. La vieille opposition religion/ modernité n’est-elle qu’un leurre ? 2. Spirituel à tous les étages : ici, on rase (presque) gratis. 3. Postmodernité ou ultra-modernité ? Vers un réenchante-ment du monde ? 4. Suivre le chemin de l’enfermement Partie II : Spécularité dans d’autres cultures : éléments pour une réflexion au miroir permettant de sortir de la crise iconoclaste contempo-raine I. Corbin ou la dignité du statut imaginal 1. Sur le miroir culturel occidental 2. Nihilisme et apophatisme 3. Inter-mondes 4. L’homme, sa perception de l’histoire et la dialectique du Tiers 5. Quelques considérations 6. Lacan, « je t’aime, moi non plus » 7. Quelques remarques additives II. Rûmî ou la spécularité entre hori-zontalité et verticalité 1. La spécularité dans tous ses états 2. Le tra-vail spirituel de purification du miroir ou la purification du cœur 3. Exemple de spécularité inter-culturelle chez Rûmî III. Spécularité, contemplation et économie du salut chez les pères 1. Éléments de vocabulaire 2. Éléments de la contemplation véritable 3. Un double sens pneumatique de l’herméneutique 4. L’extase 5. Mystique de la Ténèbre chez Grégoire de Nysse et extase 6. Contemplation, extase et Ténèbre chez le pseudo-Denys 7. Economie et image Conclusion.

Les Juifs byzantins aux racines de l’histoire juive ottomane. Essai de réflexions spéculaires ou tentative d’habillage d’une absence de représentation. Istambul, Éditions Isis, 2013, 244 p.

Philippe Gardette Les Juifs byzantins aux racines de l'histoire juive ottomane

Présentation de l’éditeur :
Abréviations des travaux les plus couramment utilisés Introduction Chapitre premier : Reflet du monde intellectuel judéo-byzantin. I. Exemple de trois intellectuels romaniotes a. Richesse intellectuelle rabbanite Shemarya ha-Iqrity Judah ibn Moskoni Elie Delmédigo Quelques remarques sur la philosophie judéo-byzantine b. Ebullition intellectuelle chez les caraïtes II. Les sciences chez les romaniotes a. Les scientifiques romaniotes : entre tradition et renouveau b. Des romaniotes au carrefour des cultures chrétiennes, musulmanes et juives, l’exemple de Mordekhai Khomatiano c. Découvrir la science juive byzantine Chapitre second : Apocalypse et kabbale dans la culture romaniote I. Prolégomènes à la kabbale romaniote a. kabbale extatique et hésychasme b. Quelques sources sur la mystique roma-niote Le Sefer ha-Temunah Sefer Peliy’ah et Sefer ha-Qanah Sefer Eben Saphir Textes disparates sur la kabbale romaniote c. Union de la philosophie et de la mystique au 14e et 15e siècles II. Apocalyp-ses attendues par les romaniotes a. Apocalypses juives au temps des Paléologues Un mouvement apocalyptique situé dans le Péloponnèse au 13e siècle Apocalypses juives et la prise de Constantinople en 1453 b. L’apocalypse dans le monde byzantin sous les Paléologues La question du lieu de la parousie sous les Paléologues La fin de Constantinople Utilisation des apocalyptiques byzantins sous les Paléologues c. Points communs entre apocalypses byzantines et ro-maniotes Chapitre troisième : la question du Messianisme dans le monde romaniote I. Homme, Histoire et Dieu a. Quelques concepts communs concernant le Messie chez Aboulafia et les romaniotes b. Qu’est-ce que l’homme ? Définition dans les kabbales extatique et romaniote c. Conception du temps de la rédemption chez Aboulafia et dans la mystique romaniote d. Le rôle de Métatron et du Kohen dans la pensée aboulafienne et romaniote Messie et Métatron Messie et Kohen II. Survie de la tradition romaniote dans le monde ottoman, quelques pistes de recherche a. Implantation de la kabbale pratique sur le territoire européen ottoman Le Sefer ha-Meshiv entre deux traditions Particularités de la kabbale pratique b. Shlomo Molkho et l’héritage romaniote c. Sabbataï Tsévi, dernier héritier de la mysti-que romaniote ? Conclusion Bibliographie

Brève étude sur l’image des Turcs dans les chroniques françaises du XIVe-XVe siècles. Isis, triptyque 3. Istambul, Éditions Isis, 2014, 184 p.

Gardette image des Turcs 2014

 Articles :

– « L’évolution de l’image des peuplades de l’Orient méditerranéen lors de la croisade de Hongrie dans les chroniques de France du XIVe et XVe siècle: le Turc », revue Balkan Studies (Thessalonique), 2000.

– « L’évolution de l’image des peuplades de l’Orient méditerranéen lors de la croisade de Hongrie dans les chroniques de France du XIVe et XVe siècle : l’Empire byzantin », revue Balkan Studies (Thessalonique), 2000.

– « La représentation des peuples des Balkans dans les chroniques de France lors de l’expédition de Hongrie : une synthèse des images du Turc et de l’Orthodoxe qui conduit à une nouvelle voie », revue Balkan Studies (Thessalonique), 2000.

– « Jacques de Helly ou la figure de l’entre-deux culturel dans les chroniques françaises du XIVe- XVe siècles », revue Erithieya (Madrid), septembre 2003.

– « Image des Juifs byzantins dans la culture séfarade (XIIIe-XVe s.) : une approche », revue Mediaevo Graeco (Turin), septembre 2004.

– « Croyances apocalyptiques au moment de la prise de Constantinople : rencontres entre traditions judéo-byzantines et turques », revue Erithieya (Madrid), septembre 2004.

– Compte rendu de lecture du livre : Minna Rozen, A History of the Jewish Community in Istanbul. The Formative Years, 1453-1566, Brill, Leiden-Boston, 2002. Revue Los Muestros. Décembre 2004.

 – « The Judeo-Provençal Astronomic Tables of Immanuel Bonfils de Tarascon and their Translations in the Byzantine and Russian Worlds. », revue Byzantinoslavica (Prague), 2006.

– « Survivance des chrétiens judaïsants en Anatolie : témoignages du XIVe siècle. »,  revue Arab Historical Review for Ottoman Studies, , n°35-36, novembre 2007.

– « Image du judaïsme byzantin du XIIIe siècle à la chute de Constantinople dans les écrits chrétiens orthodoxes», revue Byzantinoslavica, 2007.

– « Un entre deux religieux dans le dialogue judéo-chrétien : les judaïsants à Byzance, approche et enjeux.», Echinox (Roumanie), 2007.

– « Impact de la prise de Constantinople par les Turcs dans le monde italien de la Renaissance via le judaïsme byzantin : prolégomènes. », revue Archaeus (Roumanie), 2008.

– « Pour en finir avec Pléton et son maître juif Elisée », revue Mediaevo Graeco (Turin), 2009.

– « Syncrétisme balkanique : pour une approche imagologique et comparatiste », revue Echinox (Roumanie), 2010.

–  « L’hainamoration de Lacan dans l’œuvre de Georges de Hongrie », revue Echinox (Roumanie), 2012.

– « Un imaginaire médiéval européen : la géographie culturelle proposée par l’auteur anonyme du Livre des fais du bon Messire Jehan le Maingre dit Bouciquaut, mareshal de France et gouverneur de Jennes (XVe siècle) », revue Echinox (Roumanie), sous presse.

VII. Participation à la vie universitaire :

12 mars 2006 :

Intervention de quatre fois une heure dans le cadre du cours sur les croisades (Turz 18).

Titre de la communication : « Présentation d’une minorité de l’Empire byzantin : les Juifs ».

Professeur invitant : Michel Balivet.

Lieu : Université de Provence.

Janvier 2000 :

Intervention de deux fois une heure et demi dans le cadre du cours de Littérature du Moyen âge.

Titre de la communication : l’Empire byzantin vue par les chroniques de France du XIVe et XVe siècles.

Professeur invitant : Mme Karathanasis, professeur de Littérature du Moyen âge à l’Université Aristote, Thessalonique.

Lieu : Faculté de Littérature française, Thessalonique.

VIII. Implication dans des groupes de recherche :

– Membre de Trinity College (Cambridge)

– Membre associé au laboratoire d’études imagologiques « Phantasma », Université de Cluj Napoca (Roumanie)

– Contacts régulier avec le laboratoire IMXA (Thessalonique), le projet Nag Hamadi (université Laval), les facultés de théologie de Cambridge et de Montpellier.

 

Les commentaires sont fermés.