CAMILLERI Sylvain

Docteur en philosophie
Assistant à  la Faculté de Philosophie, Arts et Lettres de l’Université Catholique de Louvain

Affiliations :

– Affilié au Centre d’Études Phénoménologiques de l’Institut Supérieur de Philosophie de l’Université catholique de Louvain

C.R.I.S.E.S. (E.A. 4424) Équipe de recherches pluridisciplinaires en sciences humaines et sociales, Montpellier III.

CIERA « Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne », Paris.

ciera

– Abteilung « Christliche Religionsphilosophie », Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, 2009

Albert Ludwigs Universitat Freiburg

Domaines de recherche / Areas of Research / Forschungsschwerpunkte :

Phénoménologie
néo-kantisme
herméneutique
théologie
histoire des religions

Sociétés / Societies / Gesellschaften :

– Membre du Cercle Niçois de Phénoménologie (CENIPHE)

Membre de la Société Internationale Michel Henry

– Membre du Réseau Euromed de Phénoménologie et d’Herméneutique (REM)

Publications (sélection) / Veröffentlichungen (Auswahl)

Ouvrages /Books / Bücher :

Jean-Luc Marion : cartésianisme, phénoménologie, théologie : actes du colloque international organisé les 19 et 2 mars 2010 à Budapest par l’Institut français de Budapest ; sous la direction de Sylvain Camilleri et Ádám Takács. Paris, Archives Karéline, Cahiers de philosophie de l’Institut français de Budapest, 2012, 191 p.

Couv._MARION.indd

Présentation de l’éditeur :
Fruit d’un colloque tenu en 2010 dans la ville de Budapest, cet ouvrage collectif introduit aux grands chapitres de l’œuvre de l’académicien en même temps qu’elle lui adresse certaines questions permettant d’en mieux saisir les enjeux et d’en indiquer quelques prolongements possibles. Cartésianisme, phénoménologie et théologie : telles sont les trois voies thématiques empruntées afin d’interroger un travail qui a su se rendre indispensable à son époque.

Le jeune Heidegger, 1909-1926 : herméneutique, phénoménologie, théologie, par Sophie-Jan Arrien et Sylvain Camilleri, Paris, Vrin, 2011, 286 p.

Le jeune Heidegger Arrien Camilleri

Présentation de l’éditeur :
Ce recueil rassemble des études consacrées aux premiers écrits du philosophe allemand. Elles laissent entrevoir une pensée naissante se confrontant au néokantisme ainsi qu’une réflexion riche et autonome. Elles s’accompagnent de deux textes de M. Heidegger intitulés Exercices sur Aristote, De anima et Le problème du péché chez Luther.
La philosophie de Heidegger ne commence pas avec Être et Temps. On trouve en amont du maître-ouvrage de 1927 une réflexion riche et autonome, dont il n’est pas exagéré de dire qu’elle forme un continent à part entière au sein de l’œuvre. Ce recueil vise justement à présenter la pensée du « jeune Heidegger » (1909-1926) et à lui accorder toute l’attention qu’elle mérite. Coups de sonde dans les premiers écrits et les premiers cours de Freiburg et de Marburg, les études ici rassemblées laissent entrevoir une recherche absolument originale, déjà fort mature et aux singulières potentialités. Des interprétations phénoménologiques de la vie facticielle y côtoient des confrontations avec le néo-kantisme, des appels précoces à l’herméneutique, des détours subtils par la théologie et des références à la religion vécue. Plutôt que de réduire ces premiers travaux à un simple tracé menant tout droit à l’analytique existentiale du Dasein, cet ouvrage s’efforce de dévoiler leur signification et leur importance intrinsèques. Investiguant notamment l’intérêt du jeune Heidegger pour le Pseudo-Duns Scot, Dilthey, Rickert, Natorp, Paul, Augustin, Aristote et Luther, il propose un aperçu de la complexité des influences et des idées qui structurent la première pensée du philosophe. Il s’agit ainsi d’ouvrir selon des perspectives plurielles un corpus pouvant non seulement donner une impulsion nouvelle aux études heideggeriennes mais également inciter à développer les possibilités du travail herméneutique, à refonder la phénoménologie et à interroger autrement la donne théologique.

Phénoménologie du Dieu invisible : essais et études sur Emmanuel Levinas, Michel Henry et Jean-Luc Marion, Ruud Welten ; traduit de l’anglais par Sylvain Camilleri, Paris, L’Harmattan, 2011, 256 p.

Phenomenologie du Dieu invisible  CamilleriPrésentation de l’éditeur :
La phénoménologie est la science philosophique qui décrit l’apparaître et se restreint à la donation originaire de cet apparaître sans avoir recours à des constructions artificielles et théoriques. Si Dieu est donné en tant que « Dieu », il est déjà le produit de mon intention. Peut-être que Dieu n’est en rien objet de notre croyance, mais plutôt un sujet plus profond ou plus haut que notre propre subjectivité.

Épreuves de la vie et souffrances d’existence : regards phénoménologiques. Sous la direction de Sylvain Camilleri et Christophe Perrin. Argenteuil, Le Cercle herméneutique éd., 2011, 269 p.

Camilleri Perrin Epreuves de la vie et souffrances d'existence

Présentation de l’éditeur :
Avec la participation de Natalie Depraz, Emmanuel Housset, Christophe Perrin, Gregori Jean, Sylvain Camilleri, Ruud Welten, Bernhard Waldenfels, François De Gandt, Anthony Steinbock, Rolf Kühn, Délia Popa.
Que dire des épreuves de la vie ? Nous ne savons quelles elles sont qu’à les traverser et ignorons ce qu’elles sont en les endurant. Quand surviennent-elles ? Comment ? Et pourquoi ? Aveugles lorsqu’elles frappent, hagards lorsqu’elles cessent, comment pourrions-nous porter sur elles nos regards ? Dans l’obscure nuit qu’elles répandent sur nos vies, tout n’est cependant pas que ténèbres. Car les épreuves révèlent, elles phénoménalisent.Sous leur sombre lumière,tout se montre sous son vrai jour. Condamnés par le pire à donner le meilleur, nous qui les essuyons faisons alors nos preuves. Dans l’épreuve, l’ego apparaît donc comme jamais il ne le fait, non pas comme il le doit, mais toujours comme il est. Faudrait-il ajouter que d’épreuves comme de phénoménologie,il n’en est que de la vie pour que l’idée d’une phénoménologie des épreuves de la vie s’impose en philosophie ? Inutile : l’irrésistible réalité de ces épreuves impose à qui les subit un inextinguible besoin de philosophie. Or qui mieux que la phénoménologie peut, en philosophie, mettre à l’épreuve les épreuves de la vie ?

Qu’est-ce qu’un héritage, volume édité par Sylvain Camilleri et Cédric Chandelier ; avec la collaboration rédactionnelle de Joan Mallet. Bucarest, Zeta Books, 2009, 205 p.

Qu'est ce qu'un heritage? Sylvain Camilleri Cedric Chandelier

Phénoménologie de la religion et herméneutique théologique dans la pensée du jeune Heidegger. Commentaire analytique des Fondements philosophiques de la mystique médiévale (1916-1919), Dordrecht, Springer, coll. « Phaenomenologica » 184, 2008, viii + 640 p.

camilleri sylvain phenomenologie

Présentation de l’éditeur :
Cette étude tente de reconstruire la première phénoménologie de la religion du jeune Heidegger par l’examen du recueil de notes éparses rédigées entre 1916 et 1919 et intitulé rétrospectivement Les fondements philosophiques de la mystique médiévale. Entre sa thèse d’habilitation et ses premiers cours d’après-guerre, Heidegger se consacre à l’écriture d’une Phénoménologie de la conscience religieuse qui, pour des raisons quelque peu mystérieuses, restera finalement inachevée. Si certains de ses éléments seront repris et assimilés dans les cours sur Paul et Augustin des années 1920 et 1921, de nombreux autres, concernant des auteurs tels que Maître Eckhart, Bernard de Clairvaux, Luther, Schleiermacher ou Adolf Reinach, ou des notions phénoménologiques, théologiques et religieuses, telles que la prédonation, la foi, la prière ou l’a priori religieux, trouvent dans ce texte une thématisation tout à fait spécifique, dictée par une situation biographique et philosophique singulière. C’est pour répondre à cette dimension hapaxique que ce livre tente un commentaire exhaustif des notes heideggeriennes. Et c’est à l’occasion de cette lecture suivie que sont apparues les grandes lignes de ce que l’on peut appeler une « herméneutique théologique » censée guider la phénoménologie sur le terrain religieux nouvellement investi et la familiariser avec des phénomènes qui résistent en certains endroits à son esprit méthodique. Malgré leur caractère introductif, les premières recherches de Heidegger témoignent d’une richesse, d’une profondeur et d’un respect de la vie religieuse inégalés à ce jour et il n’est pas exagéré de dire qu’elles devraient servir de prolégomènes à toute phénoménologie future de la religion. Ainsi, parallèlement au travail d’explication, le travail ici présenté esquisse en ce domaine quelques chemins possibles en prolongeant certaines descriptions heideggeriennes et en posant les bases d’un nouveau dialogue entre phénoménologie, théologie et sciences religieuses.

 

Participation à des ouvrages collectifs / Chapters in Books / Aufsätze aus Bände :

– « L’appel, le rappel et la différance scripturaire. Langages religieux et phénoménologie », in G. Jean & Y. Mayzaud (éds.), Le langage et ses phénomènes, Paris, L’Harmattan, 2007, 264 p.

langage et ses phenomenes

– Entrées « Théologie », « Hegel » et « Tonalité affective », in A. Beaulieu (dir.), Abécédaire de Martin Heidegger, Paris/Mons, Sils Maria/Vrin, 2008.

abcedaire Heidegger

– « Les racines théologiques de l’herméneutique gadamérienne de la tradition », in S. Camilleri & C. Chandelier (éds.), Qu’est-ce qu’un héritage ?, Bucharest, ZETA Books, 2009.

 

Articles / Peer- Reviewed Articles / Aufsätze in Zeitschriften :

– « De quelques implications phénoménologiques de la notion de figure christique : Hans-Urs von Balthasar et Jean-Luc Marion », in Dialegesthai. Rivista telematica di filosofia, 9/2007.

– « Les Fondements a priori du droit civil d’Adolf Reinach : une contribution phénoménologique à la question du sujet de la loi », in Carnets de philosophie du droit, Université Catholique de Louvain, n°129, pp. 2-29.

– « Traversée phénoménologique de la souffrance. À partir de Marion, Levinas, Henry et Romano », in Iris. Annales de philosophie, Université Saint-Joseph, Beyrouth, 28/2007, pp. 111-138.

– « Karl Barth et l’islam. Sur l’unicité de Dieu », in Sciences Religieuses / Studies in Religion, 4/2007, pp. 483-497.

– « Les grandes lignes d’une contribution de la phénoménologie à la réforme en islam », in Études Théologiques et Religieuses, Paris/Montpellier, 2006/3, pp. 353-368.

– « Souci de soi, souci du salut ? Prééminence des racines religieuses du souci et tradition hellenistique-romaine comme caution philosophique dans la pensée du jeune Heidegger », in Revue du Cercle Niçois de Phénoménologie, novembre 2005, pp. 2-53.

 

Édition / Editorial Activities / Edition :

– Fondateur (en 2006) et co-éditeur (avec Christophe Miqueu, Paris X / Oxford), de la revue électronique à comité de lecture et comité scientifique Klēsis – Revue philosophique.

Klesis

– Membre du comité de rédaction de la revue roumaine Revista Vox Philosophiae, dirigée par S. Marica

– Réédition et notes de Gabriel Marcel, « Lettre à Elisabeth N… ; De la souffrance », in Klēsis – Revue philosophique, 4/2006.

 

Co-éditeur du Bulletin heideggerien (2010 -) :

– Sylvain Camilleri et Christophe Perrin (éds.), Bulletin heideggerien, 1, Archives de Philosophie , Paris, 74, 2, 2011, 81 p.

– Sylvain Camilleri et Christophe Perrin (éds.), Bulletin heideggerien, 2, Centre d’études phénoménologiques et Centre d’herméneutique phénoménologique, Louvain et Paris, 2012, 133 p.

– Sylvain Camilleri et Christophe Perrin (éds.), Bulletin heideggerien, 3, Centre d’études phénoménologique et Centre d’herméneutique phénoménologique, Louvain et Paris, 2013, 149 p.

 

Traductions – articles / Translation – Articles / Übersetzungen – Aufsätze :

– Ruud Welten, « La nuit chez Michel Henry et Saint Jean de la Croix. Une interprétation phénoménologique » (depuis l’anglais), in Nunc – Revue anthropologique, 2006/10.

– Jean Grondin, « La tâche de l’herméneutique dans la philosophie ancienne » (depuis l’anglais), in Klēsis – Revue philosophique, 1/2, 2006.

– Simonetta Calderini, « Cosmologie et autorité dans l’ismaélisme médiéval » (depuis l’anglais), in Klēsis – Revue philosophique, 1/2, 2006.

– Amie Thomasson, « Roman Ingarden. Éléments de biographie et introduction à ses premiers écrits » (depuis l’anglais), in Klēsis – Revue philosophique, 2/1, 2006. Avec l’aide de Sandra Lapointe.

– Gary D. Badcock, « Hegel, le luthéranisme et la théologie contemporaine » (depuis l’anglais), in Klēsis – Revue philosophique, 5/ 2007.

– Tom Rockmore, « Force, entendement et monde inversé chez Hegel » (depuis l’anglais), in Klesis – Revue philosophique, 5/2007.

– W. Windelband, « Le renouveau de l’hégélianisme. Discours de 1910 », avec J. Mallet, A. Wilmes, C. Prompsy, in Klesis – Revue philosophique, 5/2007.

 

Recensions / Book-Reviews / Buchbesprechungen :

– Jon Stewart, Kierkegaard’s Relationship to Hegel, pour le Bulletin de littérature hégelienne, in Archives de philosophie, 4/2008.

– Christian Sommer, Heidegger, Aristote, Luther, pour Études Théologiques et Religieuses, 2/2008.

– Peter Adamson (éd.), The Cambridge Companion to Arabic Philosophy, pour Études Théologiques et Religieuses, 2/2008.

– Didier Frank, Heidegger et le christianisme. L’explication silencieuse, pour Klesis – Revue philosophique, 6/2007.

– Dominik Perler, Théorie médiévales de l’intentionnalité, pour Klesis – Revue philosophique, 1/2006.

 

Communications / Talks / Vorträge :

– 1er juin 2006, Université de Niçe, Colloque international « Le langage et ses phénomènes ». Intervention : « Langages religieux et phénoménologie. L’appel, le rappel et la différance scripturaire ».

– 7 mars 2007, Université de Montpellier III, Séminaire d’études doctorales « Dynamique des croyances et des identités ». Intervention « La constitution du soi religieux dans le Christianisme primitif d’après la phénoménologie du jeune Heidegger ».

– 15 juin 2007, Université de Montpellier III, Colloque international de jeunes chercheurs « Figure et figuration ». Intervention : « De quelques implications phénoménologiques de la notion de figure christique : Hans Urs von Balthasar et Jean-Luc Marion »

– 27 août 2007, Faculty of Orthodox-Christian Theology Andrei Saguna, Sibiu, Roumanie, Colloque international « Philosophical Concepts and Religious Metaphers : New Perspectives on Philosophy and Theology ». Intervention : « La métaphorisation du lexique augustinien comme herméneutique phénoménologique : le jeune Heidegger et Jean-Louis Chrétien ».

– 25 mars 2008, Université de Montpellier III, Colloque des jeunes chercheurs du département de philosophie. Intervention: « Sur les racines théologiques de l’herméneutique gadamérienne de la tradition »

– 6 juin 2008, 4. Treffung der Martin-Heideggers-Forschungsgruppe, Messkrich, Allemagne, Colloque international, « Heidegger und Religion ». Intervention: « Dieu dans le texte : le jeune Heidegger et Karl Rahner ».

 

Travaux en ligne / Online Texts / Online Texte :

« De quelques implications phénoménologiques de la notion de figure christique : Hans-Urs von Balthasar et Jean-Luc Marion », in Dialegesthai. Rivista telematica di filosofia, 9/2007.

« Les Fondements a priori du droit civil d’Adolf Reinach : une contribution phénoménologique à la question du sujet de la loi », in Les carnets du centre de philosophie du droit, Louvain-la-Neuve, n°129, 2007 [PDF].

– « Souci de soi, souci du salut ? Préeminence des racines chrétiennes du souci dans la pensée du jeune Heidegger », in Revue du Cercle Niçois de Phénoménologie, 3/2005.

Les commentaires sont fermés.