BONNET-CARBONELL Jocelyne

Professeur émérite d’ethnologie, Université Paul-Valéry Montpellier III

Thèmes de recherche développés :
– Fêtes et rites funéraires
– Méthode ethnobiographique, pour la transcription, l’archivage et l’analyse des sources orales
– Étude comparée des fêtes, des rites et des croyances contemporaines
– Le dimanche des jeunes en Europe

Présidente-fondatrice du Réseau de coopération scientifique en ethnologie et historiographie européennes EURETHNO du Conseil de l’Europe

eurethno logo

Membre de la Fédération Européenne des Réseaux (F.E.R.) du Conseil de l’Europe, Jocelyne Bonnet assure, depuis 1989, la préparation et la direction scientifiques des congrès annuels (Ateliers) que tient le Réseau dans diverses universités européennes.

bonnet photo

Principales dernières publications :

Le « petit patrimoine » des Européens : objets et valeurs du quotidien, s. dir. de Laurent-Sébastien Fournier, Avant-propos et préface de Jocelyne Bonnet-Carbonell, Paris, L’Harmattan, 2008, 302 p.

bonnet petit patrimoine

Présentation de l’éditeur :
Le « petit patrimoine » que ce volume interroge est celui des objets dont la valeur n’est pas la valeur marchande mais la valeur affective, subjective, symbolique. Ce petit patrimoine, composé de jouets, outils, ustensiles, séries de verroteries ou de ferblanteries, souvenirs de voyage, correspondances, etc., mobilise les groupes dans lesquels il circule : famille, cercles d’amis, corps de métier, associations… Non institutionnalisé, il constitue cependant une source de documentation originale.

Peurs et risque au cœur de la fête, s. dir. de Jocelyne Bonnet-Carbonell et Laurent-Sébastien Fournier, Paris, L’Harmattan, 2007, 316 p.

bonnet peurs et risque

Présentation de l’éditeur :
Entre la conjuration de peurs anciennes nées de l’imaginaire culturel et l’indétermination contemporaine du sens des valeurs, une culture des peurs et du risque s’est répandue en Europe. Dans une perspective ethno-historique, cet ouvrage aborde la table festive, les peurs alimentaires de disette ou d’empoisonnement et les rites conjuratoires des manières de table. Sont explorés des rites festifs qui écartent les angoissantes menaces de la mort, affirmant le rôle médiateur des jeunes gens et confirmant leur passage à l’âge adulte.

Malemorts, revenants et vampires en Europe, (s. dir. J. Bonnet), Paris, L’Harmattan, 2005, 322 p.

bonnet malmorts

Présentation de l’éditeur :
Risques technologiques, catastrophes naturelles, maladies qui « fauchent trop tôt la vie », attentats… Autant de causes de ce qu’on peut nommer la « malemort », mot emprunté au vieux français. Cet ouvrage présente des analyses inédites sur deux thèmes : celui de la communication et de la commémoration ritualisées par des vivants qui aident à supporter toutes les formes de malemort, et celui des représentations collectives des revenants ou des revenus de l’au-delà, qui interviennent chez les vivants. Ainsi l’opposition entre morts et vifs est effacée par des rites et des représentations.

Dimanche en Europe, Strasbourg, éd. du Signe, 2004, 112 p.

bonnet dimanche en europejpg

Présentation de l’éditeur :
Rites religieux, pratiques sociales, repas de famille, sports, promenades, travaux à la maison… Comment les Européens passent-ils le Jour du Seigneur et jour du repos en Europe?
Jocelyne Bonnet, en collaboration avec des ethnologues de Pologne, du Portugal et d’autres pays de l’Europe nous fait participer à un voyage dans le temps du Dimanche et à la découverte d’une culture patrimoniale dominicale européenne. Le Dimanche est le temps où une société se révèle à elle-même.


Inventions européennes du temps, temps des mythes, temps de l’histoire, (s. dir. de Jocelyne Bonnet et d’Efi Karpodini-Dimitriadi) , Paris, L’Harmattan, 2004, 318 p.

bonnet inventions temps 1

Présentation de l’éditeur :
« Le temps est peut-être, parmi les aspects d’une culture, celui qui en caractérise le mieux la nature ». Cet ouvrage révèle la justesse de cette hypothèse, en la rapportant à l’Europe-civilisation. Les chapitres qui le composent sont le fruit de recherches entreprises par une vingtaine d’ethnologues et d’historiens. Cet ouvrage montre diverses façons européennes d’inventer le temps : le temps des mythes d’origine, des cosmogonies grecques aux uchronies des monarchies européennes ; le temps des mythes et des rites protecteurs; le temps des historiens créant l’ère, le siècle, la période, et mythifiant la durée.
Ouvrage publié avec le concours de l’université Paul-Valéry Montpellier III.

Fêtes et rites agraires en Europe, (s. dir. J. Bonnet), Paris, L’Harmattan, 2004, 269 p.

bonnet ftes et rites

Présentation de l’éditeur :
Dans une Europe dite post-moderne, il n’est pas inintéressant de s’interroger sur l’existence ou la persistance, la vitalité ou la revitalisation de fêtes ou de rites agraires. La quasi-sacralisation des mises en scène et la forte charge symbolique des gestes et des propos sont les agents efficaces de transmission de traditions, contribuant ainsi à faire de ces fêtes des fêtes patrimoniales et identitaires. De là leur diversité : fête des châtaignes en Galice, pesée des bébés en Espagne, fêtes vinicoles des saints patrons de la vigne en France…

Les commentaires sont fermés.