Platonismes (commentateurs grecs)

Les platonismes

Commentateurs grecs de Platon et d’Aristote

(Responsable Brigitte Pérez-Jean)

Platon constitue le fil conducteur de l’ensemble du programme inscrit dans le laboratoire auquel se rattache notre groupe de recherche. (Thème 3 Quid noui ? Programme 3, domaine 2)

Les chercheurs et les doctorants spécialistes de différents auteurs platoniciens réunis dans ce programme (Maxime de Tyr, Calcidius, Favonius Eulogius, Hermeias, Proclus…) considèrent que le terme de médioplatonisme avec lequel on désigne une certaine tradition platonicienne semble impliquer un jugement défavorable. Ils s’attachent à faire connaître certains auteurs parfois oubliés en considérant qu’ils sont des platoniciens, c’est-à-dire des auteurs qui se voulaient eux-mêmes des interprètes de la vérité de Platon.

Des problématiques communes à ces divers auteurs témoignent d’une posture fondamentalement religieuse selon laquelle la philosophie la plus haute tend à se muer en théologie (M. Bonazzi, « La philosophie à l’époque de l’Empire », dans J.-F. Pradeau éd., Philosophie antique, Paris 2010). Le programme d’étude dans son ensemble a pour objet les commentaires grecs et latins de Platon et également d’Aristote, puisque les commentateurs de l’époque tentent souvent de concilier ou réconcilier Aristote et Platon. Pour ce qui est du domaine grec, certains chercheurs participent à des travaux collectifs autour de grands noms de l’histoire du platonisme comme Plotin ou Proclus. Certains ont déjà publié des traductions et des études en particulier de Proclus et de Maxime de Tyr.

Plusieurs projets de traduction collective et/ou individuelle de commentaires grecs de Platon et d’Aristote :

  • Commentaire au Phèdre de Platon d’Hermeias d’Alexandrie
  • Commentaire au Cratyle de Platon
  • Commentaire d’Aspasios à l’ Ethique à Nicomaque et Paraphrase anonyme à l’ Ethique à Nicomaque
  • Traduction en grec moderne des Dialexeis de Maxime de Tyr
  • Extraits des commentaires de Philopon et Simplicius au livre III du De anima d’Aristote

La publication des Actes du colloque international (Montpellier 25-26novembre 2013) Maxime de Tyr, entre rhétorique et philosophie, au Ier siècle de notre ère organisé par Br. Pérez-Jean et Fr. Fauquier en collaboration avec Ph. Hoffmann, Directeur d’études à l’EPHE, LEM-UMR 8584 est en cours. Elle sortira aux PULM en 2016.

Aux travaux de ce groupe de traduction s’ajoutent les recherches de J.-L. Périllié, MCF HDR au Département de Philosophie, membre de l’équipe. Sous le titre «  La pensée socratico-platonicienne : synthèse des traditions orales et écrites et dimension paradigmatique » prend en considération la place que la philosophie socratico-platonicienne accorde aux traditions orales et écrites (orphisme, pythagorisme, socratisme, agrapha dogmata).

Membres

F. Javier CAMPOS DAROCA, professeur (profesor titular) de Philologie Grecque à l’Université d’Almería (Espagne).

Philippe LE MOIGNE, professeur de langue et littérature grecques à l’Université Paul-Valéry de Montpellier.

Juan Luis LOPEZ CRUCES, professeur (catedrático) de Philologie Grecque à l’Université d’Almería (Espagne).

Brigitte PEREZ-JEAN, professeur de langue et littérature grecques à l’Université Paul-Valéry de Montpellier.

Panagiota DAOUTI, Docteur de l’Université Paul-Valéry et de l’Université d’Athènes Capodistria. Thèse en cotutelle soutenue à Montpellier en novembre 2015.

Frédéric FAUQUIER, professeur de Philosophie Académie de P Montpellier, docteur de l’Université Paris I Sorbonne. Thèse soutenue à Paris I en 2008.

Doctorants :

Bruno BENOIST inscrit en thèse sur Hermeias d’Alexandrie

Milan OTAL inscrit en thèse sur les commentateurs grecs au De anima III d’Aristote

Calendrier des séminaires (2016) :

– 22 janvier à 14h30

– 12 février  à 14h30

– 11 mars à 15h30

– 8 avril à 14h30

– 22 avril à 14h30

– 7 octobre à 14h30

Les séances ont lieux à l’Université Paul-Valéry, site de Saint Charles, rue du Professeur Henri Serre, en salle 216 (locaux de l’équipe CRISES). Elles sont ouvertes aux hellénistes confirmés ; il s’agit de traduire le Commentaire de Proclus au Cratyle de Platon.

 

Les commentaires sont fermés.