Séminaire « Paysage(s) / Dépaysage(s) 1

fondation Hartung BergmanDu 18 au 20 septembre 2014

Entre l’artiste et la nature mais également entre figuration et abstraction, comment l’art du paysage s’est-t-il élaboré depuis le Moyen Age ? Dans quels contextes les images du monde (terrestre comme céleste) vont-elles rompre avec la représentation d’un environnement idéal pour révéler la nature telle qu’elle peut apparaître : vivante, fragile, spirituelle, virtuelle ? Quelles stratégies théoriques seront inventées pour activer de nouvelles approches plastiques et visuelles du paysage ?

Conception et organisation :
Fondation Hans Hartung-Anna-Eva Bergman à Antibes, Christine Lamothe, Hervé Coste de Champeron et Elsa Hougue.

Sur une proposition de Françoise Pellicer, maître de conférences en histoire de l’art moderne à l’Université Paul-Valéry, Montpellier III.

Le séminaire proposé est inscrit dans le programme « L’atelier du paysage », dont l’objet vise à élargir le champ de recherches dans le domaine de l’histoire de l’art du paysage. Ce programme, créé en 2013 dans le cadre des activités du Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines et Sociales de l’Université de Montpellier III (CRISES E. A. 4424) est placé sous la responsabilité scientifique de Françoise Pellicer et de Frank Claustrat. Cette année, trois enseignants-chercheurs et un conservateur de musée s’attachent plus particulièrement à rendre compte de leurs dernières enquêtes sur une période spécifique : Moyen-Age, Temps modernes et Epoque contemporaine (XIXe-XXIe siècles). Leur dénominateur commun est constitué des différentes déclinaisons de l’espace dans ses interactions avec l’être humain, le territoire et le paysage. Les prochainsséminaires s’attacheront à donner la parole à d’autres disciplines que l’histoire de l’art et s’enrichiront ainsi de contacts divers.

Programme ⇒

seminaire paysages depaysages.JPG septembre 2014

Les commentaires sont fermés.