Jacques LAUZE : « La CGV, un corps intermédiaire au service de la défense du Languedoc viticole (1907-1981) »

 

Mercredi 26 novembre 2014 , salle 002

Séminaire d’histoire religieuse et sociale (2014 – 2015)

 Université Paul-Valéry de Montpellier, Site Saint-Charles,
Rue du Professeur Henri Serre (arrêt de traway Place Albert Ier)

Jacques Lauze

Professeur agrégé d’Economie et Gestion, puis Inspecteur pédagogique régional dans l’académie de Créteil. Actuellement retraité.

Travaux réalisés :

Mémoire Master II d’histoire contemporaine sous la direction de madame Geneviève Gavignaud Fontaine (2012) : « Etude de l’évolution des prix du vin en Languedoc Roussillon de 1984 à la période actuelle. »

Publication : « L’évolution des prix des AOP du Languedoc. La spirale dépressive des prix sur le marché mondial entre 2000 et 2012 » dans Le cours des vins en Catalogne et Languedoc-Roussillon. Fluctuations et importance des prix aux temps modernes et contemporains Actes de la Journée d’étude organisée à l’Université Montpellier-III Paul-Valéry, le 7 juin 2011, par Geneviève Gavignaud-Fontaine, Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines et Sociales, les annales du Midi, Toulouse, 2013.

Le travail de recherche présenté est principalement centré sur les archives de la Confédération Générale des Vignerons déposées (le 17 décembre 1999) à Narbonne.

C’est à partir de l’exploration de leur contenu qu’a été choisi un titre pour ma thèse en cours « La CGVM, une histoire syndicale singulière » (étonnante, distinctive, remarquable) et que ce travail a été orienté vers la caractérisation de ces « singularités » :

  • Lors de la création (une puissance syndicale viticole sans précédents ( ?) née d’une situation de crise grâce à l’ « Union sacrée Languedocienne » ( ?) au service de « la sauvegarde du Languedoc viticole »
  • Par la présence à sa tête d’hommes d’exception :Ernest Ferroul, Pierre Benet, Jean Baptiste Benet
  • Pendant sa mise en œuvre au service de la viticulture et de la société viticole Languedocienne entre 1907 et la fin du XXème siècle :
    • 1907-1930 : Stratégie volontariste d’interaction avec un objectif de sauvegarde, de soutien de préservation et d’affirmation du projet de cette société.
    • 1930-1960 : Adaptation aux orientations dirigistes prises par les pouvoirs publics (sans concertation) avec un objectif de préservation des intérêts de tous les viticulteurs, qui a facilité leur résistance et leur adaptation aux changements.
    • 1960-1981 : Prises de positions originales (activisme et négociation conjugués) face aux contraintes (à l’obstacle infranchissable?) constituées par le nouvel grand espace libéral Européen et au marché européen du vin.
  • A l’occasion de son spectaculaire repli à partir du mois d’août 1881, puis de sa mise en sommeil à partir des années 1990.

Calendrier des séminaires d’histoire religieuse et sociale ⇒

Coordination et renseignements :

Pr. Geneviève GAVIGNAUD-FONTAINE (genevieve.fontaine@univ-montp3.fr)
Pr. Carol IANCU (carol.iancu@univ-montp3.fr)

Les commentaires sont fermés.