La fabrique de la paix : Acteurs, Processus et Mémoires (2-4 octobre 2013)

Colloque international

La fabrique de la paix : Acteurs, Processus et Mémoires. 

Mercredi 2, jeudi 3, et vendredi 4 octobre 2013

Montpellier, Université Paul-Valéry, site Saint-Charles

Salle des Colloques n°1 et Salle du Conseil

fabrique paix 2013Enfants vietnamiens et colombe devant les salles de l’Agent orange et des Vérités historiques,
Musée des Vestiges de la Guerre, Hô Chi Minh Ville (clichés Antoine Coppolani, janvier 2013)

 Colloque organisé par l’Équipe C.R.I.S.E.S. (E.A. 4424), Université Paul-Valéry Montpellier III, en partenariat institutionnel avec la Chaire Raoul-Dandurand en Études diplomatiques et stratégiques, Université du Québec à Montréal.
En association avec le Conseil supérieur de la Formation et de la Recherche stratégiques ; la Région Languedoc-Roussillon ; l’Institut des Amériques ; le German Marshall Fund of the United States, Paris ; et l’Ambassade du Canada à Paris.

bandeau_crises.jpg

Chaire Raoul-Dandurand

Institut des Ameriques logo

German Marshall Fund logo

logo UPV bleu    univQuebecMontreal    logo CSFRS      Region Languedoc Roussillon logo

Canada

———————————————————————————————————————-

P R O G R A M M E :

Première journée, mercredi 2 octobre :

9h : Accueil des participants

9h15 : Mot de bienvenue de M. Yann Bisiou, Vice-Président de l’Université Paul-Valéry Montpellier III

9h30 : Conférence inaugurale
Charles Philippe DAVID, Professeur de Science politique et directeur de la Chaire Raoul-Dandurand en Études diplomatiques et stratégiques, Université du Québec à Montréal.
« Peut-on vaincre la guerre au 21ème siècle ? Bilan des conflits armés et des stratégies de paix. »

– Pause-café

11h : Session 1 (sous la présidence de Frédéric Rousseau, Directeur de l’Équipe CRISES E.A. 4424)

– Olivier TINLAND, Maître de conférences en Philosophie contemporaine, Université de Montpellier : « La paix, un concept essentiellement contesté ? »

– Meher KHATCHERIAN, Chercheur en résidence à la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, Université du Québec à Montréal : « Les facteurs immatériels de la réconciliation : La préservation de l’honneur national au sein des dynamiques de résolution de conflit internationaux. »

– Frédéric RAMEL, Professeur de Sciences Politiques à l’IEP de Paris : « Penser le musicien en tant qu’acteur de paix : le cas Barenboïm. » (F. Ramel est excusée, son texte sera lu par le président de session)

 – Déjeuner, site de Saint-Charles

14h : Session 2 (sous la présidence de Rémy Baudouï, Professeur, Université de Genève)

– Jean-Bernard PATURET, Professeur au Département de Psychanalyse, Université de Montpellier, Équipe CRISES : « La correspondance de Einstein et Freud (1932), Pourquoi la guerre? en réponse au Comité permanent des Lettres et des Arts de la SDN. »

– Georges VIDAL, Équipe CRISES : « Le communisme et la dialectique de la paix d’octobre 1917 à juin 1941 : théories, représentations et instrumentalisation. »

– Pause-café

 – Patrick LOUVIER, Maître de conférences en Histoire contemporaine, Université de Montpellier : « La marine française et les politiques de sortie de crise et rétablissement de la paix en Méditerranée centrale et orientale (1848-1860). »

– Maguelone NOUVEL-KIRSCHLEGER, Université de Nîmes / Équipe CRISES, Université de Montpellier, et Steffen SAMMLER, Georg-Eckert Institut für Internationale Schulbuchforschung (GEI), Brunswick : « Enseigner la paix à l’école. De la révision des récits de guerre à l’enseignement d’une paix durable dans les manuels scolaires : l’exemple franco-allemand dans les premières décennies de l’après Seconde Guerre Mondiale. »

– Pause-café

Deuxième journée jeudi 3 octobre :

9h : Accueil des participants

9h15 : Session 3 (sous la présidence de Jean-François Thomas, Professeur à l’Université de Montpellier III, responsable des Finances de l’Équipe CRISES)

– Rémi BAUDOUÏ, Professeur, Université de Genève : « La politique suisse des bons offices du Peace building : Le cas du règlement du conflit algérien. »

– Jacques ABEN, Professeur des Universités, Directeur général de l’enseignement universitaire, Écoles d’officiers de l’armée de l’air : « La paix au Kosovo : une longue quête. »

– Renaud DORLHIAC, Responsable Balkans de la Délégation aux Affaires Stratégiques, Membre associé de l’EHESS : « Stabiliser le Kosovo : l’affaire de tous ? »

– Pause-café

11h : Session 4 (sous la présidence de Vincent Michelot, Directeur des Relations internationales, IEP de Lyon)

– Jean-Jacques ROCHE, Professeur de Relations internationales, Université de Paris II, Panthéon Assas, Institut Supérieur d’Armement et de la Défense : « Le silence des armes ou la paix importune. »

– Pierre JOURNOUD, chercheur à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM), Paris : « Pennsylvania 1967 : une ‘filière de paix’ secrète en pleine guerre du Vietnam. »

– Pierre ASSELIN, Professeur, Hawaii Pacific University : « Hanoi, Washington, et les pourparlers secrets de Paris : histoire d’une paix manquée ? »

– Antoine COPPOLANI, Professeur d’Histoire contemporaine, Université de Montpellier : « La paix dans l’horreur : le Cambodge, les États-Unis et la fin de la guerre du Vietnam.»

– Déjeuner, site de Saint-Charles

14h : Session 5, Salle du Conseil (sous la présidence de Laure Échalier, Vice-Présidente de l’Université Paul-Valéry, Équipe CRISES)

(nota bene : les sessions 5 et 6 se déroulent en parallèle)

 – Jean-François THOMAS, Professeur de latin, Université de Montpellier, Équipe CRISES : « Pratiques et représentations de la paix à Rome : aspects sémantiques »

– Paul-Marius MARTIN, Professeur émérite de latin à l’Université de Montpellier : « La mémoire du triumvirat sous Auguste : entre censure, autocensure et devoir d’oubli. »
Exemplier → (excusé, sa communication sera lue par J-F Thomas)

– Pause-café

– Emilia NDIAYE, Maître de Conférences en Latin, Université d’Orléans, POLEN E.A. 4710 : « Omni Gallia pacata, ‘Une fois toute la Gaule pacifiée’ : image de soi et image de l’autre dans la drôle de paix de César avec les Barbares gaulois. »

– Thierry VAN COMPERNOLLE, Maître de Conférences, Équipe CRISES, Université de Montpellier : « Le pacifisme dans le monde grec antique : entre utopie et pragmatisme. »

– Sylvie BLÉTRY, Maître de Conférences en Archéologie, Équipe CRISES, Université de Montpellier : « La politique de paix de Justinien avec l’empire perse : si vis pacem, para bellum, étude de cas historique et archéologique. »

14h : Session 6, Salle des Colloques (sous la présidence de Pierre Journoud, chercheur à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire, IRSEM)

(nota bene : les sessions 5 et 6 se déroulent en parallèle)

 – Charles HEIMBERG, Professeur de didactique de l’histoire et citoyenneté, Université de Genève : « Le Musée de l’Espoir ou la paix exposée : quelle muséohistoire des conflits ? »

– Dominique CHEVALIER, Maître de conférences HDR, Université de Lyon : « Musées et Mémoriaux consacrés à la Shoah : hauts-lieux mémoriels pour un never again ? De quelles paix parle-t-on ? »

– Françoise MAYER, Maîtresse de conférences HDR, Université de Montpellier : « Une image apaisée de la cohabitation des Allemands et Tchèques de Bohême : le musée d’Usti nad Labem. »

– Pause-café

 – Frédéric ROUSSEAU, Professeur d’Histoire contemporaine, Université de Montpellier, Directeur de l’Équipe CRISES : « Entre histoire et mémoires douloureuses. Les musées comme outils de pacification ? »

– Brice PASCAL, doctorant, Équipe CRISES, Université de Montpellier : « La mise en musée du Débarquement de Normandie, entre hypermnésie et amnésie, quel Jour-J est présenté dans les structures muséales d’Europe de l’ouest ? »

– Julien MARY, doctorant, Équipe CRISES, Université de Montpellier : « Le complexe mémoriel de Washington : Espace de pacification des mémoires ou fabrique de la nation en guerre ? Muséohistoire d’un siècle du roman militaro-national états-unien (1917-aujourd’hui). »

 – Soirée du 3 octobre : 20h, dîner

 Troisième journée, vendredi 4 octobre :

9h : Accueil des participants

9h30 : Allocution de Mme Anne Fraïsse, Présidente de l’Université Paul-Valéry Montpellier III, Équipe CRISES

9h45 : Session 7 (sous la présidence de Frédéric Encel, géopolitologue, ESG Paris et IEP de Paris)

– Pierre RAZOUX, Directeur de recherche chargé du pôle « sécurité régionale », IRSEM – École militaire : « Pourquoi Israël, l’Égypte et la Jordanie sont-ils parvenus à faire la paix ; pourquoi le processus de paix israélo-palestinien est-il en revanche bloqué ? »

 – Youssra MEZZOUR, doctorante, Équipe CRISES, Université de Montpellier : « Israël-Palestine : le retour à des négociations ‘viables’ est-il encore possible ? »

– Rim HAMDAN, doctorante, Équipe CRISES, Université de Montpellier : « Moyen-Orient, l’atelier de la paix. Étude comparée de deux missions de paix (Gunnar Jarring/ George Mitchell). »

 – Didier LEROY, Université Libre de Bruxelles / École royale militaire de Belgique, « Le Liban un jour en paix? Jihad et mémoire selon le Hezbollah. »

– Pause-café

– Martin MICHELOT, German Marshall Fund of the United States, Paris, « Leading from Behind : la guerre par délégation ? »

 – Mansouria MOKHEFI, Responsable du programme Moyen-Orient, Institut français des Relations internationales : « La voix de l’Égypte dans le nouveau monde arabe. »

– Myriam BENRAAD, Politologue, associée au CERI (Sciences Po, Paris) et à l’IREMAM (CNRS, Aix-en-Provence), « L’Irak entre fin de l’occupation étrangère, résurgence autoritaire et soulèvement armé : la paix introuvable ? »

– Stéphane TAILLAT, Écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, « pacifier au XXIème siècle? La « longue guerre » des Américains. »

 – Conclusion et synthèse du colloque, fin de matinée, Olivier TINLAND, Équipe C.R.I.S.E.S.

Comité scientifique :

Charles-Philippe DAVID, directeur, Chaire Raoul-Dandurand en Études Diplomatiques et Stratégiques, Université du Québec à Montréal ;

Antoine COPPOLANI, Professeur, Université de Montpellier III, Équipe C.R.I.S.E.S. ;

Vincent MICHELOT, Professeur et Directeur des Relations internationales, IEP de LYON ;

Bruno CHARBONNEAU, Directeur de l’Observatoire sur les missions de paix et opérations humanitaires, Chaire Raoul-Dandurand en Études Diplomatiques et Stratégiques, Université du Québec à Montréal ;

Jean-François THOMAS, Professeur, Université de Montpellier III, responsable du budget, Équipe C.R.I.S.E.S. ;

Frédéric ROUSSEAU, Professeur, Université de Montpellier III, Directeur de l’Équipe C.R.I.S.E.S. ;

Nicolas LEMAY-HÉBERT, Chaire Raoul-Dandurand en Études Diplomatiques et Stratégiques, Université du Québec à Montréal ;

Maurice VAISSE, Professeur des Universités à l’IEP de Paris ;

Carol IANCU, Professeur, Université de Montpellier III, Équipe C.R.I.S.E.S. ;

Dominique CHEVALIER, Maîtresse de Conférences HDR, Université de Lyon-IUFM ;

Jean-François MURACCIOLE, Professeur, Université de Montpellier III, Équipe C.R.I.S.E.S. ;

Serge BRUNET, Professeur, Université de Montpellier III, Équipe C.R.I.S.E.S ;

Frédéric HURLET, Professeur, Université de Paris X ;

Pilotage et contacts :
Jean-françois.thomas@univ-montp3.fr
antoine.coppolani@univ-montp3.fr

Les commentaires sont fermés.