Décembre 2013

agenda novembre                                                                                  agenda janvier

 

Mardi 3 décembre (14h – 17h)
Montpellier, Université Paul-Valéry site Saint Charles, Salle des Colloques 01

Conférences sur Les sociétés coloniales :

« Du désintérêt à l’intérêt : la Côte d’Ivoire : une colonie en devenir (1892-1930) », par Danielle Domergue, professeur émérite.

« Lyautey (Madagascar, Tonkin, Maroc), Itinéraire d’un colonisateur », par Gérard Cholvy, professeur émérite.

« Le Caire au XIXe siècle », par Julien Loiseau, maître de conférence HDR

—————————————————————————————————————————————————————–

Jeudi 5 décembre

Séminaire Penser la transformation, Jacques Bidet, « Foucault avec Marx, Marx avec Foucault »
Lire la suite… 

penser transformation dec 2013

—————————————————————————————————————————————————————–

Vendredi 6 décembre

Université Paul-Valéry Montpellier III, Site Saint-Charles, salle 228 (9h30 – 12h)

Séminaire interdisciplinaire POTERE / POuvoirs TErritoires REprésentations

Thème : La temporalité des territoires

– Alain Cabantous (Professeur d’histoire moderne, Université Paris I – Panthéon Sorbonne) : « La temporalité des territoires  en Europe occidentale 17e-18e siècles »

– Frank Claustrat, (Maître de conférence en histoire de l’art contemporain, Université Paul-Valéry, Montpellier III) : « Les territoires inconnus de l’abstraction. Le cas d’Hilma af Klint (1862-1944), peintre spirite, à la Biennale de Venise 2013 »

Lire la suite…

—————————————————————————————————————————————————————–

Vendredi 6 décembre
Montpellier

– Séminaire du Groupe Artémidore 

Groupe ArtemidoreCalendrier 2013-2014 des séminaires du Groupe Artémidore →

—————————————————————————————————————————————————————–

8 – 11 décembre
Louxor

Diyarbakir Louxor 2013HU-b-tu

—————————————————————————————————————————————————————–

Mardi 10 décembre (18h)

Montpellier, Auditorium du Musée Fabre

Concert conférence « Le Goût musical de Diderot »,

par le Trio Sospirando autour des musiques contemporaines de Diderot et de ses écrits. L’écrivain s’est en effet impliqué avec pertinence dans les débats esthétiques de la musique de son temps.
Avec Marie-Pierre Desjoyaux (soprano), Héloïse Dautry (harpe) et Sabine Teulon Lardic (flûte et conférencière).

gout musical de Diderot—————————————————————————————————————————————————————–

Mercredi 11 décembre

Séminaire d’histoire religieuse et sociale
Université Paul-Valéry, site Saint-Charles, salle 006 (de 14h15 à 16h15)

Hélène Berlan, Maître de Conférences à l’Université Paul-Valéry Montpellier III :
« Les étudiants à la Faculté de médecine de Montpellier »

Thierry Allain, Maître de Conférences à l’Université Paul-Valéry Montpellier III :
« La navigation hollandaise et les contraintes sanitaires en Méditerranée (XVIIe-XVIIIe siècle)»

Calendrier des séances du séminaire 2013-2014 →

—————————————————————————————————————————————————————-

Mercredi 11 décembre à 18h30 :

Montpellier, Auditorium du Musée Fabre

Mercredis de l’Antiquité

Manuel ROYO, Professeur à l’Université de Tours, ancien membre de l’École française de Rome – CeTHIS, E.A. 6298 : « De la Domus Augusti à la Domus Augustana, l’émergence du Palatin comme nouveau centre du pouvoir »

Au Haut-Empire, Rome est la ville de l’Empereur et la colline du Palatin (Palatium), sa résidence officielle. Située entre Capitole et Aventin, la colline domine d’un côté le Forum et de l’autre le Circus Maximus et le Forum Boarium. Cette situation centrale ainsi que les légendes qui font du Palatium le berceau de la ville de Rome expliquent le choix primitif d’Auguste d’en faire sa résidence en même temps que le siège du pouvoir impérial. Toutefois, il faut attendre l’édification des Domus Flavia et Augustana pour que les divers bâtiments liés à la résidence ou à l’exercice de l’autorité impériale forment un ensemble relativement unitaire. Cela étant, la transformation concrète d’une des collines de Rome en une propriété impériale est relativement lente et se fait par étapes : elle s’étend sur près de trois siècles, d’Auguste aux Sévères. Ce n’est qu’à la fin du IVe s. que se produisent les premiers abandons, mais le modèle impérial est si prégnant que, jusqu’au VIIIe siècle, la colline est toujours occupée par les représentants de l’autorité byzantine. On s’attachera ici à comprendre les étapes qui d’Auguste à Domitien en passant par Claude et Néron font de la colline un nouveau centre politique.

Manuel Royo 11 decembre 2013

Mercredis Antiquite 2013-2014

Programme des Mercredis de l’Antiquité 2013-2014 →

Les commentaires sont fermés.