Des mots pour la théorie, des mots pour la pratique. Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux.

logo LexArt

Colloque international 

Mercredi 15 au  vendredi 17 juin 2016

 

Jeudi 16 (après-midi) : Table-ronde consacrée aux humanités numériques (ouverte à tous)

Programme (à télécharger)

colloque LexArt juin 2016

Ce colloque international est organisé dans le cadre du projet européen LexArt (ERC AdG 323761). Il rassemble des interventions de spécialistes de théorie de l’art de l’époque moderne, tout en s’inscrivant dans une perspective pluridisciplinaire permettant d’aborder des questions de lexicographie et de linguistique, des problématiques relatives au traitement des traductions, à l’édition des écrits sur l’art et aux rapports entre théorie et pratiques artistiques. En lien avec le futur outil numérique du projet, une table ronde sera consacrée aux enjeux et perspectives des Humanités Numériques.

PROGRAMME

Mercredi 15 :

14h : Accueil et introduction
Un langage, des langages : le livre comme laboratoire lexical
Présidence : Emmanuelle HÉNIN (Université de Reims Champagne-Ardenne)

14h30 : « The rise of how-to manuals for painting and sculpture »
Ulrich PFISTERER (Zentralinstitut für Kunstgeschichte, Munich)

15h : « Der Curiose Schreiber et Der Curiose Mahler. »
« Les mots pour écrire et peindre – deux faces d’une même pièce ? »
Claudine MOULIN (Université de Trèves)
15h30 : pause

16h : « Le fermoir et la plume : usages et enjeux de l’écriture dans l’activité du graveur Jean-Michel Papillon (1698-1776) »
Maxime Georges MÉTRAUX (Université Paris-Sorbonne)

16h30 : « L’objet d’art et l’expérience du merveilleux mis en mots : le livre de fête comme laboratoire lexical »
Caroline HEERING et Rosa De MARCO (Université de Liège)

17h : « Les principes du dessin de Gérard de Lairesse : réflexions sur les différentes éditions et traductions aux XVIIe et XVIIIe siècles »
Gaëtane MAËS (Université de Lille 3)
« Le livre et l’expression de la pratique »

Jeudi 16 :

Présidence : Olivier BONFAIT (Université de Bourgogne)

9h30 : « The book as an agent for change. Karel van Mander’s Schilder-boeck and the development of the vocabulary of art in the Northern Netherlands »
Saskia COHEN-WILLNER (Université d’Amsterdam)

10h : « Circulating words, generating concepts: Bellori’s « Idea » and its ties to the Academy and the Studio »
Elisabeth OY-MARRA (Université Johannes Gutenberg, Mayence)

10h30 : pause

11h : « ‘Un molto universalcommercio’ : Filippo Baldinucci’s Vocabulario Toscano dell’Arte del Disegno between art history and artistic practice »
Eva STRUHAL (Université de Laval)

11h30 : « Disserter sur la convenance et les embellissements des églises parisiennes autour de 1700 »
Sébastien BONTEMPS (Université d’Aix-Marseille)

12h : pause déjeuner

14h : Table ronde consacrée aux Humanités Numériques
Présidence : Claudine MOULIN (Université de Trèves)
Flore CÉSAR (Université Paul-Valéry Montpellier 3)
Marianne COJANNOT – LE BLANC (Université de Paris Ouest)
Ralph DEKONINCK (Université catholique de Louvain)
Annick DELFOSSE (Université de Liège)
Melissa GILL (Getty Research Institute, Los Angeles)
Emmanuelle HÉNIN (Université de Reims Champagne-Ardenne)
Emily PUGH (Getty Research Institute, Los Angeles)
Nuria RODRIGUEZ ORTEGA (Université de Malaga)
Mots et concepts entre théorie et pratique
Présidence : Ralph DEKONINCK
(Université catholique de Louvain)

9h : « Van Mander’s gladdicheyt »
Paul TAYLOR (Warburg Institute, Londres)

9h30 : « Art lexicography as art theory. On pictorial grounds in Johann Georg Sulzer’s General Theory of the Fine Arts (1771-74) »
Hans Joachim DETHLEFS (Université de Chuo, Tokyo)

10h : pause

10h30 : « ‘Manière’ et ses dérivés ‘maniéré’, ‘maniériste’ : transferts et enjeux théoriques autour d’un terme-clé du vocabulaire artistique »
Émilie PASSIGNAT (Université de Pise)

11h : « L’absence des mots : l’échec de la théorie académique face aux genres ‘hybrides’  »
Marlen SCHNEIDER (Université de la Sarre, Sarrebruck)

12h : pause déjeuner
Transferts et traductions de notions
Présidence : Michèle-Caroline HECK (Université Paul-Valéry Montpellier 3)

13h30 : « Acculturation des éléments étrangers et permanence régionale : la construction d’une langue artistique vernaculaire en Espagne à l’aube du Siècle d’or »
Lizzie BOUBLI (Institut des textes & manuscrits modernes, Paris)

14h : « Some issues and inflexions of the acceptation of the word ‘bozzetto’ in the Early modern era »
Delia VOLPE (École Normale Supérieure, Pise)

14h30 : « Translations of Longinus’ sublime terminology in Franciscus Junius »
Wieneke JANSEN (Université de Leyde)

15h : pause

15h30 : « The art of translating foreign art terms »
Ulrike KERN (Goethe-Universität, Francfort-sur-le-Main )

16h : Conclusions
Michèle-Caroline HECK (Université Paul-Valéry, Montpellier 3)

Les commentaires sont fermés.