Conférence-débat sur la Seconde Guerre mondiale

conference debat seconde guerre mondiale 12 fevrier 2016

Encyclopédie de la Seconde Guerre mondiale (s. dir. Jean-François Muracciole et Jérôme Piketty), Paris, Robert Laffont, Collection Bouquins, 2015, 1504 p.

Présentation de l’éditeur :
Par sa durée, son ampleur et sa violence, la Seconde Guerre mondiale n’a épargné aucun peuple ni aucun continent. L’ambition de cette Encyclopédie est de restituer à ce conflit ses dimensions non pas seulement européennes mais véritablement planétaires. Œuvre d’une équipe internationale de cent soixante-quatre historiens, ce volume permet de rassembler et de confronter les connaissances les plus complètes à ce jour sur un des affrontements les plus meurtriers qu’ait connus le XXe siècle.
Les auteurs s’intéressent d’abord à ceux, hommes et femmes, civils et militaires, célèbres et anonymes, qui ont été les acteurs ou les victimes de cette guerre totale. Ils analysent leurs réactions et leur comportement, leurs espoirs, leurs peurs, leurs désillusions, leur courage, parfois leur héroïsme. Et les traumatismes de tous ordres qu’ils ont subis dans un monde ou l’horreur et la barbarie ont atteint des degrés inégalés. Une large place est également faite aux dirigeants politiques et chefs militaires qui ont pensé, planifié et conduit ce conflit, comme aux innombrables protagonistes qui ont agi dans l’ombre au sein des services secrets ou des forces armées. Les principaux théâtres d’opérations, des conquêtes du IIIe Reich à la bataille de l’Atlantique, des combats sur les fronts de l’Est ou du Pacifique aux bombardements nucléaires d’août 1945, sont étudiés dans leurs particularités et leur interdépendance.
L’ouvrage apporte aussi des éclairages précis et passionnants sur les aspects idéologiques, diplomatiques, stratégiques, économiques, sociaux et culturels d’une conflagration qui a bouleversé les structures et les consciences, les rapports entre les nations ainsi que l’identité de chacune d’entre elles. Il permet ainsi de vivre cette guerre au plus près de sa vérité immédiate, de mieux en comprendre les étapes et les enjeux, comme d’en éprouver toute la complexité.

Encyclopedie seconde guerre mondiale

La guerre-monde, 1937-1947 (s. dir. Robert Frank et Alya Aglan), Paris, Gallimard, Collection Folio Histoire (n° 244 et n° 245), 2015, 2485 p. (2 tomes).

Ouvrage collectif de Jean-Baptiste Bruneau, Tal Bruttmann, Masha Cerovic, Johann Chapoutot, Olivier Compagnon, Jörg Echternkamp, Antoine Fleury, Olivier Forcade, Olivia Gomolinski, Pierre Grosser, Eric Jennings, Pierre Journoud, Barbara Lambauer, Henry Laurens, Camille Lefebvre, Jérôme de Lespinois, Peter Lieb, Bernard Lory, Stefan Martens, Marie-Anne Matard-Bonucci, Jenny Raflik, Hugues Tertrais, Enzo Traverso et de Nicolas Vaicbourdt. Édition publiée sous la direction d’Alya Aglan et Robert Frank.

Tome 1 (1424 p.) :

Présentation de l’éditeur :
Une cinquantaine d’historiens, philosophes et spécialistes des sciences politiques, de génération et nationalité variées restituent la «guerre-monde» avec une triple ambition : montrer que la guerre s’est étendue au monde entier, notamment à l’Afrique et à l’Asie ; que ce processus de mondialisation a modifié les catégories et les représentations de l’espace et du temps ; qu’elle fut enfin, on le découvre toujours plus, un monde en soi : les évidences du temps de paix n’avaient plus cours ; les mots changeaient de sens, contaminés par les propagandes ; la division sexuée du travail fut bouleversée ; des technologies civiles ou des produits chimiques furent suscités par les industries de la mort donnée ; des dominations coloniales furent ébranlées à jamais ; sans oublier les expériences ordinaires ou esthétiques : vivre la nuit, écouter de la musique pour ne pas entendre les bombes ni les paroles de l’occupant, raviver des vieux chants qui de ce seul fait devenaient patriotiques, pour ne rien dire de la récitation d’un poème appris à l’école et qui devenait, dans un baraquement, la sublime prière de ceux qui accompagnaient les mourants.
Oui, la guerre fut un monde, préparée bien avant les événements européens de l’invasion nazie de la Pologne le 1er septembre 1939, enclenchée dès 1931 en Mandchourie, en 1935 en Éthiopie, et surtout, plus massivement, en Chine à partir de 1937. La sortie de guerre se prolonge au-delà de son terme officiel, le 2 septembre 1945, jusqu’aux traités de paix de février 1947 conclus avec quelques-uns seulement des vaincus – car alors s’impose l’évidence de la guerre froide entre les deux nouveaux géants, les États-Unis et l’URSS.

Tome 2 (1072 p.) :

Présentation de l’éditeur :
Quatre parties : «Faire la guerre», ou la manière politico-militaire de concevoir et de mener les opérations ; «Inventer la guerre», ou les formes inédites que revêtirent les manières de faire la guerre idéologico-militaire, que ce soit le génocide des juifs ou le déchaînement de violences inouïes faites aux civils sur le front de l’Est ; «Vivre la guerre», ou les manières d’habiter le monde, quand celle-ci fait perdre toute évidence aux expériences les plus ordinaires de la quotidienneté ; «Hériter de la guerre», quand le système international se décolonise, se dote de nouvelles structures financières et monétaires, mais aussi philosophiques et juridiques (droits de l’homme et définition des crimes contre l’humanité).
Une histoire qui restitue de l’intérieur, au niveau où ils sont vécus, les événements qui «embarquent» individualités et collectivités sur tous les fronts, sur tous les lieux de souffrance, de collaboration et de résistance : des plaines russes à la jungle de Birmanie, du désert de Libye à la mer de Corail, de la bataille de l’Atlantique à la guerre du Pacifique, de Monte Cassino à Iwo Jima, du gouvernement de Vichy au gouvernement indien pro-japonais de Singapour, des maquis du Vercors et de Yougoslavie à la guerre des partisans sur le fleuve Jaune, du Fezzan à la Normandie, de Koursk à Berlin, des massacres de Nankin au génocide d’Auschwitz, des bombes sur Coventry, Londres et Dresde au feu nucléaire sur Hiroshima et Nagasaki. Une dilatation des temps et des espaces qui permet une histoire globale de la guerre de 1937-1947, la seule guerre-monde que l’humanité ait faite, inventée, vécue et surmontée.

Guerre mondiale 2 tomes

Gallimard     Robert Laffont

Les commentaires sont fermés.