Musique au salon Nîmois de la Belle Époque

Sospirando 3 decembre 2015

En Europe, la sociabilité de tout salon est emplie de musique autour de 1900, mais aussi de poésies et de conversations les plus animées. A Nîmes, le répertoire de salon (romances, fantaisies sur les airs d’opéra) se conjugue aux pièces de compositeurs languedociens (F. Poise, A. Maillart) et aux échos d’artistes nîmois (la pianiste Marguerite Long, les ténors gardois), tandis que l’actualité des premiers spectacles dans l’amphithéâtre (Carmen de Bizet en 1901) mobilise l’intérêt de tous les publics. L’espace de la musique est en effet démultiplié dans la ville : au Théâtre où sont joués des opéras 5 soirs par semaine se joignent les musiques de chambre dans la Galerie J. Salles et les concerts symphoniques de la récente Société des concerts du Conservatoire (1904). N’omettons pas les harmonies résonnant sous le kiosque (Esplanade) ou encore les divertissements de scènes de music-hall.
Notre projet est d’entremêler des pièces musicales et des textes « sources » pour faire revivre cette sociabilité face aux publics de 2015. Nous remercions les institutions nîmoises pour leur mise à disposition de documents ou d’objets : Archives municipales, Musée du Vieux Nîmes, Académie de Nîmes, ainsi qu’au collectionneur P.D….. pour le gracieux prêt du disque 78 tours de M. Long.

Sabine Teulon Lardic
Conceptrice du concert-lecture, professeur au CRD de Nîmes

 Carmen dans les arenes de Nimes 1901Carmen dans les arènes de Nîmes (1901)
Fonds Musée du Vieux Nîmes

Programme du théâtre Christian Liger (octobre 2015 / mai 2016) ⇒

SOSPIRANDO concert NIMES 3 déc. 2015

note de musiqueProgramme

note de musiqueF. DEVIENNE (1759-1803),
romances La Vie champêtre ; La dormeuse éveillée, poésie de J. Lablée (trio)

F. A. BOIELDIEU (1775-1834),
Romance-Boléro1 (trio)

F. POISE (Nîmes 1828-1892), La Vierge à la crèche

C. FRANCK (1822-1890),
La Vierge à la crèche, poésie d’A. Daudet (soprano & harpe) C. SAINT-SAENS
(1835-1921), Une flûte invisible, poésie de V. Hugo (trio)

A. MAILLART (Montpellier 1817-1871),
« Couplets de l’ermite » de l’opéra-comique Les Dragons de Villars (trio)

F. CHOPIN (1810-1849), Scherzo n°2 (interprète surprise au piano …)

G. FAURE (1845-1924), mélodies Après un rêve ; Dans les ruines d’une abbaye (soprano & harpe)

F. BORNE / G. BIZET (1838-1875), Fantaisie sur Carmen (notre arrangement en trio)

La vierge a la creche

Textes sources (par ordre d’apparition) :
– M. Flassans, La cantatrice de salon
– G. Apollinaire, Lettre à Lou (29 décembre 1914)
– B. Bonnet, discours lors de l’érection du monument A. Daudet par Falguière (8 avril 1900)
– C. Saint-Saëns, « Sur les vers de V. Hugo » (1890)
– M. Long, « Souvenirs nîmois » dans Au piano avec Gabriel Fauré
– Chroniques sur Carmen de Bizet dans l’amphithéâtre en 1901
(La Chronique mondaine, littéraire et artistique 11 mai 1901,
La Vie montpelliéraine 19 mai 1901, Le Torero 12 mai 1901)

 

Le Trio Sospirando en 2015
Le Trio Sospirando est constitué de trois musiciennes chambristes cultivant le répertoire des salons du 19e siècle, des romances aux fantaisies et nocturnes. Entre ton confidentiel et brio, ce répertoire en partie inédit invite à la convivialité en des lieux et des thématiques appropriés : concert au Colloque Guizot, 2008 ; Jeudis de Nîmes au Musée des Beaux Arts, 2010 ; Collège international du voyage à l’abbaye St Michel de Frigolet, 2011 ; Festival Plein Jeu à la cathédrale St Pierre de Montpellier, 2012 ; « Le goût de Diderot » au Musée Fabre de Montpellier, 2013. Une spécificité du Trio Sospirando est en effet de proposer soit un programme de concert, soit un concert-conférence.

Marie-Pierre Desjoyaux, soprano
Après une période d’enseignement au Conservatoire de Montpellier, Marie-Pierre Desjoyaux entame une carrière de chanteuse lyrique qui la mène depuis la France vers des prestations en Autriche, Italie, Allemagne. Son répertoire s’étend de la musique baroque au jazz. Elle se produit avec le trio « Les drôles de dames », l’ensemble « Ariana » et le quartet de jazz « Ad Libitum ». Elle donne également des récitals en s’accompagnant au piano.

Héloïse Dautry, harpiste
Prix du Conservatoire National Supérieur de Paris, elle enseigne au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier. Elle joue dans de nombreuses formations chambristes et en tant que concertiste avec l’Orchestre national de Montpellier (Concerto d’Anranjuez de J. Rodrigo), au Festival de harpe de Belgrade (Danses sacrées et profanes de C. Debussy). Elle a enregistré chez Naxos le CD «Cracks and corrosion» et récemment Let the wind speak, CD consacré à l’oeuvre chambriste de Kaija Saariaho (label Ondine).

Sabine Teulon Lardic, flûtiste et conférencière
Prix des Conservatoires de la Ville de Paris, elle enseigne au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Nîmes. Docteur en musicologie (Paris-Sorbonne), elle communique dans les colloques internationaux (Leipzig 2008, Saint-Etienne 2009, Montpellier 2010, centenaire J. Massenet à Lucca, 2012 ; Opéra-Comique de Paris de 2011 à 2015) et vient de publier Inventer le concert public à Montpellier (éd. Symétrie), mention au Prix des Muses 2014 (fondation Singer-Polignac). Elle exploite ses activités de recherche pour restituer des oeuvres inédites au concert.

Sospirando

Les commentaires sont fermés.