Programme du cycle de conférences de Manfred KRAUS

 

Université Paul-Valéry Montpellier III,
Site Saint Charles, Rue du Professeur Henri Serre (salles 001, 216 et 008)

Manfred KRAUS est Professeur à l’Université de Tübingen (Eberhard Karls Universität) et l’actuel Président de l’ISHR (International Society for the History of Rhetoric). Il est un spécialiste internationalement reconnu de la rhétorique antique et de sa réception. Invité  dans le cadre d’une mobilité Erasmus par le Département de langues et littératures anciennes du 17 au 21 février 2014, il donnera quatre conférences, dont le thème est l’enseignement de la rhétorique de l’antiquité au XVIIe siècle.
La conférence (en français) proposée mardi à 17h15 (Site Saint Charles, salle 001, avec Power Point), dont vous trouverez ci-dessous le résumé, est organisée conjointement par l’IRCL et CRISES (E.A. 4424).

Résumé :
Le XVIIe siècle européen fut une période particulièrement favorable à toutes les formes de représentations théâtrales. Pour exercer les élèves de rhétorique à la présentation de soi et à la prestation orale en public, furent institués des « actus » oratoires, dans lesquels les  étudiants jouaient sur scène ce qu’ils avaient appris en classe. Ces manifestations étaient organisées très régulièrement, mais revêtaient une dimension plus cérémonielle lors d’occasions spéciales telles que les cérémonies de remise des diplômes, les fêtes religieuses, les anniversaires des souverains, etc. Le public se composait d’enseignants, de camarades de classe et de parents, mais pouvait inclure des représentants de la noblesse, du clergé ou de l’administration. Les actus avaient ainsi pour fin aussi bien la pratique que  l’auto-présentation des institutions éducatives concernées. Il s’agit d’une innovation du XVIIe siècle : au siècle précédent n’était considérée en effet, dans l’enseignement, que la mise en scène de déclamations ou de disputes, tandis que les exercices «  progymnasmatiques » étaient pratiqués seulement de manière écrite, sur le modèle des Progymnasmata du sophiste grec Aphthonius. Les principaux entres où cette pédagogie s’est développée étaient situés dans le nord protestant de l’Allemagne, en particulier Königsberg, avec Valentin Thilo et Christoph Kaldenbach, et Stettin,  où Christoph Praetorius (1655) préconisa la mise en scène de progymnasmata tirés d’Aphtonius par des groupes d’élèves, pratique que  son collègue Johannes Micraelius systématisa sous la forme d’un manuel  très influent, aux sujets plutôt fascinants (1656). Les écoles  jésuites   eurent aussi leur propre tradition. Les textes qui ont servi  pour ces représentations étaient composées parfois par les élèves, mais le plus souvent par les enseignants, ou tout simplement empruntés  à des manuels. Mais ils ne nous sont hélas que très rarement parvenus.  Nous pouvons cependant nous faire une idée de la généralisation de ces  actus progymnasmatici, s’inspirant soit directement d’Aphthonius, soit de Thilo ou de Micraelius, grâce à la masse, en général peu exploitée,  des tracts d’invitation conservés dans les bibliothèques ou les  archives des écoles. La plupart du temps ces tracts d’invitation  présentaient seulement le programme et la distribution des actus, avec  en introduction un court traité ou un essai écrit par l’un des enseignants. Néanmoins, ils peuvent aider à cartographier la diffusion de ces extraordinaires performances.
La conférence retracera le développement des actus progymnasmatici, présentera les principaux manuels et collections, et, sur la base des règlements des écoles et des dépliants d’invitation, retracera dans le temps et l’espace la tradition des actus progymnasmatici dans le Lycée (Gymnasium) allemand, de Dantzig en passant par la Silésie, la Saxe et la Thuringe et, au sud, jusqu’à Tübingen.

– Mardi 18 février à 17h15 (salle 001, Site Saint Charles)
[conférence organisée par CRISES et l’IRCL]
« Exercices mis en scène: La tradition des actus progymnasmatici dans les écoles allemandes au XVIIe siècle »

– Mercredi 19 février 17h30 (salle 216, Site Saint Charles)
[conférence Guillaume Budé] :
« La ‘chaire’ de Quintilien et les chaires de rhétorique dans l’Antiquité gréco-romaine »

– Jeudi 20 février, de 15h15 à 16h30 (salle 008, Site Saint Charles)  
[conférence organisée par CRISES et le CEMM]
« Païens baptisés : la pénétration de sujets chrétiens dans le répertoire des progymnasmata anciens à l’époque byzantine »

 – Vendredi 21 février, de 10h45 à 12h15 (salle 008, Site Saint Charles)  
[conférence organisée par CRISES]
« Rhétorique ou loi ? Le rôle de la loi dans les exercices rhétoriques de l’antiquité tardive »

Contacts : benedicte.louvat@neuf.fr ; mariepierrenoel@gmail.com

logo CRISES        Eberhard Karls Universitat Tubingen        LOGO IRC

logo        CEMM logo

Les commentaires sont fermés.