Pierre-Louis MALOSSE (1952 – 2013)

malossepierre

A été professeur de langue et littérature grecques à l’Université Paul-Valéry Montpellier III

– Président de l’association scientifique « Textes pour l’histoire de l’Antiquité tardive » (THAT)

– Coordonnateur du Centre Libanios et de la publication des œuvres de Libanios dans la Cuf (Belles Lettres).

– Membre du Groupe Artémidore

– Membre associé de l’UMR 6125, Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale (Aix-en-Provence)

Axes de recherche :

Libanios, la rhétorique ancienne et ses prolongements à l’époque moderne, histoire de l’Antiquité tardive, épistolographie et fiction grecques.

Centre Libanios logo                                                          Groupe Artemidore

THAT

——————————————————————————————————————————————————————-

PRINCIPALES PUBLICATIONS

Achille-Eschyle. Mythe ancien et mythe nouveau : les Sept contre Thèbes et Leucippé et Clitophon, études réunies par Pierre-Louis Malosse et Brigitte Pérez-Jean, Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2012, 170 p.

Achille Eschyle 2012

sommaire →

Présentation de l’éditeur :
En 467 avant Jésus-Christ, Eschyle fait représenter à Athènes sa tragédie en vers des Sept contre Thèbes ; à la fin du iie siècle après J.-C. (voire
au début du IIIe), Achille dit « Tatius » écrit à Alexandrie, en prose, le Roman de Leucippé et Clitophon. Entre la poésie dramatique et la prose romanesque, entre Athènes et la nouvelle Athènes que fut Alexandrie, entre le début de l’âge classique et l’époque impériale, s’étend la plus grande part de la littérature grecque de l’Antiquité. Ces deux textes grecs sont au programme de l’agrégation de lettres classiques, pour une année encore.
C’est la raison objective pour laquelle sont publiées dans un seul volume les contributions des spécialistes que nous avons reçus à Montpellier pour deux journées d’études distinctes (sur Eschyle : Malika Bastin-Hammou, Anne de Crémoux, Michel Fartzoff, Anne-Iris Muñoz ; sur Achille : Alain Billault, Jean-Philippe Guez, Dimitri Kasprzyk). Mais cette rencontre fournit l’occasion de développer, dans une perspective strictement littéraire, le rapport que les lecteurs de ces deux auteurs peuvent naturellement faire à travers le prisme du mythe antique.

Libanios, le premier humaniste. Études en hommage à Bernard Schouler (Actes du colloque de Montpellier, 18-20 mars 2010. Alessandria, Edizioni dell’Orso, 2011, 256 p.

Malosse Lagacherie Libanios le premier humaniste

Présentation de l’éditeur :
Les décennies qui séparent l’avènement du christianisme de la mort d’Héraclius forment le CARDO du monde antique, juste avant les siècles dits «obscurs». Cette période a une identité ou un paysage culturel dont il s’agit d’appréhender les composantes, notamment rhétoriques, en privilégiant l’impact de la prise de parole ou de la traduction monumentale sur le public visé et les réponses ou l’écho que donne celui-ci.
Odile Lagacherie est maître de conférences à l’Université Stendhal Grenoble III. Elle a collaboré au tome 4 des Discours de Libanios à paraître dans la «Collection des Universités de France» (avec Michel Casevitz et Catherine Saliou) et travaille aux tomes 5 et 6.
Pierre-Louis Malosse est professeur de grec à l’Université Paul-Valéry Montpellier III, où il est responsable du «Centre Libanios» qu’il a fondé en compagnie de Bernard Schouler. Il a publié le tome 3 des Discours de Libanios dans la «Collection des Universités de France» (Belles Lettres) et travaille actuellement aux tomes 7 et 8 ; il collabore aussi au tome 1 des Déclamations que prépare Bernard Schouler. Dans la collection «Cardo», il a déjà publié comme auteur ou co-éditeur les volumes 1 et 8.

Clio sous le regard d’Hermès. Pierre-Louis Malosse, Marie-Pierre Noel et Bernard Schouler. Alessandria, Edizioni dell’Orso, 2011, 264 p.

Clio sous regard d'Hermes

Présentation de l’éditeur :
Les décennies qui séparent l’avènement du christianisme de la mort d’Héraclius forment le CARDO du monde antique, juste avant les siècles dits «obscurs». Cette période a une identité ou un paysage culturel dont il s’agit d’appréhender les composantes, notamment rhétoriques, en privilégiant l’impact de la prise de parole ou de la traduction monumentale sur le public visé et les réponses ou l’écho que donne celui-ci.
Pierre-Louis MALOSSE, Marie-Pierre NOËL et Bernard SCHOULER sont tous trois professeurs de grec à l’Université Paul-Valéry Montpellier III, où ils ont organisé du 18 au 20 octobre 2007 le colloque dont le présent volume constitue les Actes. Bernard Schouler (professeur émérite) est l’auteur de La tradition hellénique chez Libanios (Lille-Paris, 1984) et de nombreuses études sur la rhétorique grecque d’époque impériale. Il prépare actuellement le premier volume des Déclamations de Libanios pour la «Collection des Universités de France» (CUF). Marie-Pierre Noël est spécialiste de rhétorique, de philosophie et de théâtre. Elle a publié plusieurs ouvrages et études sur ces sujets et elle est «associate editor» de la revue Rhetorica. Elle travaille actuellement, entre autres, à l’édition des œuvres de Gorgias pour la CUF. Pierre-Louis Malosse travaille principalement dans le domaine des rapports entre rhétorique et histoire à l’époque tardive. Il a publié un volume des Discours de Libanios (CUF) et prépare actuellement deux autres tomes de cette série. Il a aussi publié, dans la collection «Cardo», les Lettres de Chion d’Héraclée.

– en collaboration avec Angel Gonzalez Galvez (Univ. de Séville), Gens de culture en un âge de violence. Les intellectuels païens face à l’Empire romain tardif, publié en hommage international à Albert Francis Norman, TOPOI Orient-Occident, suppl. 7, 2006.

Topoi

Lettres de Chion d’Héraclée. Texte révisé, traduit et commenté par Pierre-Louis Malosse… ; avec une préface de Jacques Schamp. Salerne, Helios, 2004, XIII-114 p.

Lettres de Chion d'Héraclée

Lettres pour toutes circonstances. Les traités épistolaires du Pseudo-Libanios et du Pseudo-Démétrios de Phalère. Paris, Les Belles Lettres, collection La Roue à livres, 2004, 106 p.

Malosse_Lettres_pour_toutes_circonstances_2

Libanios Discours. Tome IV : Discours LIX. Texte établi et traduit par Pierre-Louis Malosse. Paris, Les Belles Lettres, 2003, 431 p.

Libanios Discours LIX

 

Articles et communications :

– « Politikos kai polypragmôn : culture et action dans les lettres de l’Empereur Julien », BAGB, 1993, 4, p. 348-356.

– « Les Alternances de l’amitié : Julien et Libanios (349-363 et au-delà) », Revue de Philologie, LXIX, 2, 1995, p. 249-262.

– « Rhétorique et psychologie antiques : le portrait de Julien dans l’œuvre de Libanios », KTEMA, 20, 1995, p. 319-338.

– « Libanius on Constantine again », The Classical Quarterly, XLVII, 2, 1997, p. 519-524.

– « Vie et mort de Julien », Quaderni di Storia, 48, 1998, p. 43-68.

– « Fausser avec du vrai : l’art du masque dans les éloges royaux, d’après l’exemple de Libanios », dans la revue électronique Plekos, 1, 1998.

– « Qu’est donc allé faire Constant 1er en Bretagne pendant l’hiver 343 ? », Historia – Zeitschrift für alte Geschichte, XLVIII, 4, 1999, p. 465-476.

– « De l’utilisation de l’énergie nucléaire sous les Julio-Claudiens » , Vita Latina, 156, déc. 1999, p. 50-53.

– « Libanios, ses témoins oculaires, Eusèbe et Praxagoras : le travail préparatoire du sophiste et la question des sources dans l’Éloge de Constance et de Constant », REG, 113, janvier-juin 2000, p. 172-187.

– « La pratique concrète de l’amplification dans la rhétorique ancienne : l’exemple de Libanios dans son éloge des empereurs Constance et Constant », Revue de Philologie, 73, 1-2, 2000 (paru en 2002), p. 179-197.

– « Sans mentir (ou presque). La dissimulation des faits gênants dans la rhétorique de l’éloge, d’après l’exemple des discours royaux de Libanios », Rhetorica, 18 (2000), 3, p. 243-263.

– « Noblesse, sottise et tragédie : le regard porté par Julien sur sa propre famille », Quaderni di Storia, 54, 2001, p. 41-67.

– « Enquête sur la date du discours 59 de Libanios », Antiquité tardive, 9, 2001 (paru en 2002), p. 297-306.

– « Mousikos anêr : invitation à une lecture musicologique de certaines catégories de la rhétorique ancienne » , dans Musica Rhetoricans (F. Malhomme éd.), Paris, 2002, p. 45-55.

– « Le modèle du mauvais empereur » , Table ronde d’Avignon, 27 avril 2000, Pallas, 60, 2002, p. 165-174.

– « Orientation bibliographique sur Libanios » , Pallas, 60, 2002, p. 251-257.

– « L’Antiquité, vivier de la Science-Fiction » , dans Présence de l’Antiquité grecque et romaine au XXe siècle, Actes du colloque tenu à Tours (30 novembre-2 décembre 2000), Tours, 2002, Caesarodunum, 34-35 bis, p. 281-293.

– « Antioche et le Kappa » , Colloque de Lyon, 2001, TOPOI, suppl. 5, 2004, p. 77-96.

– « Enquête sur les relations entre Julien et Gallus », KLIO, 86, 1, 2004, p. 185-196.

– « Julien écrit à Julien », L’Information littéraire, n° 4, 2004, p. 3-8.

– « Libanios contre Antioche : le discours Contre ceux qui ont fui (Disc. XXIII) » dans A . Gonzalez et P-L. Malosse (edd), Gens de culture en un âge de violence. Les intellectuels païens face à l’Empire romain tardif , publié en hommage international à Albert Francis Norman, TOPOI Orient-Occident, suppl. 7, 2006.

– « Éthopée et fiction épistolaire » , dans E. Amato, J. Schamp (edd.), ÊTHOPOIIA. La représentation de Caractères, entre fiction scolaire et réalité vivante à l’époque impériale et tardive, Salerno (Cardo 3), 2006.

– « Sophistiques et tyrannies » , dans Approches de la Troisième Sophistique, Mélanges Jacques Schamp, Bruxelles, 2006.

– « La Pythie dans le Labyrinthe » , dans H. Collon, Regards sur Philip K. Dick, 1992, rééd. (Belles Lettres) 2006, p. 57-62.

– « Les cataphractaires (et comment s’en débarrasser) : un topos littéraire du IVe siècle après J.-C . », dans Les armes dans l’Antiquité. De la technique à l’imaginaire, Études rassemblées par Pierre Sauzeau et Thierry Van Compernolle, Actes du colloque international du SEMA, Montpellier, 20-22 mars 2003, Montpellier, Presses universitaires de la Méditeranée, 2007, p. 249-268.

– « Rhétorique et géographie : le topos encomiastique des extrémités de l’empire et du monde » , dans Le monde et les mots. Mélanges Germaine Aujac, Pallas, 72, 2006, p. 205-218.

– « Parménide, le roi et l’empereur », BAGB, 2006, 2, p. 65-69.

– « De rete Arachnes », Vita Latina, 174, 2006, p. 123-132.

– « Les bagues de l’Empereur Julien. La mise en pratique de la rhétorique épistolaire dans la correspondance personnelle d’un empereur », Rhetorica, 25, 2 (2007), p. 183-203.

– « Remarques en vue d’une histoire de l’épiphonème », communication au congrès de l’ISHR, Strasbourg, 2007.

– « Justinien visité et revisité », Anabases, 5, 2007, p. 229-235.

– « Comment arrêter un massacre : une leçon de rhétorique appliquée (Libanios, Discours XIX) », REG, 120 (2007), p. 107-141.

– « Le témoignage de Libanios sur l’émeute dite des statues », communication au séminaire de Sources Chrétiennes sur les Homélies des statues de Jean Chrysostome, 2007.

– Préface à A. Quiroga Puertas, La retorica de Libanio y de Juan Crisostomo en la Revuelta de las estatuas, Salerno (Cardo), 2007.

– « Rhétorique, philosophie et prostitution : la lettre de Julien au sénateur Nilus », dans D. Auger et É. Wolff (edd.), Culture classique et christianisme, Mélanges offerts à Jean Bouffartigue, Paris, 2008, p. 57-70.

– « Conversion et culture dans le monde grec du IVe siècle ap. J.-C. », communication au séminaire du Centre Interdisciplinaire d’études du religieux, MSH de Montpellier, septembre 2008.

– « Comment transformer un désastre en victoire, sans inventer ni mentir : la bataille de Singara (344 apr. J.-C.) », dans F. Rousseau et J-F. Thomas (edd.), La fabrique de l’événement, Montpellier, 2009, p. 243-258.

– « La Troisième Sophistique » (en collab. avec Bernard Schouler), Lalies 29 (2009), p. 161-224.

– «Code Théodosien et instruments électroniques » (en collab. avec Pierre Jaillette), dans S. Crogiez et P. Jaillette (edd.), Le Code Théodosien. Diversité des approches et nouvelles perspectives, École française de Rome, 2009, p. 8-13.

– « Actualité et perspectives de la recherche sur Libanios », dans U. Criscuolo e L. De Giovanni, Trent’anni di studi sulla Tarda Antichità : bilanci e prospettive, Napoli, 2009.

– « Rhétorique et histoire – complexité », Cartes blanches (Montpelier), 2008, p. 7-16.

– « Galileans or Gallus ? », Classical Quarterly 60, 2 (2010), p. 607-609.

– « L’évidente infériorité intellectuelle et morale des femmes. Note sur une incohérence de la pensée grecque antique », dans les Actes du séminaire de Montpellier Nos disciplines face à la problématique du genre, à paraître.

– « Histoire d’un supplément d’âme », dans L. Brisson, P. Chiron (edd.), Rhetorica philosophans, Paris, 2010, p.337-354.

– « Philostorge, Libanios et Julien : divergences et concordances », dans D. Meyer, Philostorge et l’historiographie de l’Antiquité tardive / Philostorg im Kontext des spätantiken Geschichtsschreibung, Stuttgart (Collegium Beatus Rhenanus 3), 2011, p. 203-222.

– « Jean Chrysostome a-t-il été l’élève de Libanios ? » , Phoenix (Toronto) 62 (2008), 3-4, p.273-280.

– « Correspondance entre le Roi, le Tyran ou le Gentil et le Sage ou le Saint : un genre épistolaire antique », Koinonia 34 (2010), p. 195-216.

– « La femme du boulanger, le fonctionnaire corrompu et le sophiste (Libanios, Disc. 29) », KOINONIA 33 (2009), p. 121-133.

– « Héliodore a-t-il inventé le cinéma ? (Convergence de forme et littérature grecque-1) », Ho Lukhnos Connaissance hellénique 122 (2010), p. 65-71.

– «Le plan de l’Empereur Julien », Dimensões 25 (2010), p. 97-113.

– « Proposition mystique pour arrêter les invasions barbares ou plaidoyer pour que les païens aient leur place dans l’Empire chrétien ? Le Discours XXIV de Libanios », REG 123 (2010), p. 113-135.

– Article « Libanios », dans The Encyclopedia of Ancient History, Oxford, à paraître.

– Chapitre « The Orations », dans L. Van Hoof (ed.), Libanius. A Critical Introduction, Cambridge University Press, à paraître.

– « Le pouvoir d’un sophiste en « une époque de faiblesse, de discrédit et de boue pour les logoi » (Libanios) », dans A. Quiroga Puertas (ed.), Hiera kai logoi. Literatura y sociedad en la Antigüedad Tardía, Pórtico Librerías, Zaragoza, p. 231-246.

– Cours on-line « Le siècle de Libanios », Université Ouverte des Humanités (UOH), 2009 – http://www.uoh.fr/sections/documents-divers/ressouces-publiques/siecle-libanios

– « L’ekthesis de Chariclée dans les Éthiopiques d’Héliodore », dans F. Magnot-Ogilvy et J. Valls-Russell, Enfants perdus, enfants trouvés dans l’Europe d’Ancien Régime, à paraître.

– « Les ateliers d’écriture des sophistes : Achille, Héliodore et les progymnasmata », dans Actes du congrès de l’Associazione di Studi Tardoantichi (Naples, octobre 2011), à paraître.

– « Les Grecs ont-ils écrit des romans ? (Convergence de forme et littérature grecque, 2) », Ho Lukhnos Connaissance hellénique, 130 (2012), p. 9-18.

– «Les Éthiopiques d’Héliodore : une oeuvre de l’Antiquité tardive », RET 1 (2011-2012), p. 179-199.

 – « Oneiropolis« , in Artémidore de Daldis et l’interprétation des rêves (s. dir. Christophe Chandezon et Julien du Bouchet), Paris, Les Belles Lettres, 2014, p. 139-160.

Artemidore de Daldis Chandezon Du Bouchet

Comptes-rendus :

– J. BOUFFARTIGUE, L’Empereur Julien et la culture de son temps, Revue de Philologie, LXVIII, 1, 1994, p. 303-304.

– P. QUIGNARD, Rhétorique spéculative, Rhetorica, 17, 2, 1999.

– L. PERNOT, Éloges grecs de Rome, Les Belles Lettres, 1997 : Plekos, 1.

– R. SARDIELLO, Giuliano Imperatore, Simposio I Cesari, edizione critica, traduzione e commento a cura di R.S. (2000) : Plekos, 3.

– P. FLEURY, Fronton, Lettres, Les Belles Lettres (2004) : Rhetorica, 24, 1, 2006.

– S. LALANNE, Une éducation grecque. Rites de passage et construction des genres dans le roman grec ancien, BAGB, 2006, 2, p. 199-206.

– I. WORTHINGTON (ed.), A Companion to Greek Rhetoric, Blackwell (2007) ; Revue de Philologie.

– C. POSTER, M. MITCHELL, Letter-Writing Manuals and Instruction from Antiquity to the Present : Historical and Bibliographic Studies (Studies in Rhetoric/ Communication), Columbia (South Carolina), 2007 ; Rhetorica 27, 1 (2009), p. 106-109.

– M. PATILLON, Corpus Rhetoricum, 1, Belles Lettres (2008) ; Revue de Philologie 81,1 (2009), p. 164-165.

– M. PATILLON, Corpus Rhetoricum, 2, Belles Lettres (2009) ; Revue de Philologie, à paraître.

– C. A. GIBSON, Libanius’s Progymnasmata, Atlanta (2008) ; Revue de Philologie, à paraître.

– Federico FATTI, Giuliano a Cesarea. La politica ecclesiastica del principe apostata ; Adamantius (Notiziario del Gruppo Italiano di Ricerca su « Origene e la tradizione alessandrina), à paraître.

– E. AMATO et alii, Rose di Gaza. Gli scritti retorico-sofistici e le Epistole di Procopio di Gaza, Medioevo greco, à paraître.

– M. CASELLA, Storie di ordinaria corruzione. Libanio, Orazioni LVI, LVII, XLVI, Introduzione, Traduzione e Commento storico, dans ΚΟΙΝΩΝΙΑ, à paraître.

– M. PATILLON, Corpus Rhetoricum, 3, dans Revue de Philologie, à paraître.

– Frédérique WOERTHER, Hermagoras, Fragments et témoignages, dans Revue de Philologie, à paraître.

Colloques internationaux :

Libanios, le premier humaniste, colloque international Université Paul-Valéry Montpellier III (18-20 mars 2010)

Colloque Libanios le premier humaniste (photo Marc Cholvy)

Colloque Libanios le premier humaniste (photo Marc Cholvy)

affiche colloque Libanios humaniste

Colloque international : Rhétorique et histoire, Clio sous le regard d’Hermès, Université Paul-Valéry Montpellier III (18-20 octobre 2007)

affiche colloque Clio sous regard d'Hermès

 

Les commentaires sont fermés.